Mali: l’ex-Premier ministre Diarra interdit de sortie du pays selon sa famille

158 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Capture d’écran lors d’un discours de l’ex-Premier ministre malien Cheick Modibo Diarra, sur la télévision officielle malienne le 11 décembre 2012 © ORTM

« Cheick Modibo Diarra, malade, ne peut pas quitter le Mali pour se soigner parce que le capitaine Amadou Sanogo (chef des putschistes du 22 mars, NDLR) a mis un veto à son départ », a déclaré à l’AFP Mohamed Diarra, de la famille de l’ex-Premier ministre qui souhaite se rendre en France.

« Il est vraiment malade. Il a des problèmes aux poumons. Et depuis quelques jours, il a une boule visible au niveau de la clavicule droite. Ca lui fait mal. Mais le capitaine Sanogo lui interdit tout départ pour des soins », a-t-il ajouté.

Selon ses proches, M. Diarra avait prévu de partir pour Paris le 10 décembre afin d’y passer un contrôle médical lorsqu’il a été brièvement arrêté puis poussé à démissionner le 11 décembre sous la pression du capitaine Amadou Haya Sanogo, chef des auteurs du coup d’Etat militaire du 22 mars au Mali.

Un ancien collaborateur de M. Diarra, qui lui a rendu visite vendredi, a également parlé à l’AFP de l’excroissance visible sur sa clavicule.

« On ne sait pas si c’est une tumeur. En plus de ça, il y a ses problèmes de poumons. Mais pour le moment, le capitaine Sanogo lui a interdit de quitter le Mali », a dit ce collaborateur.

Le capitaine Sanogo n’a rien à avoir avec une éventuelle mesure visant l’ancien Premier ministre, a assuré son porte-parole, le capitaine Amadou Konaré, dans un communiqué transmis à l’AFP.

« Le président du Comité militaire de suivi de la réforme des forces de défense et de sécurité (du Mali), le capitaine Amadou Haya, a appris par voie de presse qu’il a empêché l’ancien Premier ministre de voyager. (…) Il apporte un démenti à ces allégations », déclare le capitaine Konaré.

Il « ne s’implique pas dans la gestion des affaires de l’Etat », et le comité qu’il dirige « dément (…) son implication dans une quelconque mesure que ce soit dans le cadre de la gestion de l’Etat », affirme-t-il.

SOURCE:  du   30 déc 2012.    

158 Réactions à Mali: l’ex-Premier ministre Diarra interdit de sortie du pays selon sa famille

  1. justicequity

    Je suis d’accord avec ton poste , cher ami essaie s’il te plait d’être un peu moins virulent il ne faut pas se réjouir des malheurs que quelqu’un aussi mauvais soit-il . Moi personnellement en cas d’élections j’aurai voté CMD et même après le coup d’état je pensais qu’il pouvait jouer un rôle clé tout simplement parce que c’est un des rares maliens qui a avait les mains propres du moins les mains les moins sales contrairement aux autres candidats qui sont tous devenus des milliardaires en pillant les caisses de l’état , en plus on prétend qu’il a travaillé à la NASA moi aujourd’hui j’ai un gros doute, mais à l’époque je me disais qu’on n’aura pas meilleur promoteur de la méritocratie qu’un homme comme CMD . Mais quelques jours après sa nomination ça été une très grande désillusion pour moi .