Mali: Paris se prépare à soutenir une intervention africaine dans le nord

5 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Islamistes du Mujao à Gao au Mali (Reuters)

La France et ses alliés européens se préparent à soutenir une intervention armée africaine dans le nord du Mali, que l’accélération du calendrier diplomatique rend de plus en plus crédible. Sans « troupes au sol », mais avec d’importants moyens techniques et de renseignement déployés au Sahel.

Dimanche, les chefs d’Etat ouest-africains doivent se réunir à Abuja (Nigeria) pour approuver les modalités d’une intervention au Mali.

Jeudi, ce sont les ministres de la Défense et des Affaires étrangères de cinq pays européens (France, Allemagne, Pologne, Espagne, Italie) qui discuteront à Paris d’une mission européenne d’entraînement des forces africaines, qui pourrait mobiliser 200 militaires, encadrés par des « éléments de protection ».

Après la parenthèse électorale américaine, le processus devrait repartir de plus belle. Washington, qui a longtemps traîné les pieds, a affiché ces dernières semaines sa détermination à en finir avec les islamistes qui occupent le nord Mali, et le soutien américain à une opération africaine semble acquis.

Selon les spécialistes de défense, la France, qui se veut leader dans cette affaire, aide depuis plusieurs mois les pays de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) à planifier une opération qui devra ensuite être soumise à l’ONU.

Officiellement, les soldats français et des autres pays européens ne participeront pas aux combats. « Il n’y aura pas de troupes au sol », mais « un soutien logistique », répète le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Si Paris s’affirme résolu à avancer, côté militaire c’est la plus grande discrétion. Mais la préparation de l’opération a débuté il y a plusieurs mois.

Des hommes des Forces spéciales (FS) françaises sont présents dans la zone sahélienne depuis plus de deux ans et les premières prises d’otages français. En janvier 2011, ils avaient été en mesure d’intervenir en quelques heures pour tenter de libérer deux jeunes Français enlevés au Niger. Une course-poursuite avec les ravisseurs qui s’était soldée par la mort des deux otages.

L’opération des Forces spéciales françaises au Sahel a été baptisée du nom de code « Sabre », indique-t-on dans les milieux militaires.

L’appellation énigmatique Forces spéciales désigne des unités particulièrement entraînées et surtout équipées de l’armement et des moyens de renseignement les plus pointus. Compte tenu des effectifs limités qui sont envisagés – 200 formateurs et leur protection -, les FS des pays concernés devraient fournir l’essentiel de la mission européenne d’entraînement des forces africaines, qui compteraient pour leur part autour de 3.000 hommes.

L’efficacité des Forces spéciales étant basée sur la discrétion et leurs capacités à se « prépositionner », les éléments semblent en place pour préparer une éventuelle opération africaine.

Le succès du dispositif passe par une parfaite connaissance de l’adversaire, les 5.000 à 6.000 djihadistes répartis dans le nord Mali, et de ses déplacements.

La France dispose de deux drones Harfang – des appareils de surveillance sans pilote non armés – rapatriés récemment d’Afghanistan. Interrogée à ce sujet, la défense a toutefois assuré fin octobre qu’il n’y avait « pas de drones dans la zone sahélienne ».

C’est dans ce domaine que le soutien américain s’avèrerait essentiel. Les Etats-Unis disposent en effet de moyens de surveillance satellitaires de la zone. Et, selon la presse américaine, les autorités américaines réfléchissaient le mois dernier à de possibles bombardements de drones dans le nord du Mali contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

 

 

 
SOURCE:  du   10 nov 2012.    

5 Réactions à Mali: Paris se prépare à soutenir une intervention africaine dans le nord

  1. kamara

    « Ils recommandent que 5.500 soldats soient déployés, au lieu des 3.200 prévus dans la proposition initiale de la Cédéao », a ajouté cette source, et les troupes supplémentaires viendraient « d’Etats hors Cédéao ».

    mes freres malien, cela veut dire que les etats unis et la france vont stationner une en permanence une force de 2300 hommes dans le nord du mali. une fois la base installer, ils vont y faire venir les drones deja stationnes au burkina faso, et vont pouvoir commencer la conquête de Lalgerie pour lui prendre son pétrole. car dites vous bien qu’apres la libye, c’était l’algerie la prochaine cible, car ces deux pays sont tres riches en pétrole at aux portes de l’Europe. comme la chine monte tres en puissance, l’occident veut mettre dabord la main sur le pétrole qui se trouve a ses frontières . la libye etait facile, ils ont profite de la premiere occaion, puisque Kadafi avait finit par faire la paix avec eux. pour l’algerie, on va profiter des trafiquant qui se trouve au sahel pour l’attaquer. on voulait juste un pretexte pour sinstaller au nord du mali. les sois disant dirigeant de l’azawad sont tres bien recus en france. ce sont des complices.
    en conclusion, le mali ne devrait jamais accepter des forces non africaines parmi les militaires qui auront le pied au sol, et meme ceux qui apportent le soutien logistique, on doit avoir une date precise de leur retrait.

    en réalité, meme frères, si les malien ne se levent pas pour defendre leur pays, ils le perdront a jamais . cest pas le moment de parler de democratie et d’élections. cest le moment de s’enroler dans l’armée et de s’unir pour defendre le pays avant qu’il ne devienne un afganistant. de puis que les troupes de l’onu sont au congo, la guerre empire labas, et ils ne veulent meme plus partir. cest une force d’occupation de fait comme en cote d’ivoire.
    il suffit a l’armee malienne de reprendre les villes au bord du fleuve Niger, et l’azawad n’existera plus. un pays sans fleuve ou rivière est mort né. apres on pourra conquerir le reste du territoire. mais personne ne le fera pour les malien. la démocratie n’existe pas. defendez le pays dabord, et parlementez apres

  2. Sondiako ani amoné

    On a vu à la télé une vingtaine de camions militaires qu’ATT avait acheté en Algérie soit disant que c’est pour nos militaires mais apparemment nous constatons que seuls les rebelles au nord qui sont dedans alors que ces voyous sont venu de Libye qu’avec les 4×4 et non qu’avec ces engins.Voilà une preuve de mascarade de la part de ce traître!
    Quels bandes d’apatrides!

  3. Broulayi

    Paris se prépare… :-D :-D :-D :-D :-D

    La France avec nous… plus rien ne peut nous arriver… :-D :-D :-D

    Il appartient à nos nullards de dirigeants de saisir cette chance inespérée pour équiper, entrainer et discipliner notre armée nationale. En faire une armée républicaine, composée des tous les fils du pays, quelque soit leur appartenance ethnique… :-D … Une armée réinstallée dans les villes du Nord.

    Profitons de cette situation pour nouer des accords de coopération solides avec la France, qui défendent notre intérêt. N’oublions que plus de 400.000 de nos compatriotes habitent et travaillent en France. Qui est aussi notre pays. :-D

    N’en déplaise à certains, Paris est la deuxième plus grande ville du Mali… avant Bouaké en côte d’ivoire, et Ségou au Mali. :-D :-D :-D :-D

    Vive la France. Vive l’amitié France-Mali… :wink:

    Vive le Mali UN et INDIVISIBLE. Démocratique et laïc. :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D