Mali: polémique autour de pots-de-vin entre le parti au pouvoir et l’opposition

7
Mali: polémique autour de pots-de-vin entre le parti au pouvoir et l’opposition
photo à titre illustratif (L'avenue Oua, à Bamako, au Mali. © Mathieu Arnaudet/Getty Images

Au Mali, la polémique autour des transfuges du Rassemblement pour le Mali (RPM), le parti au pouvoir, se poursuit. Une dizaine de députés avait quitté la majorité présidentielle pour rejoindre le mouvement d’opposition ADP-Maliba. Le RPM a déjà accusé ADP-Maliba d’avoir corrompu les déserteurs, en échange d’argent, ce que dément l’opposition.

Le député de la majorité présidentielle, Labasse Kané, témoigne personnellement. L’élu de la région de Koulikouro assure avoir été approché à deux reprises par le mouvement d’opposition ADP-Maliba dans une tentative de débauchage, argument financier à l’appui. La première fois, c’était le mois dernier, au lendemain de la Tabaski, alors qu’il rentrait du village.

« Ils m’ont proposé une somme de 50 millions de francs CFA avec la clé d’un 4X4. Une fois accepté, on vous remet l’argent en échange de la lettre de démission [du RPM, ndlr] et de la lettre d’adhésion [ADP-Maliba]. En plus de l’argent, ils disent qu’il y a d’autres avantages après. J’ai refusé, car ce n’est pas honnête, une personne qui fait ça n’a pas de convictions », assure le député Labasse Kané.

Selon le député, ce sont deux transfuges, des députés ayant quitté le RPM pour rejoindre ADP-Maliba, qui lui auraient fait ces propositions. Le député Soiba Coulibaly, député de Kati nommément cité, dément ces accusations.

……lire la suite sur rfi.fr

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. où sont tes preuves, Mr l’élu de Koulikoro, montre nous les photos de vos échanges en quittant ton village, fais nous écouté l’enregistrement sonores sinon casse toi bande de corrompus, un voleur qui crie au voleur, tous pareil

  2. Je pense que les députés qui pensent qu’ils ne peuvent plus défendre les couleurs du parti qui leur a servi de tremplin vers un poste électif, doivent avoir :
    1. La possibilité de démissionner de ce parti et garder leur poste électif, mais en indépendant
    2. La possibilité de démissionner de leur poste électif, s’il souhaite rejoindre un autre parti. De cette façon leur poste sera remis en jeu et permettra de savoir si c’est lui ou son parti qui avait gagné la circonscription.
    Autrement, c’est une trahison et c’est du vote détourné. Je sais que ces propositions ne vont pas être retenues. Car après chaque élection (Municipale ou législative) le nombre de député ou de conseillers municipaux des partis change et participe à du recrutement et au débauchage. Et cette pratique arrange opposition et majorité au grand d’âme du peuple.

  3. Tu es maudit !Comment peux-tu refuser cette offre.Au nom de quelle dignité?Si tu n’en as pas besoin ,tu dois avoir des frères qui souffrent.Cet argent pouvait les servir. IBK a donné le ton dès son premier discours en disant “qu’il ne doit pas son pouvoir à un parti politique “faisant allusion au RPM.

    • Êtes vous entrain de demander un député qu’il aurait tort de refuser un pot-de-vin? êtes vous entrain d’encourager quelqu’un à changer de coloration politique pour de l’argent?

  4. ADP maliba est corrompu jusqu’au os , le champion de l’achat des elus parlementaires au niveau de l’Assemblée nationale du Mali , l’ADP mali ba du coup devenu ADP-Malicorruption va enterre le reste du Mali part sa corruption à grande échelle

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here