Mali: premières consultations jeudi à l’ONU sur la demande d’intervention

4

Le Conseil de sécurité de l’ONU tiendra jeudi après-midi des consultations “préliminaires” sur la demande malienne d’intervention militaire dans le nord du pays, a indiqué mardi l’ambassadeur du Guatemala Gert Rosenthal, qui préside le Conseil en octobre.

Le Conseil de sécurité de l’ONU tiendra jeudi après-midi des consultations “préliminaires” sur la demande malienne d’intervention militaire dans le nord du pays, a indiqué mardi l’ambassadeur duGuatemala Gert Rosenthal, qui préside le Conseil en octobre.

Le Conseil de sécurité de l’ONU tiendra jeudi après-midi des consultations “préliminaires” sur la demande malienne d’intervention militaire dans le nord du pays, a indiqué mardi l’ambassadeur du Guatemala Gert Rosenthal, qui préside le Conseil en octobre.

Présentant à la presse le programme de sa présidence, M. Rosenthal n’a pas caché qu’il faudra du temps au Conseil pour adopter éventuellement une résolution soutenant une intervention, comme le demandent Bamako et la Cédéao (Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest), qui doit fournir les troupes.

“Jeudi il y aura une discussion préliminaire sur la manière dont le Conseil entend répondre à cette demande (..) et je m’attends à une autre réunion au moins au cours du mois d’octobre”, a-t-il précisé. “Il faudra encore beaucoup de discussions entre les membres du Conseil eux-mêmes avant de pouvoir (en) discuter avec la Cédéao”, a-t-il estimé.

Si les membres du Conseil s’accordent généralement à considérer “que la situation au Mali ne peut pas durer comme ça”, la demande les laissent perplexes: “ce qui doit encore être clarifié, a énuméré M. Rosenthal, c’est qui fait quoi, quelle est l’ampleur de l’opération, à quoi elle va ressembler, quelles en sont les implications budgétaires”.

Le Conseil “invitera certainement la Cédéao” à sa deuxième réunion sur la question, dont la date n’est pas encore fixéee, a conclu l’ambassadeur.

Bamako a demandé officiellement à l’ONU un feu vert pour une “force militaire internationale” avec un déploiement au Mali de troupes ouest-africaines qui l’aideraient à reconquérir le nord du pays, contrôlé par des extrémistes islamistes.

La France est en pointe sur ce dossier, que le président français François Hollande avait présenté comme une “urgence” dans son discours devant l’Assemblée générale de l’ONU mardi dernier.

Au lendemain d’une réunion au sommet sur le Sahel en marge de l’Assemblée générale, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait indiqué que Paris “avait plaidé pour qu’on aille vite”. “Notre attitude est de dire +le plus tôt sera le mieux+”, avait-il ajouté.

AFP –  Publié le 03/10/2012 à 00:02

 

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. L’ONU est l’epicentre de l’injustice et de tous les maux dont soufre l’humanité.La seule et unique solution se trouve auprès d’ALLAH.Et ALLAH a mis cette solution dans l’islam.

  2. Les prévisions géostratégiques de Kassin

    Tant que les opportunistes usurpent le pouvoir à Bamako, la crise va en s’agravant.

    Mais au fur et à mesure que les islamistes deviennent une menace pour le monde développé, la France pourrait intervenir même sans mandat de l’Onu pour les chasser, mais pas que, car elle ne renoncerait, pour rien au monde, à ses intérêts dans la région.

    À l’état actuel de la crise et vu les piètres prestations au sommet de l’état malien depuis 6 mois, il ne faut rien espérer du Mali quant à la résolution de la double crise sécuritaire et institutionnelle.

    Les solutions viendront de l’étranger et parmi celles qui se dessinent, la solution française est la plus plausible vu les hésitations de la période électorale américaine qui bloquent l’Onu et la Cedeao.

    Cela redistribuera les cartes géopolitiques dans le Sahara.

    Une intervention française avec la Cedeao en porte ustensile obligerait les américains à lâcher le principe de la “non intervention militaire étrangère” de l’Algérie privilégié par les conseillers militaires d’Africom du département d’état.

    Les USA qui cherchent à accroître leur influence dans la zone seront obligés d’emboîter le pas à la France quitte à perdre toute leur position acquise jusqu’à présent au Sahel, qui reste une zone de convoitise des grandes puissances.

    L’Algérie serait outrée, comme d’habitude, par un coup de force français mais pas plus.

    Quand à la junte militaire à Bamako, elle serait mise au pas par le quai d’Orsay.

    Le Burkina de Blaise Compaoré sortira renforcé d’une éventuelle intervention française puisse qu’il est l’un des principaux pions français de la zone.

    Mais il risque de lâcher très vite le Mnla qui n’a plus aucun crédit au quai d’Orsay.

    La Mauritanie et le Niger seraient soulagés car ils ont toujours été sous les ails de Paris en matière de sécurité et se verraient confortés dans leurs choix géostratégiques et sécuritaires.

    Donc honorable député Younoussi Touré, qui constate à juste titre l’enlisement au Mali, ça se joue à Paris!

    Que tous les démocrates se rapprochent de Paris pour les aider à chasser la junte à Bamako.

    • Kassin votre raisonnement tient. Cependant j’ai une réserve sur un point.
      Contrairement à ce que les gens pensent, la guerre contre le terrorisme est un cheval de bataille des oxydentaux, surtout américains, pour s’implanter dans certaine régions du monde; Afin de contrôler les richesses des pays riverains:
      -Irak: pétrole
      -Soudan: pétrole
      -Afganisthan: pétrole, et … surtout la drogue… Ce pays complètement sous surveillance oxydentale (drones, satellites…), est le 1er producteur de drogues, notamment d’opium? Qui peut expliquer ça? Si ce n’est que les américains sont impliqués dans ce trafic, dont ils sont les 1ers consommateurs…
      -Libye: pétrole, fond souverains (le fmi est dans ce pays, qui était libre avant, contrairement au Mali qui est un pays soumis!)
      etc…

      Les oxydentaux ont toujours voulus une base militaire dans le sahel!
      D’ailleurs, les français sont arrivés au Tchad, pour aider Hissen Habré contre les troupes gouvernementales de Goukouni Oueddei en 1986, avec l’opération Epervier (ça me rappelle l’opération Licorne). Et ils ne sont jamais partis. Et à chaque fois que le président Tchadien leur redemande de partir, les rebelles frappent à la porte de Ndjamena…
      Bref un énième coup d’état français chez nous! Exactement comme ils ont fait en choisissant leur homme Ouatarra contre le président élu Gbagbo. Après leurs forces désinformations (rfi, france 24…) travaillent l’opinion française et africaine (très faibles et manipulables…). C’est d’ailleurs le même schéma que Sarkozy le hongrois avait commencé à suivre en soutenant le mouvement du Zazaoud contre le président Touré (même si je ne l’aime pas, j’avoue que la France l’a lâché…, puisque c’est la vérité…)

      Bref le temps passe, les siècles défilent, la France appliquent en Afrique francofolle le même schéma. Après avoir détruit le royaume du Dahomeh, au 19ème sicècle, à la suite d’un massacre sans nom, la france arrête l’empereur Behazin, et ils mettent au pouvoir son bras droit qui se plient à leur volonté. Le même schéma depuis des siècles, je vous dis. Ils combattent nos dirigeants progressistes, Keita-Sankara-Diop-Lat Dior-Um Nyobé…, pour mettre à leur place des corrompus franc-maçons, Senghor-Compaoré-Deby-Biya-Bongo-Eyademan… Ouatarra… j’attends le prochain le prochain président franc-maçon malien…

      1ère Partie de ma remark:
      Pour en revenir au sahel, ils veulent une base permanente dans le sahel. De ce fait, je vois ce problème se résoudre, éventuellement, par le Mali qui accepte une base militaire française, américaine ou les 2, comme à Djibouti.

      2ème Partie de ma remark:
      Les oxydentaux veulent mettre la main sur les richesses immenses de l’Algérie des généraux. 2ème fond souverain (masse monétaire d’un état, pour simplifier), après celle de la Libye!
      Donc ils ne vont pas bougés, tant que le conflit malien ne déborde pas en Algérie. Pour pouvoir défier les généraux qui tiennent ce pays. Car pendant l’hiver arabe, l’Algérie n’a pas été touché (or même le Maroc a été touché).

      Donc cher maliens, à cause du laxisme de Touré, prenez votre mal en patience, car ce conflit va durer. Puisque les américains veulent une élection avant de bouger. S’ils maintiennent cela, la France ne bougera pas seule face à des islamistes intégristes. De ce fait, le temps d’organiser les élections, cela va prendre des mois et des mois. Quant aux 3 000 hommes, dont Ouatarra parle. Si vous croyez ce menteur, homme du FMI, vous êtes…

Comments are closed.