Mali: le président rencontre l’opposition dans un souci “d’apaisement”

5
Mali: le président rencontre l'opposition dans un souci "d'apaisement"
Le président malien Ibrahim Boubacar Kéïta (au centre) a reçu mercredi 4 juin les leaders des partis politiques, dont le chef de l’opposition Soumaïla Cissé (à gauche)
afp.com – Habibou Kouyate

Le président malien Ibrahim Boubacar Kéïta (au centre) a reçu mercredi 4 juin les leaders des partis politiques, dont le chef de l’opposition Soumaïla Cissé (à gauche).

Le président malien Ibrahim Boubacar Kéïta a reçu les leaders des partis politiques, dont ceux de l’opposition, dans un souci “d’apaisement” alors que le Mali reste confronté à l’instabilité, a appris jeudi l’AFP auprès du chef de l’opposition Soumaïla Cissé.

 

 

Le président IBK a expliqué à ses interlocuteurs qu’il cherchait “l’apaisement dans cette période plutôt difficile pour le Mali”, a déclaré M. Cissé.

La rencontre a eu lieu mercredi à Bamako, deux semaines après une lourde défaite de l’armée malienne face à la rébellion touareg dans la ville de Kidal (nord-est) au cours de laquelle une cinquantaine de soldats ont été tués.

 

 

Mal préparée, l’offensive de l’armée contre Kidal, ville contrôlée par la rébellion touareg et d’autres groupes armés, avait suivi la visite mouvementée du Premier ministre Moussa Mara quelques jours auparavant.

 

 

Cette visite et l’offensive ratée de l’armée pour reprendre le contrôle de Kidal avaient été vivement critiquées par les opposants.

Cependant, selon Soumaïla Cissé, qui avait reconnu sa défaite au second tour de la présidentielle de l’été 2013 face à Ibrahim Boubacar Keïta, l’opposition a expliqué au chef de l’Etat qu’elle était prête “à contribuer à la recherche de la paix au Mali”.

 

 

“Nous aimons tous notre pays. Nous ne sommes pas une opposition qui marche avec des machettes comme dans d’autres pays. Nous ne sommes pas des destructeurs comme l’affirme une partie de l’entourage du Président”, a-t-il ajouté.

 

 

Mamadou Sangaré, de la majorité présidentielle, a confirmé que l’heure était effectivement “à l’apaisement”. “Le président Kéïta a rappelé que l’objectif est de reconstruire le pays dans l’unité et la fraternité”, dit M. Sangaré.

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Je ne suis pas du tout content pour la rencontre d’IBK et les opposants maliens; a mon avis, sa montre l’échec et la faiblesse du Président et son gouvernement.
    1-Si réellement cette rencontre est dans l’intérêt du Mali (résolution du problème du nord), pourquoi le Président n’a pas demandé depuis la prise de son fonction ?
    2-Donc, on ne fait pas appels aux maliens tant que nous ne tomberons pas dans le trou, comme le Président vient d’organisé une rencontre ?
    3-Serait-il possible de travailler avec les opposants maliens ?
    NB : la gestion d’une nation ne dois pas se faire comme la gestion d’une affaire familiale, ni une affaire de grin et j’en passe….
    Ensemble réagissons à temps.
    Vane Traoré (Président de l’Association des Jeunes pour le Développement de la Commune V).

  2. Que de temps perdu a tourner en rond telle un toupie pour apres, toute honte bue et la queue entre les jambes, faire appel a l’opposition pour dit-on APAISER la situation du pays 😯 😯 😯 .

    Quelle honte!!!

  3. Ibkk ses trompe avec l’opposition au tout début de son mandat il se croyait au dessus de tout or dans la vie on ne peut rien fait tout seul l’opposition est la pour gommer les erreur du parti au pouvoir mais comme ibkk n’aime pas être contredit il ses fait entoure qu’avec des béné oui oui qui ne vois que leurs propre intérêt

Comments are closed.