Mali : tournée ouest-africaine de Diango Sissoko

4 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Diango Sissoko, Premier ministre malien

Première visite de Diango Sissoko ce mercredi à L’étranger. Deux semaines après sa nomination à la tête du gouvernement malien, en remplacement de Cheick Modibo Diarra, le premier ministre Sissoko se rendra au Burkina Faso, en Côte d’ivoire, au Sénégal et au Bénin. Au menu de cette tournée ouest africaine de trois jours : dialogues autour de la reconquête des territoires du Nord- Mali et organisation des élections libres et transparentes dans le pays.

 (De notre correspondante)

Grande offensive diplomatique de Diango Sissoko en Afrique de l’ouest. Le choix des pays que le premier ministre Diango Sissoko visitera du mercredi 26 au vendredi 28 décembre n’est pas fortuit. Chez le voisin Burkinabé, dont le président Blaise Compaoré est le médiateur désigné de la Cedeao, il sera surtout question de négociations avec les indépendantistes du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et les islamistes d’Ansar Dine. Ces deux mouvements armés ont réaffirmé leur volonté de dialogue la semaine dernière à Alger avec le pouvoir de Bamako.

La Côte d’Ivoire est aussi une autre étape clé de cette tournée ouest-africaine du premier ministre Sissoko. Pour cause, Alassane Ouattara est le président en exercice de la Cedeao. Il est aussi l’un des fervents partisans d’une intervention armée au Nord-Mali. Ouattara a soutenu le vote de la résolution des nations unies autorisant l’envoie d’une force africaine chez son voisin du nord. De plus, son prédécesseur Cheick Modibo Diarra n’était plus en bon terme avec Ouattara. Les multiples voltes faces et l’inaction de l’ancien navigateur de la Nasa agaçaient plus d’un a Abidjan. Tout comme Alassane Ouattara, Yayi Boni plaide pour une intervention militaire au nord-Mali. Une occasion pour le chef de l’Etat béninois, par ailleurs président en exercice de l’union africaine, d’échanger avec Diango Sissoko sur les contours de cette opération militaire.

Au menu de l’étape sénégalaise, il sera aussi question d’intervention militaire mais surtout de l’organisation d’élections, un vœu cher au président Macky Sall. Le chef de l’Etat sénégalais lors de sa visite à Conakry, le 16 décembre dernier, a appelé les autorités maliennes à se diriger vers des élections présidentielles et législatives à la fin du processus de transition.

afrik.com/

4 Réactions à Mali : tournée ouest-africaine de Diango Sissoko

  1. Kollon

    En tout cas, il n’est pas allé en dos d’âne et ne sera pas logé sous une tente.Par rapport à CMD, Sanogo a manqué une bonne occasion de se taire.

  2. Il n’a pas eu honte de devenir PM d’un pays qu’il a donné comme offrandes aux ennemis de la nation donc il est aussi capable de dormir sous une « tente » sous la menace des premiers terroristes de KATI.
    Sanogo n’échappera jamais à la justice comme son mentor!

  3. moussa ag

    EY DIANGO….

    Si je me souviens bien notre GÉNÉRAL DE-LA-GUEULE a dit que l’ASTRE DES ASTRES D’ASTRO-PM voyageait trop … se couchait dans des hotels luxueux …et ne prétendait que tout était bloqué quand on lui demandait de partager LE BUTAIN QUI LUI AVAIT ÉTÉ CONFIÉ …..

    GAFFE DIANGO… GAFFE ….AUX SOLDATS RATÉS!!!!

    Moussa Ag, :lol: :lol: :lol: :lol: