Mali : vague de nominations à la BDM, BHM et BMS

0
1

 Le chef de l’Etat malien, Amadou Toumani Touré, redistribue les cartes. Trois anciens ministres de son régime, Ndiaye Ba (ex-ministre du Tourisme) ; Igor Diarra (Eau et Energie), recalés dans le gouvernement de Kaidama Sidibé Cissé et Ousmane Thiam (Investissement et Promotion des Pme), ont été promus respectivement présidents de Conseil d’administration de la BHM, BMS et BDM. Une grosse timbale.

L’information circulait depuis début septembre dernier. Sans aucun cachet officiel. Dans les milieux avisés de Bamako, on jurait, la main sur le cœur, que le président Amadou Toumani Touré s’apprêtait à retourner l’ascenseur à une poignée de ministres, fidèles à lui et recalés du gouvernement de Madame Kaidama Cissé.

Le locataire de Koulouba leur a trouvé un point de chute doré en les propulsant à la tête des banques. L’ancien ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Ndiaye Ba, considéré comme un des faucons du régime ATT, devient le nouveau président du Conseil d’administration de la Banque de l’Habitat du Mali.

Mamadou Diarra Igor, banquier de métier, ex-ministre de l’Energie et de l’Eau, dirige désormais la présidence du Conseil de la Banque Malienne de Solidarité (BMS).

Tandis que l’ex-ministre de l’Investissement et de la Promotion des PME, Ousmane Thiam, qui a fait les beaux jours du gouvernement de Issoufou Maiga et actuellement PCA de la société de téléphonie Sotelma SA, prend les rênes de la Banque de Développement du Mali (BDM).

Un retour à la case départ, pour y avoir travaillé avant son ascension gouvernementale. Trois grosses timbales pour trois anciens ministres réputés proches du président ATT. L’ancien ministre Ousmane Thiam, qui avait été appelé à la rescousse de Sotelma, tombée dans le giron de Maroc Télécom (51%), n’aura pas le temps d’apporter les grands changements et les grosses performances que les autorités marocaines se sont fixées à l’horizon 2013.

Le groupe Sotelma tarde toujours à changer d’enseigne, comme annoncé depuis l’arrivée des Marocains. De la tête du Conseil d’administration de la Sotelma, il atterrit à la Banque de Développement du Mali (BDM), détenue majoritairement par le groupe marocain BMCE, 4ème dans l’espace Uemoa. Ousmane Thiam travaillera au côté d’autres administrateurs marocains, Alami Azzedine et Driss Benjelloum. Avec un total-bilan estimé à plus de 375 milliards FCFA et premier bailleur pour les emprunts bancaires au profit de l’Etat et du secteur privé, le tandem Thiam-Abdoulaye Daffé tient les cartes en main.

Par Ismael Aidara (lesafriques.com – 12/01/2012)

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.