Mara sauve IBK d’un naufrage politique

2
Mara sauve IBK d’un naufrage politique
SEM Ibrahim Boubacar Keita et le PM Moussa Mara

Comme il fallait s’y attendre, la déclaration de politique générale du Premier ministre, présentée, le 29 avril dernier, a été adoptée par les députés, vendredi 2 Mai, tard dans la nuit, par  121 voix pour,  22 voix contre et zéro abstention.

 

 

Cette déclaration de politique générale a été approuvée après de longs débats sincères, parfois houleux, entre l’opposition et la majorité présidentielle. Et son adoption par les députés n’a pas surpris. Malgré les critiques et les observations pertinentes de l’opposition, elle est passée comme une lettre à la poste. Cela s’explique par le fait que le Premier ministre, bien qu’il ne soit pas du parti présidentiel, est issu de la majorité présidentielle.

 

 

L’adoption de ce document par les parlementaires est un soulagement non seulement, pour le chef du gouvernement; mais aussi, pour le président de la République qui, huit mois après son élection est acculé par les populations, de plus en plus impatientes, face aux préoccupations de l’heure. Sans nul doute, la déclaration de politique générale du premier ministre, puisée dans le projet de société du parti ‘’Yélèma’’, vient enlever une grosse épine du pied d’IBK, car elle lui servira de projet de société pour son premier quinquennat.

 

 

Cette déclaration de politique générale du chef du gouvernement est jugée bonne dans l’ensemble, pour avoir pris en compte, toutes les préoccupations ou presque des Maliens. Même si Moussa Mara rendrait, aujourd’hui, la démission de son gouvernement, l’histoire retiendra qu’il a sauvé le président de la République d’un naufrage politique certain.

 

 

Notons que l’adoption de la déclaration de politique générale est une chose, sa mise en œuvre en est une autre. C’est pourquoi, après son adoption, le Premier ministre, Moussa Mara, a rassuré que son équipe s’emploiera, corps et âme, à sa mise en œuvre effective. Cela, avec l’accompagnement, la bénédiction, les critiques et les conseils des députés et de l’ensemble des Maliens.

 

 

Abou Berthé

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. POEME : JE VEUX CE MALI
    Je voudrai ! Oui, je voudrai ce Monde de Paix et de Liberté où seul l’Avenir,
    Surtout des enfants, est le seul cheval de bataille !
    Je voudrai ! Oui, je voudrai ce Monde où Seule la femme est la Reine,
    Respectée et reconnue dans ses droits de Procréation et de Bonheur !

    Oui, je voudrai ce Mali, mon pays, ce Mali de la Joie, du Bonheur,
    De l’Amour des uns envers les autres, sans calculs ni de rejet de l’autres de par la couleur de sa peau
    Je voudrai, pourtant ce Mali qui s’éloigne chaque jour de moi,
    De moi Dabry, dans ce monde qui se perd chaque jour !

    Oui, mais c’est vrai ! Je voudrai ce Mali où le chat affamé caresse les petits de la souris et,
    Non ce Mali où la souris cherche, toujours, un trou pour y cacher ses petits!
    Ce Mali, que je rêve, est là, tout près de moi, de toi et de tous contre la partition,
    Contre l’esclavage, contre les tiraillements politiciens pour des fins personnels !

    Ce Mali qui ne me parle pas de Kidal touareg ni de Ségou bambara ni de Kayes kassoké,
    Ni de Sikasso Sénoufo mais du Mali des maliens ouverts à tous les africains et du Monde
    Servant de Refuge à tout homme de Paix, épris de Paix, soucieux du bonheur des autres,
    Les autres, pour qui, il sait, qui l’enteront un jour dans sa derrière demeure comme ils l’on accueilli.

    Je veux ce Malien de ce Mali lointain si loin, si possible par toi et par moi
    Ce Mali cultivateur de la Paix pour répondre aux 4 lettres qui forme son nom
    De Modèle Afrique pour la Liberté des Idées,
    Des idées quelles soient religieuses, politiques, culturelles.

    Ce Mali de Peulh dormant sous le hangar de la forge du Forgeron,
    Ce Mali du dogon toujours respectueux de sa collines sous le rire du bozo sur le fleuve,
    Ce Mali du Minianka et d Sénoufo, ce Mali du Sonrhaï et du Dogon,
    Ce Mali du tamasheq réfléchi envers le Bellah son proche de tout temps !

    Et NON, ce Mali de l’opposition aveugles et stériles rejetant tout du Pouvoir,
    Et NON, ce Mali du Pouvoir qui abuse de sa puissance pour tout écraser
    Au détriment du bonheur du Peuple, ce Peuple de malien meurtri
    Ne courant que derrière sa survie, sa survie menacée par les simagrées.

    Oui, c’est ce Mali que je veux comme toi, Malien de souche,
    Ce Malien qui endure sachant quand, où et comment se soulever,
    Ce Malien, donneur de leçon de Paix, d’hospitalité et d’Amour,
    Ce Malien qui vend tout sauf son honneur, sa dignité, sa fierté.

    Oui, Moi, je veux ce Mali du malien conscient, droit dans ses bottes,
    Ce Mali de la malienne fière de son appartenance et de son identité
    Dans son boubou blanc de Bazin parmi les femmes du Monde
    Pour ne vulgariser que sa beauté, sa splendeur, sa fierté d’être femme.
    ADAMA SIDIBE, « Je voudrai bien ce Mali du Malien fier de l’être » San Ségou

  2. “Mara sauve IBK d’un naufrage politique”

    Grossière erreur d’appréciation: Avec sa DPG, et notamment les immenses bobards visant à couvrir son “employeur”, Mara ne l’a sauvé d’aucun naufrage mais a simplement commencé ………….à sombrer avec lui!

Comments are closed.