Me Gaoussou Diarra, président de Mali Prospectives 2050 : \” Le président idéal pour le Mali en 2012 doit être une personnalité crédible, issue des rangs d’un parti politique \”

0
1





Quel président pour le Mali ? C’est le thème d’une conférence débat organisée le samedi dernier au Centre Islamique de Hamdallaye  par le Mouvement des jeunes de l’Union des patriotes pour la République (URP). Cette conférence, animée par Me Gaoussou Diarra, président de Mali  Prospectives  2050, a été mise à profit par le conférencier pour dresser le portrait robot du président idéal pour 2012.

Plusieurs personnalités représentant les partis politiques ont pris part à cette conférence. On pouvait aussi remarquer la présence de Didier Nourrsson deuxième conseiller chargé de la presse à l’Ambassade de France au Mali. Cette rencontre a aussi enregistré la présence de nombreux militants de cette jeune formation politique  avec à leur tête le président du parti, Dr Modibo Soumaré.

Pour le président du Mouvement des jeunes de l’URP, Zourkoufouli Maïga, le choix du thème, à savoir «quel président pour le Mali en 2012» est d’une importance capitale. Car, à le croire, l’enjeu de l’élection présidentielle de 2012   sera  de taille puisqu’il s’agira de trouver le successeur d’un candidat indépendant après dix années passées à la tête du pays. Selon M. Maïga, la tâche ne sera pas aisée pour le tout-nouveau président de la  République,   surtout que nous assistons à  la flambée des prix des denrées de première nécessité suite au déficit pluviométrique important de cette année. " La crise au nord de notre pays faisant craindre les pires scénarios, le problème d’emploi pour les jeunes devenu récurrent,  l’école malienne,  qui reste encore malade, la corruption, le blanchiment d’argent, la circulation de la drogue et des armes sur notre territoire sont autant de maux auxquels le pays est confronté " a-t-il ajouté. 

Toute chose qui nécessite, selon lui, de tenir compte d’un certain nombre de critères afin d’opérer le bon choix.

S’agissant du bon choix, le conférencier Me Gaoussou Diarra, dans son exposé liminaire, a donné certaines pistes. Ainsi, il a dressé le portrait robot du président idéal pour le Mali pour les élections prochaines. Un président, selon lui, qui doit être forcement l’homme de la situation face à tous les maux cités ci-haut.

A cet effet, il soulignera que le   président idéal pour le Mali   doit être   une personnalité crédible  issue des rangs d’un parti politique. "Il doit être un candidat déterminé par l’intérêt national qui aime son pays et son peuple. Il doit  proposer un programme objectif réalisable " a souligné Me Diarra.

Selon le président de l’UPR, Dr Modibo Soumaré, leur souhait est qu’au sortir des élections de 2012 «nous ayons une élection transparente avec un président idéal pour faire face à la situation afin de consolider la démocratie malienne».

Kassoum THERA

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.