Meeting d’appel des Clubs des amis de Yacouba Traoré : Plus de 400 clubs se mettent en ordre de bataille pour IBK

0
1

A mesure que l’élection présidentielle de 2012 s’approche, les courants de sympathie à IBK s’amplifient de jour en jour. Le Samedi dernier à Ségou, la mobilisation des clubs des amis de Yacouba Traoré était une franche démonstration envers le président du RPM, Ibrahim Boubacar Kéita.

Les clubs et associations rivalisent d’ardeur dans la précampagne électorale de 2012 chez Ibrahim Boubacar Kéita. IBK 2012, une chance à saisir. Koutiala l’avait déjà rassuré  de lui offrir, par sa mobilisation, le fauteuil présidentiel en 2012, lors d’une manifestation populaire qui restera longtemps gravé dans les mémoires des Koutialais. Une semaine après ce mémorable rendez-vous, c’est à Ségou que les amis de Yacouba Traoré ont lancé leur appel à candidature à IBK.

C’est dans une salle comble de militants et sympathisants que Yacouba Traoré a été accueilli par ses amis, venus de tous les horizons du Mali. Ils étaient 412 clubs représentés à cette grandiose occasion. 17 clubs de Kayes sous la conduite de Bourama Diarra, 89 clubs à Sikasso avec comme président Namon Souleymane Traoré, 52 clubs de Bamako, 20 à Ségou et 150 à Markala. L’ensemble de ces clubs est sous le «commandement» de Youssouf Touré, lui-même présent à la cérémonie. Dans son mot de bienvenue, M. Touré a explique les raisons de la  création de son mouvement, avant d’appeler ses amis à la cohésion et au travail, afin de faire élire leur ami commun, Ibrahim Boubacar Kéita.

 Pour son appel, l’ensemble des amis de Yacouba Traoré, ont chargé Mahamane Dembélé de lire l’acte solennel d’adhésion à la cause du président du RPM, dans la perspective électorale de 2012. Alternant rappel et commentaires sur l’homme, M. Dembélé a présenté IBK comme le seul homme sur qui le Mali pourra compter pour relever les défis qui se dressent devant notre pays à l’horizon 2012. L’expérience politique, le sens de l’Etat, ses qualités d’homme d’honneur et de parole, bref le vocabulaire utilisé par M. Dembélé manquait de mots pour traduire les sentiments réels des militants de son organisation.

Yacouba Traoré, parrain de la cérémonie, est resté figé d’émotion sous les tonnerres d’applaudissements de ses amis venus lui témoigner leur attachement à ses orientations politiques et sociales.

«Nous connaissons Yacouba Traoré, nous savons qu’il ne nous mènera jamais dans une aventure incertaine. Yacouba fait de belles choses pour le Mali et il n’a jamais demandé d’être élu à aucun poste que se soit». Seydou Dembélé, responsable d’un des 412 clubs, témoigne pour les réalisations de l’Homme dans sa ville natale, Markala. Une morgue climatisée, un centre sportif pour les personnes âgées, des équipements sportifs pour la jeunesse, des routes dans la ville, participation à construction de la mosquée… Il est inutile de rappeler ses œuvres. Pourtant, cette vague de sympathie n’est née qu’en 2006, quand le premier club a été créé à Markala, avec seulement 7 membres. Aujourd’hui, selon Youssouf Touré, Yacouba compte environ 450 clubs d’amis formels ou informels. Ils n’entendent pas s’arrêter là. Yacouba Traoré continue d’étendre ses actions dans plusieurs autres localités du Mali et promet de surprendre les adversaires politiques d’IBK.

Conférence régionale de Ségou

Dimanche, IBK lui-même est reçu à 10 km de la ville de Ségou. La mobilisation est monstre, l’accueil est sans commentaire. IBK a décidé de marquer son territoire désormais au Mali. Pourtant, il n’était venu que pour la traditionnelle conférence régionale de Ségou. Il y a quelques mois, le RPM ne disait pas grand-chose aux Ségoviens. Mais aujourd’hui, le parti, visiblement, respire à pleins poumons. Nous y reviendrons.

Abdoulaye Niangaly

Envoyé spécial à Ségou  

Interview de Yacouba Traoré :

« On veut qu’IBK vienne au pouvoir »

Avec plus de 412 clubs d’amis, Yacouba Traoré a décidé de faire de IBK le futur président de la République du Mali. Nous avons pu réaliser avec lui un entretien bref et concis.

Prétoire : Après cette démonstration de force que vous venez de réaliser ici à Ségou, quelles sont les prochaines étapes de votre démarche en vue de faire élire Ibrahim Boubacar Keita en 2012?

Yacouba Traoré : A Ségou, je pense que le message a été très clair dans la mesure où la ville de Ségou a reçu une forte délégation venue de partout. C’est à dire, de Sikasso, de Koulikoro, de Mopti et toutes les communes de Bamako. A ce titre, Ségou a été le lieu d’appel à la candidature du président Ibrahim Boubacar Keita. En effet, c’est un challenge et ce qui est sûr, c’est que nous allons nous  battre pour mobiliser et sensibiliser les gens et leur faire savoir que notre objectif est le développement du pays.

Il y à déjà des appels que le président lui-même ‘’président candidat’’ est en train de faire un appel aux Maliens afin qu’ils aillent se faire recenser et qu’ils suivent le processus de révision des listes électorales. Est-ce que vous, en tant que structure de soutien à sa candidature, vous avez déjà commencé un travail ?

 

Oui bien sur ! Dans la mesure où beaucoup de nos militants ont commencé le recensement à travers la révision des listes électorales. Nous sommes en train de motiver et de sensibiliser à aller vers ce sens. Je pense que c’est un challenge, un devoir pour moi et on a déjà commencé.

Vous avez déjà commencé à travers vos clubs de soutien. Est-ce que vous avez des partenariats avec le parti qui l’a porté comme choix premier, le RPM ?

Déjà, l’appel à la candidature veut dire partenariat. En réalité, on veut qu’Ibrahim Boubacar Keita vienne au pouvoir, pour qu’on puisse travailler, faire des échanges d’idées afin que le pays puisse aller de l’avant. Donc, l’appel à la candidature est déjà un partenariat.

M. le président, votre association vient de montrer qu’elle a plus de force que certains partis politiques. Est-ce que dans l’avenir vous envisagez de transformer cette force en parti politique ?

Je pense que parler ainsi serait partir trop vite en besogne. C’est un club qui regroupe tous les éléments de tout le Mali. C’est une grande force et le temps nous donnera toutes les raisons pour aller là ou nous voulons.

Un appel à lancer ?

Après notre appel à la candidature, je lance un appel clair, parce que la démonstration de force que nous avons faite, hier à Ségou, veut dire que tous les partisans du club sont pour la candidature. Je les exhorte d’avantage pour qu’ils rassemblent beaucoup plus de personnes afin qu’on aille vers une victoire du candidat IBK en 2012.    

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.