Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale : Le ministre Tiéman Hubert Coulibaly invite le personnel à persévérer dans l’effort en vue de mieux accomplir sa mission

1

Le nouveau ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiéman Hubert Coulibaly, a succédé au ministre d’Etat, Sadio Lamine Sow, lors de la cérémonie de passation, le jeudi 23 août dans la salle  de conférences du dudit département.  

 

Tiéman Coulibaly et Sadio Lamine Sow

Avant de passer le maillet à son successeur, le ministre d’Etat, Sadio Lamine Sow, l’a félicité au nom de l’ensemble du personnel pour sa nomination à la tête de ce prestigieux département. «Je cède le témoin à un homme de conviction dont je connais les combats pour les libertés et la démocratie», a-t-il indiqué. Il l’a ensuite invité de ne jamais céder à la tentation des modes. Car, selon lui, les modes sont faites pour être dépassée. Avant d’ajouter : « La diplomatie malienne  se construit au Mali et nulle part ailleurs. Le sauveur suprême de la nation malienne est malien. Dans nos affaires intérieures nous acceptons les médiations pour ce qu’elles sont : des facilitations et rien de plus. Notre souveraineté et rien qu’elle».

Le ministre sortant a ensuite saisi remercier ses proches collaborateurs et l’ensemble du personnel du département pour   la loyauté et la qualité de la collaboration. «Cette administration ne doit son salut, sa survie qu’à la formidable force d’engagement, de patriotisme et d’abnégation de son personnel», a-t-il déclaré. Avant de rassurer le nouveau chef de la diplomatie malienne de sa disponibilité et de son soutien ferme dans l’accomplissement de sa mission.

Quant au ministre entrant,  Tiéman Hubert Coulibaly, il a félicité l’ancien ministre d’Etat pour les services rendus en si peu de temps et l’a assuré de sa ferme volonté  de servir le pays surtout en ce moment difficile qu’il traverse sans appréhension, sans méfiance mais sur la base de la cohérence nationale et de la défense des intérêts du Pays.

Il a enfin invité les proches collaborateurs et à travers eux l’ensemble du personnel  à persévérer dans l’effort en vue de mieux accomplir  sa mission.

Auparavant, nouveau ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiéman Hubert Coulibaly, a reçu en audience le Représentant spécial du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Saïd Djinnit. Après lui avoir félicité et souhaité bon vent dans ses nouvelles missions, Saïd Djinnit a réitéré la pleine disposition des Nations Unies pour accompagner le Mali. Avant d’affirmer que la formation du gouvernement d’union nationale était attendue au plan national et international, notamment par la CEDEAO, l’Union africaine et les autres nations. «On attend que l’équipe se mette maintenant au travail et fasse face aux deux principales missions que sont le recouvrement de l’intégrité territoriale et l’organisation des élections», a-t-il martelé.

Le ministre attendu à Téhéran

Tiéman Hubert Coulibaly a quitté Bamako, hier dimanche, pour Téhéran (République Islamique d’Iran) où il prendra part du 28 au 31 août à la Réunion ministérielle préparatoire de la 16ème Conférence au Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement du Mouvement des Non Alignés.  Au cours de cette conférence ministérielle, plusieurs sujets ayant traits aux questions de politique internationale, régionale et sous-régionale seront abordés. De même que celles relatives au développement et à la Coopération. Cette Conférence est une tribune qui permettra aux Etats membres d’exposer leurs préoccupations et de solliciter le soutien du Mouvement. Ainsi, elle sera l’occasion pour le Ministre  de faire le point de  la situation qui prévaut dans notre pays et de solliciter le soutien et l’accompagnement des Etats membres. Il faut rappeler que le Mali est  membre fondateur du Mouvement  des Non Alignés  qui regroupe, aujourd’hui, plus de 140 Etats et organisations internationales membres.

 

Bandiougou DIABATE

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.