Mme Haïdara Aïchata Cissé dite Chato : ‘’Le Mali ne pourra jamais être en sécurité tant que le désarmement de tous les groupes et de tous les individus n’est pas effectif’’

7
L’honorable Haïdara Aïssata Cissé dite Chato à propos de la loi sur les Autorités intérimaires
Haïdara Aïssata Cissé dite Chato

Hier, jeudi 15 juin 2017, lors des débats autour de la Déclaration de politique générale (DPG) du Premier Ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga à l’Assemblée nationale du Mali, l’honorable HaïdaraAïchata Cissé dite Chato, député élue à Bourem a fait une intervention sur la sécurité au nom du groupe parlementaire APM (Alliance pour le Mali). Dans sa déclaration, la présidente des femmes parlementaires du Mali, l’honorable Chato, non moins présidente du Caucus des femmes du parlement panafricain a mis l’accent sur l’insécurité récurrente qui sévit au Mali depuis belle lurette. Selon elle, le Mali ne pourra jamais être en sécurité tant que le désarmement de tous les groupes et de tous les individus n’est pas effectif. « Dans le Nord et au centre du Mali, les armes se vendent sans contrôle, cela n’est pas de nature à ramener la sécurité tant recherchée », a-t-elle déploré.

S’adressant au Premier Ministre, l’honorable Chato a fait savoir que la mise en place du MOC (Mécanisme Opérationnel de Coordination) à Gao est à saluer mais le constat sur le terrain est qu’il y a beaucoup de problèmes. Avant d’ajouter que malgré la présence du MOC au sein duquel tous les groupes sont représentés et qui est censé faire des patrouilles pour sécuriser les populations, le constat est que les braquages, les enlèvements de biens et de véhicules sont devenus le quotidien à l’intérieur même de la ville. Par exemple, dit-elle, cinq véhicules ont été enlevés par des groupes plus ou moins connus. « Monsieur le Premier Ministre, pouvez-vous nous dire le résultat des enquêtes et les dispositions qui ont été prises pour mettre les bandits hors d’état de nuire ? Quel est le rôle de la Minusma pour aider les FAMA à ramener la sécurité afin de rassurer les populations? Quels sont les critères d’embauches des membres du MOC ? Il nous revient avec insistance que certains membres du MOC s’adonnent à des actes de banditisme. Si cela est prouvé, que comptez-vous faire pour y remédier ? A quand sa fonctionnalité dans les autres régions ? Comment expliquez-vous que, malgré les moyens sophistiqués : drones, hélicoptères dont disposent la Minusma, il y a régulièrement des roquettes lancées sur la base de Tombouctou. Ces équipements ne peuvent-ils pas détecter ces roquettes ? », S’interroge-t-elle. Concernant le processus de DDR (Démobilisation, Désarmement et Réinsertion), l’honorable HaïdaraAïchata Cissé note ceci : « Notre pays ne pourra jamais être en sécurité tant que le désarmement de tous les groupes et de tous les individus n’est pas effectif. Dans le Nord et au centre du Mali, les armes se vendent sans contrôle, cela n’est pas de nature à ramener la sécurité tant recherchée ». A l’en croire, toutes les routes en constructions vers le nord et le centre sont souvent arrêtées où dynamitées à cause de l’insécurité. « La route Gao/ Bourem en souffre ; pouvez-vous nous dire où est ce qu’on en est par rapport à cette route et quelles sont les dispositions prises pour sécuriser le matériel et les travailleurs ? Monsieur le Premier Ministre, je vous demande par la même occasion de prendre les dispositions idoines pour contrôler le port de la tenue militaire et la circulation des engins à deux roues. Le constat est qu’aujourd’hui, n’importe qui peut porter la tenue militaire et abuser des populations. Il est à noter que la plupart des attaques se font par des bandits armés à moto », a-t-elle déploré. En outre, l’honorable Chato s’étonne de voir la base de Nampala enregistré autant de problèmes. « La sécurité repose en grande partie sur le renseignement et la bonne communication d’où la nécessité d’associer les populations pour dénoncer toute personne suspecte auprès des autorités. J’exhorte le gouvernement à mieux communiquer en donnant la bonne information en temps réel à travers les journaux et les réseaux sociaux. Monsieur le Premier Ministre, la tâche est tellement difficile que l’union sacrée des Maliennes et Maliens reste la seule alternative pour un Mali en paix, un et indivisible. Aucune force étrangère ne pourra pacifier notre pays, si nous ne nous donnons pas la main pour un sursaut patriotique », a conclu la présidente des femmes parlementaire du Mali.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Dite ca a mandemassa et ses partenaires minusma et barkhanne qui au lieu de s’occuper des vies, s’occupe de l’economie, le marché, et la strategie etc….

  2. Il faut retenir qu’IBK et son entourage sont dans l’œil du cyclone et par ricochet il ne faut nullement perdre de vue que c’est tout le Mali qui est dans cet œil de cyclone car les conséquences de cette lutte aurons des répercutions sur le quotidien de tous les maliens.
    Il est reconnu que les gouvernants maliens ne respectent que le crépitement des armes qui reste la seule condition pour que les gouvernants maliens prêtent une écoute à quelqu’un ou à un groupe de revendicateurs. Raison pour laquelle, cette lutte entre les deux camps, c’est à dire le gouvernement et les revendicateurs ira très, très, très loin, il faut entrevoir très prochainement des séries de bras de fer. Un gouvernement qui n’a de respect que pour les preneurs d’armes contre la République comme le MNLA et la CMA qui sont reçus au palais de Koulouba en grande pompe avec des accolades très appuyées devant dieu et devant les maliens. Un Président ne doit pas embrasser si fortement des criminels de la République et les innocents qui n’ont fait que réclamer leur droit à main nue, eux doivent-ils être reçus comment? Un pays bizarre et très bizarre.
    Après cette marche, il faut déjà s’entendre à la phase de désobéissance civile, cela est sans équivoque, car pour IBK et les al. reculer devant des citoyens à main nue est une faiblesse, donc il faut s’entendre au pire dans les semaines à venir.

  3. Si la révision de la constitution a pour but de l’ adapter à l’ accord d’ alger parlons en , plus de deux ans l’accord a été signé pas de cantonnement ,pas de désarmement, pas d’ indice de présence de l’ état à Kidal ou ailleurs , chaque jour nos enfants son tués au nord même l’ état a honte de diffuser ces morts. La communauté internationale au lieu de faire pression sur la cma et autres , pousse IBK à franchir le rubicon tout en occultant les préoccupations , les aspirations et les vœux du peuple Malien. Avant tout referendum il faut la présence de l’ état malien partout sur le territoire national pour sécuriser les citoyens et leurs biens. A plus tard le référendum….

  4. Oui Madame, mais seulement, à défaut de désarmer les criminels, le régime s’emploie à désarmer le peuple Malien. C’est le peuple Malien qui voit imposés les voyous à la place de ces élus. Comme si les autorités intérimaires pour qui on tue les jeunes de Gao ne suffisaient pas, on veut inventer des postes de Sénateurs non élus pour caser le reliquat des voyous et c’est cette aberration que les Députés ont fait passer

  5. 1- On se demande, pourquoi on vous appelle même, vous ces députés, “honorables”!

    2- Vous reconnaissez d’une part l’insécurité sur l’étendue du territoire notamment au Nord et au centre, pourtant, d’autre part, vous vous permettez d’aller voter un projet de loi et appelez à un Référendum!!!!

    3- A défaut d’être en déphasage avec vous mêmes, parce que même en France on ne parle plus de “honorable”, mais de Monsieur tout court, vous l’êtes également avec les réalités sur le terrain, donc avec le lambda, et pire vous nous apportez aussi cette poubelle intellectuelle qu’est le Sénat…

    • Je pense que tu as raison nos politichiens au pouvoir n’ont pas le sens de la priorité.
      Le focus devrait être sur le renforcement de l’armée/la police/la justice et surtout le desarmement des groupes armés!!!

      Sinon ça ne sert à rien de courir le monde pour que les businessman viennent investir au mali alors que le climat est très très très mauvais.

      Si j’ai un million à investir dans une affaire entre le mali/côte d’ivoire/niger/mauritanie… et Ghana, je choisi le Ghana!

      Regarde le ghana par rapports à nos pays minables francofous:
      https://www.youtube.com/watch?v=Yg_iaYmpdwI

  6. Nous disons cela depuis des années…
    Mais les vieux vautours vicieux voleurs ventrus continuent de suivre bêtement la franSS et l’onul…
    Ce duo n’a réussi nul part dans le monde!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here