Mme Sy Kadiatou Sow, présidente de l’association alliance pour la démocratie au Mali : « Sans le Mali, aucun de nous n’est rien »

7
Mme Sy Kadiatou Sow
Mme Sy Kadiatou Sow

C’est ce mardi 22septembre 2015 que notre pays, le Mali célébrera les 55 ans de son accession à la souveraineté nationale et internationale. A cet effet, nous avons tendu notre micro à une femme battante qui s’est illustrée dans le combat pour l’avènement de l’ère démocratique dans  notre pays. Ancienne ministre, Mme Sy Kadiatou Sow, comme c’est d’elle qu’il s’agit est la présidente de l’Association « Alliance pour la Démocratie au Mali ». Seule femme malienne jusqu’à présent à occuper les fonctions de gouverneur, Mme Sy est l’une des militantes de première heure de l’ADEMA- PASJ.

Le Pouce : Que retenez-vous de ces 55 ans d’indépendance ?

Mme Sy Kadiatou Sow :

« Je retiens que le parcours a été un peu mouvementé. On a eu une première décennie d’enthousiasme, d’engagement, patriotique à l’accession du Mali à l’indépendance. De 1960 à 1968, nous avons vécu une période de chute, de rupture par la violence avec le coup d’Etat. Cela été une période assez sombre de l’histoire de notre pays, marquée par 23 années de dictature avec un régime de parti unique. Après cela, un nouvel espoir est né avec l’avènement de la démocratie. Une construction de la démocratie qui n’a pas été facile et qui est encore en cours, par ce qu’il est difficile de réaliser toutes les aspirations qu’on avait au moment où on faisait la révolution de mars 1991. C’est un processus qui continue. C’est un système qui se construit progressivement. Il ya eu des hauts et des bas. Malheureusement depuis  2012, nous traversons la période la plus sombre de l’histoire du Mali indépendant. Je pense que tous les maliens sont face à une situation à laquelle on ne pouvait s’imaginer. Même dans les petits cauchemars, personne ne pouvait penser qu’on allait pouvoir vivre une telle situation. Ceci dit, on ne peut pas faire le constat d’une telle situation dramatique, alarmante et rester sans réagir. En tant que présidente de l’association « Alliance pour la Démocratie au Mali », je pense que tous les maliens doivent, plus que jamais se mobiliser autour du Mali. Il ne sert à rien de baisser les bras parce que, la situation est grave, parce que les deux tiers du pays sont encore occupés, parce qu’il ya le mal vivre au Mali, la mauvaise gouvernance, la corruption, bref tous les maux qui minent notre pays. Personne ne viendra remettre le Mali debout, ni le développer à notre place. Nous sommes dans une situation d’angoisse, d’inquiétude extrême. Cependant, les maliennes et les maliens doivent se battre pourqu’on sorte de cette situation. Cela concerne tous les maliens de tous les bords politiques, que ce soit, de toutes les régions, de toutes les ethnies. Sans le Mali, aucun de nous n’est rien. Aujourd’hui, le défi, c’est sauver le Mali. Au lieu que chacun pense d’abord à sa petite situation et à sa petite personne, que chacun se dise,  que quand le Mali sera remis sur pied et se mettra de nouveau en marche, il ya des chances que chaque malienne et chaque malien y trouve son compte. Mais tant que le Mali restera dans cette situation de confusion de léthargie et difficile à supporter, il y aura juste une minorité qui trouvera son compte. Mais cela ne sera pas sur le long terme. Même ceux qui en profitent aujourd’hui finiront par plonger avec le Mali. Si le Mali plonge, c’est tout le monde qui plonge. Voyons comment se sortir de là. Cela interpelle toutes les maliennes et tous les maliens ».

Entretien réalisé

par Tiémoko Traoré.

 

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. En 55ans d’indépendance rares sont les cadres qui ont donné satisfaction aux maliens.
    Mme SY KADIATOU SOW est un cadre dont on peut être fier.Pour comprendre sa phrase «sans le MALI,aucun de nous n’est rien»,il faut être baigné d’un sens élevé de l’intérêt général.Elle l’a prouvé dans ses différentes fonctions.Toutes ses décisions s’inspirant de la satisfaction de l’intérêt général.
    Qui ne se rappelle pas de ces décisions difficiles de démolition des quartiers populaires,permettant à la capitale malienne de se placer parmi les plus modernes d’AFRIQUE ,et du coup diminuer la délinquance urbaine?
    Les maliens sont ils conscients qu’à travers son acharnement à mettre en place les structures,l’office national de l’habitat,la banque de l’habitat, que nous assistons à la construction de plusieurs milliers de logements sociaux?
    Mme SY et sa famille(OUSMANE SY,SADA SY) ont,dans leurs différentes fonctions,pris des décisions très difficiles oeuvrant dans le sens de l’intérêt général.
    QU’ALLAH FASSE QUE TOUS LES CADRES QUI ASPIRENT À GÉRER CE PAYS AIENT LE SENS DE L’INTÉRÊT GÉNÉRAL DE LA FAMILLE SY.

  2. Seuls ceux qui ont vécu sur les deniers publics du Mali sont concernés par cette phrase étonnante de Mme Sy Kadiatou Sow:
    « Sans le Mali, aucun de nous n’est rien »

    Elle ne sait pas qu’il y a des millions de maliens qui ne doivent rien à l’Etat malien.

  3. Mme Sy vraiment ta phrase prête à confusion. Que voulez vous dire?”Sans le mali , aucun de nous n’est rien”!! Je n’ai pas compris!

  4. Ce que Mme le ministre dit est tres juste.Si le Mali plonge tous les maliens plongeront avec d’une maniere ou d’une autre.Salam!

  5. Espece de bor.delle, toutou , djato , soungourouba tout mari Ousmane a detourne mon champ.

  6. Sans le Mali vous ètes rien par ce que vous avez tout eu du Mali mais le Mali n’a rien eu de vous car vous l’avez spoluer. et vous continuer à narguer les Maliens qui n’ont meme pas eu le simple emploi pour se valoriser .

Comments are closed.