Modibo Sangaré lors du 4ème congrès ordinaire de l’UNPR: «Pas de négociation avec les rebelles tant que le pays est occupé»

0
0

L’UNPR, Union Nationale Pour la République, a tenu son 4ème congrès ordinaire, du 10  au 11 mars, au Centre islamique d’Hamdallaye. C’était sous la haute la présidence de Modibo Sangaré, Président du parti,  entouré des membres du Bureau exécutif.

C’est par la lecture du Saint Coran que se sont ouverts les travaux du 4ème Congrès ordinaire de l’UNPR. C’était le 10 mars dernier au Centre islamique d’Hamdallaye. Dans la salle, on notait surtout la présence des représentants des partis amis, en l’occurrence le Collectif des partis pour l’intégration, l’URD ou le RDS, pour ne citer que ceux là.

Le Président du parti, Modibo Sangaré, a, dans son discours, dévoilé les orientations  générales du parti, en commençant par la réalisation de la paix au Mali, en Afrique et dans le monde. Il dira que la promotion d’une culture de la paix, de l’entente et de la fraternité entre les communautés nationales au Mali est pour lui un objectif essentiel. Le Président de l’UNPR a ensuite passé en revue différents sujets d’intérêt national, comme l’identité et le patrimoine, l’éducation et ses différents canaux, la santé, l’alimentation et la solidarité, le logement et le revenu, la refondation de l’Etat et la problématique des ressources humaines.

Par rapport à la crise du Nord, Modibo Sangaré a été formel. Aussi a-t-il envoyé un message fort au gouvernement, l’invitant à ne pas négocier tant que le territoire national serait occupé.
Pierre Fo’o

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.