Modibo Sidibé aux populations de Gao et Ansongo : “Je suis là pour recueillir vos conseils avant l’élaboration de notre projet de société”

0
0

 

Modibo Sidibé continue sa visite de prise de contact auprès des notabilités, imams, chefs coutumiers du pays. Après Kayes, il y a une semaine, l’ancien Premier ministre est arrivé à Gao, le mercredi 11 janvier 2012. Sa délégation a été accueillie à l’aéroport de la Cité des Askias par le président des mouvements et clubs qui soutiennent sa candidature. Le cortège a, ensuite, pris la direction de la ville. Fidèle à sa stratégie depuis qu’il a commencé  ces visites, Modibo Sidibé s’est rendu chez les notables, les imams, les chefs de fractions, les familles  fondatrices et autres personnalités de Gao, avant de mettre le cap sur Ansongo, la capitale du poisson.

Modibo Sidibé est l’hôte de la Cité des Askia  depuis le 11 janvier 2012. Arrivé à Gao aux environs de 8 heures, il a été accueilli par une foule composée des membres des clubs,  des mouvements et associations qui soutiennent sa candidature. Le premier acte de l’étape de Gao a été la visite de Modibo Sidibé au siège des clubs et mouvements qui soutiennent sa candidature à l’élection présidentielle d’avril 2012. L’honneur est revenu à Boussou Albachar Touré, président des clubs et mouvement de soutien à Modibo Sidibé, de souhaiter la traditionnelle bienvenue à la délégation. Pour M. Touré, "beaucoup de gens sont avec Modibo Sidibé. Ils militent dans les mouvements parce qu’ils sont déçus de la mauvaise gestion  de  certains  partis politiques". Boussou Albachar Touré de déclarer ensuite que les mouvements et clubs mis en place l’ont été pour apporter un soutien électoral à Modibo Sidibé pour qu’il puisse accéder à la magistrature suprême du pays. Selon le coordinateur Touré, c’est environ une quarantaine de cadres qui ont quitté l’URD pour rejoindre son camp et travaillent main dans la main avec les jeunes et femmes des clubs et mouvements.

S’adressant au fils du Capitaine Sidibé, le coordinateur a dit:          "Vous êtes devant cette foule qui est impatiente, qui vous attend pour la course et la victoire dans quelques mois".

C’est un Modibo Sidibé visiblement satisfait qui a pris la parole pour remercier tout le monde. "Cette visite s’inscrit dans le cadre de ma prise de contact avec les notabilités, les imams, les chefs de villages et autres personnalités du pays. C’est ainsi que je suis allé à Ségou, Sikasso, Tombouctou, Mopti, Koulikoro et Kayes. Ce matin, je suis à Gao pour vous rencontrer et faire connaissance. Egalement, pour qu’on rencontre ensemble les notabilités, leur parler de nos intentions, de recueillir leur avis et conseils, et surtout  recueillir leurs bénédictions" a déclaré l’ancien locataire de la Primature. Pour Modibo Sidibé, "il n’est pas question que je réponde à la demande ou à l’appel à candidature pour la présidentielle de 2012 avant de consulter les notables, les chefs religieux et les personnalités de notre pays. Nous n’hésitons pas, mais nous voulons simplement respecter une veille tradition de chez nous. Nous voulons aussi, au moment où nous devrons nous exprimer, avoir rencontré le maximum de personnes, de personnalités qui comptent dans notre grand Mali. Voilà le sens de notre démarche".

Parlant des avancées enregistrées ces dernières années, Modibo Sidibé a loué les efforts faits par les Présidents Konaré et ATT : "Il est certain que le Mali a bougé ces 20 dernières années. Gao a aussi bougé. Les présidents Alpha et ATT ont beaucoup fait, mais beaucoup reste à faire. Nous devons poser les balises des 50 ans à venir, cela va commencer par les 20 ans à venir. Nous avons notre vision pour le Mali, mais nous voulons l’avis des Maliennes et des Maliens".  

L’autre temps fort a été la visite dans certaines familles comme celle du chef des Arma, Mohomodou Ibrahim dit Arougaya. Puis, la famille de Hagoudoumbou Touré et la famille Boubèye Maïga. Ici, c’est le frère de Soumeylou Boubèye Maïga, Arboncana Maïga, qui a reçu la délégation. Pour lui, "Modibo Sidibé est chez lui. Quant nous étions aux affaires, nous avons travaillé ensemble. Nous sommes d’autant plus honorés que c’est la première fois qu’un candidat à l’élection présidentielle nous rende visite". Arboncana de poursuivre : "Nous apprécions à sa juste valeur la démarche fraternelle de Modibo Sidibé. Nous prions pour vous pour que Dieu exauce vos vœux. Comme le disent les Bamanan : on ne peut pas connaître quelqu’un sans venir chez lui, vous êtes chez vous excellence". Après la famille Boubéye, la délégation s’est rendue dans la famille de Baba Guindo. Il a aussi rendu une visite de courtoisie aux communautés arabes et tamasheq.

Kassim TRAORE

Envoyé spécialiste à Gao

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.