Modibo Sidibé en Précampagne politique : Tapis rouge à Mopti, Bandiagara, Koro, Douentza, Djenné, Tominian…

0
0





Modibo Sidibé était très attendu dans toutes les localités visitées dans la région de Mopti, la semaine dernière. La mobilisation et l’accueil dont il a bénéficiés sont une parfaite illustration de l’adhésion  populaire à sa vision et à ses ambitions. Avec détermination, mais surtout avec conviction, les sages et notables de toutes ces localités ont décidé de soutenir sa candidature à l’élection présidentielle de 2012.

Après avoir reçu les bénédictions de Moustapha Cissé, grand imam de Sévaré, de Sékou Barry, imam de la grande mosquée d’Hamdallaye, Modibo Sidibé a été honoré à Bandiagara par les Tall qui lui ont remis symboliquement la mythique canne de El Hadj Omar Tall. Une canne qui n’est remise qu’à de grandes personnalités, plus précisément aux grandes âmes.

«Nous ne pouvons que saluer votre démarche et votre initiative. Nous vous soutenons et nous vous accompagnerons de toutes nos prières et de celles de nos ancêtres». C’est ce qu’a ajouté Poulo Mady Sissoko, oncle du président Amadou Toumani Touré, pour rassurer Modibo Sidibé qui était venu se confier aux sages de Bandiagara. Dans la famille maraboutique Ouane, le patriarche a dû utiliser ses dernières forces pour déclarer: «Mon fils, reste tranquille, nous prierons pour que tu deviennes l’héritier de Amadou Toumani Touré en 2012».

Mais ici comme partout dans les localités précédemment visitées, tous les sages n’avaient qu’une seule et unique musique à la bouche: «ATT vous a fait confiance pendant vingt ans. Tu n’as déçu ni ATT, ni Alpha Omar Konaré. Pourquoi alors doit-on douter de la sincérité de tes ambitions ? Nous estimons que tu fais partie de ceux qui peuvent garantir la paix et la cohésion au Mali comme ATT l’a fait».

A Bankass, une responsable des clubs de soutien est carrément montée au créneau pour rappeler que si tout le monde se met à soutenir Modibo, c’est  surtout à cause de son bilan moral après près de vingt ans de gouvernance stable. Dans un déchainement total, la population a eu bien du mal à donner le temps au visiteur de s’adresser à elle. La haie de chameaux s’est vite rompue dans un nuage de poussière qui a pris en otage la bourgade toute entière. Le cortège s’est échappé difficilement pour une cérémonie improvisée au domicile d’Abedine Guindo où les sages attendaient depuis plusieurs heures leur étonnant visiteur. «Si nous avons attendu aussi longtemps, c’est que nous savions que nous ne perdions pas notre temps. Modibo, tout comme Abedine, est notre fils. Nous l’accueillons en temps que tel et nous lui garantissons notre soutien pour toutes ses entreprises».

A la mosquée, Ousmane Guindo, l’imam, a béni la délégation et son chef, Modibo Sidibé. Quant au Pasteur de la même ville, Elisé Sagara, ses prières allaient dans le même sens.

C’est le lendemain, dimanche, que la délégation a été reçue à Konna dans la famille Kampo, chef du village. Accueil chaleureux. Modibo s’installe sur une natte et tend l’oreille aux vieux, très attentif. «Tu ne pouvais pas te tromper. Nous savions que tu attachais une importance capitale à nos valeurs traditionnelles. Tu es donc chez toi et nous ne pouvons qu’en être fiers. Sois rassuré, nous serons à tes côtés jusqu’au 08 juin 2012 ».

Dans la famille de Sory Kèmèsso, Modibo et sa délégation ont eu droit à un accueil digne de leur rang. D’abord un bélier, ensuite des commodités. Ici aussi, selon les témoignages, Modibo est le meilleur candidat qui mérite d’être soutenu.

A Timè, village perdu dans la savane, Modibo tenait à rendre visite à des frères. Il s’agit de ses cousins Barry dont Hama, chef de village et homonyme de Hama, un de ses anciens collaborateurs de la présidence.

A Sofara, attendaient plus de dix Imams au domicile de Mamadou Traoré, le grand Imam. La cérémonie a été plus longue que prévu à cause des témoignages éloquents sur l’œuvre de Modibo Sidibé, d’abord ministre de la Santé et ensuite Premier ministre. Ici, juste après les prières et bénédictions, les jeunes du village ont arraché simplement leur idole qu’ils ont baptisée «le sauveur de la République 2012 ». Sur une place aménagée pour la circonstance au marché, où résonnaient tam-tams, flutes et autres instruments, les jeunes ont tenu à informer solennellement qu’ils ont donné le nom de Modibo Sidibé à la plaine aménagée dans le cadre de l’Initiative riz. «Nous avons appris que des gens racontent des méchancetés sur l’Initiative. Mais qu’en savent-ils ? Nous sommes les premiers bénéficiaires et témoins privilégiés de ce projet. Nous savons ce qu’il nous a rapporté». Les propos du président local des clubs de soutien à Modibo Sidibé ont été accompagnés de plusieurs autres témoignages sur les mérites de l’Initiative riz.

Chez Alpha Kado, grand marabout à Sofara, il était hors de question de vouloir perturber le discours limpide de ce dernier. «Jour et nuit, nous prierons pour Modibo afin qu’il devienne celui qui poursuivra les bonnes œuvres de Amadou Toumani Touré». A Sofara, Alpha Kado est connu pour être un grand marabout respecté de tous dont la réputation a franchi les frontières du Mali et du continent africain.

L’accueil impressionnant de Djenné, le dimanche, jour de foire, a été un des témoignages forts de l’attachement de cette ville aux ambitions présidentielles de celui que le chef de village, Ba Hassey Maïga, a appelé «mon père». C’est ainsi qu’il a désigné Modibo Sidibé qui porte le nom de son père, Sékou. Dans cette localité Sékou est synonyme de Modibo. Naturellement, une telle marque de sympathie se concrétise avec des prières et des bénédictions que le sage de Djenné a tenu à faire pour son aimable visiteur du jour.

La tournée s’est achevée à Tominian où la population est restée mobilisée du matin jusqu’un peu tard dans la nuit, c’est-à-dire de 09H00 à 22h00.

Selon Azaf Dembélé, coordinateur des clubs de soutien à Modibo Sidibé, rien ne pourra altérer l’ardeur de ceux qui, au niveau du cercle de Tominian, ont décidé désormais de faire élire Modibo Sidibé comme président de la République du Mali en 2012. C’est presque le même engagement que Moussa Goïta a tenu à manifester à l’invité du jour, Modibo Sidibé. «Je suis mandaté par 17 villages pour apporter un message de soutien à notre frère et ami, Modibo Sidibé. Ce soutien vous l’avez mérité pour ce que vous avez fait pour notre commune depuis très longtemps. Nous n’avons pas oublié et nous n’oublierons jamais. Modibo, rassure-toi, tu es notre homme, celui qui fera pour notre commune le bonheur et la prospérité» a déclaré M. Goïta.

Devant une foule déchainée, le cousin Sidibé des Bwa de Tominian a rassuré de sa disponibilité et de son attachement au peuple malien en général et au peule Bwa en particulier. «J’ai recensé vos préoccupations et je m’engage à les examiner. Au moment opportun, nous dégagerons ensemble des solutions. ATT a déjà beaucoup fait pour vous et je m’engage à poursuivre son œuvre pour le bien-être des populations», a répondu Modibo Sidibé.

En attendant de voir ce que lui réserveront les populations et les sages de Kayes et Koulikoro, on peut d’ors et déjà dire que Modibo a conquis les cœurs, de Sikasso à Mopti, en passant par Ségou. La semaine prochaine, Modibo est en tout cas attendu à Kayes et Koulikoro. Du moins selon des sources proches de son état-major. 

Abdoulaye NIANGALY

Envoyé Spécial

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.