Modibo Sidibé lors de son passage à Niono et Macina : ”L’initiative riz n’a jamais été un échec, mais bien un succès”

0
3

Après San, Kimpara, Bla, Yangasso et Ségou, où les populations sont sorties massivement pour venir souhaiter la bienvenue à Modibo Sidibé et sa délégation, l’ex-Premier ministre a mis le cap sur Niono. Cette étape était la plus attendue, car tout le monde voulait connaître les sentiments des paysans par rapport à l’initiative riz qui, pour certains, a été un échec. Les paysans de Niono, les femmes de la zone et les jeunes de Macina et Kolongo ont affirmé le contraire. En plus des paysans, l’ancien Premier ministre a largement expliqué l’initiative riz à Macina, pour dire aux populations qu’elle a été un succès mêlé à des spéculations céréalières.

Ce sont  sept chevaux escortant son véhicule, de l’entrée  de la ville à l’hôtel  l’Indépendance que l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé a fait son entrée à Ségou. Les populations s’étaient massivement mobilisées, qui pour venir simplement voir Modibo Sidibé, qui pour l’écouter ; ce qui poussa le visiteur du jour à dire ceci : ‘‘Je n’ai jamais été accueilli comme ça à Ségou’‘.

     Après l’accueil, Modibo Sidibé a rendu des visites de courtoisie à plus de trente familles de la ville de Ségou pour les saluer et recueillir leurs bénédictions. Le dimanche 18 décembre 2011, Markala a été la première étape, comme partout où il a passé, les chefs de villages, les imams et les familles fondatrices ont réservé un accueil chaleureux à l’ancien Chef du Gouvernement.

Niono, la deuxième étape du jour a suivi le même schéma, sauf qu’ici les paysans et les paysannes ont tenu à remercier  Modibo Sidibé,  pour ce qu’il a fait dans le cadre de l’initiative riz. ‘‘Nous paysans, cultivateurs, producteurs, nous ne pouvons jamais oublier l’initiative riz, qui nous a permis d’avoir le sac d’engrais à 12500 FCFA, certains ont eu des machines, du matériel de travail. Nous ne pouvons que vous remercier. Si vous n’étiez pas candidat, nous les paysans allons vous demander de vous présenter”.

Comme Oumar Tangara et Boubacar Tangara de Siribala, bien d’autres paysans ont salué Modibo Sidibé pour l’initiative riz. Même son de cloche chez les paysans de Kolongo. A Macina, malgré le fait que la délégation est arrivée tardivement, les gens étaient là pour attendre l’ex-Premier ministre et sa délégation, à la place publique.

 

Dans son intervention, Amadou Cissé a promis la victoire à Modibo Sidibé. Il a félicité ses frères et parents pour leur mobilisation en leur demandant de se tenir prêts pour le 29 avril 2012. A la suite d’Amadou Cissé, Galy Kalapo, jeune rural, qui a fait plus de 8 tonnes  de riz grâce à l’initiative riz, s’est montré reconnaissant : ”j’ai acheté une Mercedes, construit ma maison, j’ai eu une machine grâce à l’initiative riz dont le résultat a été excellent”. 

 

Modibo Sidibé a donné des éclaircissements sur l’initiative. Pour lui, avec elle, sans aller ailleurs, des gens ont réussi, à se construire une vie économique et sociale. ‘‘C’est ça le sens de notre projet pour notre pays, que partout dans les localités qu’il y ait des possibilités de croissance économique, ce qui va donner la chance au maximum de jeunes, de mieux vivre où qu’ils sont. Tout ne doit plus se faire à Bamako”.

Pour Modibo Sidibé, les régions doivent avoir une vie économique importante et avoir une croissance régionale et locale. ”Ce que j’ai entendu ce soir me renforce dans notre projet que nous voulons partager avec notre  jeunesse”.

Parlant de l’initiative riz, il fera savoir que beaucoup choses ont été dites, mais que ces gens ne viennent jamais demander aux vrais acteurs la réalité de cette initiative. ”Ceux qui le disent ne viennent pas vous interroger, parce qu’ils savent ce que vous aller leur répondre. Parce que cette initiative n’a jamais été un échec  mais bien un succès”. Un succès  qui, selon lui, a été confirmée par des études indépendantes.

L’objectif d’un 1million 900 mille tonnes a été atteint dans l’ordre de 99%. Une autre étude a montré que la réalisation d’ un million 300 mille tonnes de paddy, soit 80% de l’objectif initial a été atteint.

Modibo Sidibé a également mis l’accent sur le financement de l’initiative riz qui, selon lui, n’est pas " une affaire de 42 milliards partis en fumée ". L’estimation, a-t-il expliqué, était 42 milliards et sur ces 42 milliards, ”les 2/3 venaient des producteurs eux-mêmes, parce que même si on subventionne l’engrais, les producteurs le payent. Ils l’achètent à 12500 FCFA, achètent les semences,  payent la redevance eau. iI y a le repiquage du riz et la moisson. C’est tout ça cumulé qui fait la part du producteur. L’initiative riz, comme une étude indépendante l’a montré,  a coûté finalement, en 2008-2009, à peu près 35 milliards de FCFA,  sur lesquels, 22 milliards sont l’apport des paysans eux-mêmes. Personne n’a entendu les producteurs dire qu’on a volé leur argent, ou ils ont perdu leur argent. Le reste, 13 milliards sont venus du budget dont 6 milliards à peu près financés par nos partenaires techniques et financiers. On est bien loin des milliards partis en fumée du budget ".

En conclusion, Modibo Sidibé dira que ce sont des initiatives  osées de cette nature qui peuvent tirer le pays vers l’avant. Après la place publique, Modibo Sidibé a rendu visite à l’imam, au chef de village de Macina et à d’autres familles avant de quitter Macina pour Ségou.

 

      Kassim TRAORE

 

 Envoyé spécial


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.