Modibo Sidibé répond à ses détracteurs: «Mon parti, c’est le Mali!»

0
0

Après une première rencontre avec les Clubs et associations de soutien à sa candidature, le 19 novembre dernier, l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé, était face à ses supporteurs le dimanche 11 décembre 2011 à Hamdallaye ACI. Ils étaient venus des 49 cercles de notre pays et des permanences du District de Bamako. Au cours de cette rencontre, Modibo Sidibé s’est montré confiant et déterminé à solliciter le suffrage des Maliens en 2012.

Dans la perspective de l’élection présidentielle 2012, l’ancien Premier ministre multiplie les contacts, aussi bien avec les notabilités, les autorités religieuses qu’avec les partis politiques, pour soutenir sa candidature à l’élection présidentielle que notre pays s’apprête à organiser dans quelques 4 mois.

Il a entamé le lundi 12 décembre une grande tournée à l’intérieur du pays, dans toutes les régions  et cercles. Il a débuté ce long périple par la région de Sikasso, notamment à Yanfolila, d’où sont originaire ses parents. En attendant, il peut déjà compter sur les Clubs et associations qui sont en train d’abattre un travail de titan  sur le terrain pour lui. Pour ce faire, il a donc décidé de les rassembler, pour les former sur son parcours d’homme d’Etat et pour qu’ils soient à même de partager sa vision avec les populations maliennes à la base.

Il s’agissait aussi de les regrouper pour qu’ils parlent d’une seule voix. Signalons que leurs membres ont également été formés à l’informatique pour leur faciliter le travail. Ainsi, durant les deux jours de travaux, ils ont appris à mieux connaître Modibo Sidibé et son parcours. Il leur revient maintenant, de retour dans leurs localités respectives, de faire passer le message de leur idole.

Durant la rencontre, le fils du Capitaine Sidibé a invité ses alliés à maintenir l’engagement dont ils ont fait montre jusqu’à présent. «Je suis confiant dans la bataille que nous allons mener. Dans les mois à venir, il faut rester cramponnés sur vos positions, garder l’élan. N’ayez aucune crainte. Quand ils vous demanderont pourquoi n’a-t-il pas de parti? Répondez leur que mon parti, c’est le Mali», a déclaré l’ancien locataire de la Primature. Modibo Sidibé voit dans ces clubs et associations l’avènement d’un nouveau courant politique, soutenu par une force citoyenne qui s’engage faire de la politique et dont le seul souci est le  devenir du pays. Pour lui, ses supporteurs sont des citoyens qui font partie de ce courant. Il s’est montré très attaché à leurs valeurs, qu’il a faites siennes.

« Soyez forts de vos convictions. Notre ambition, c’est d’aller toujours plus loin », a dit Modibo Sidibé, avant d’inviter les jeunes au respect des valeurs de notre pays. «Une société ne vaut que par ses valeurs. Lorsqu’elle perd ces valeurs, elle n’a plus de sens. Vous êtes des jeunes, vous avez l’avenir devant vous, n’oubliez jamais les valeurs de notre pays». Dans cette optique, il se rendra à l’intérieur de notre pays pour solliciter la bénédiction des aînés, des chefs de villages, des imams et des autorités coutumières. C’est seulement après avoir bénéficié des bénédictions des anciens qu’il va officiellement briguer la magistrature suprême du Mali.

 

Youssouf Diallo

 

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.