Modibo Sidibé à ses partisans : « J’ai la faim du Mali »

4
2

Les dix partis qui soutiennent la candidature de l’ex-Premier ministre, Modibo Sidibé, étaient en meeting le samedi 10 mars 2012 au stade Omnisports Modibo Kéita où il était plutôt question d’un témoignage de soutien à sa candidature à la magistrature suprême du pays. En guise de réponse, Modibo Sidibé dira que c’est avec humilité qu’il a accepté d’être le candidat de la convergence et de la synthèse.

 

Modibo SIDIBE (ancien Premier Ministre)

Dix partis politiques ont signé le samedi 3 mars 2012 une plate-forme électorale en faveur de l’ancien Premier ministre dans la perspective de la présidentielle d’avril prochain. Cette alliance, dénommée Alliance pour la démocratie, le progrès et la solidarité (ADPS) est composée de formations politiques comme  l’ADS, la COPP, le CNDR, le PDS, le PRDDM, le PSR, l’UDM, l’UPD, l’URP. La dizaine de partis étaient en meeting de témoignage de soutien, le samedi 10 mars 2012 au Stade omnisports Modibo Kéita. Les responsables de ces différentes formations politiques se sont engagés à soutenir la candidature de Modibo Sidibé.

Me Mamadou Gakou, président de l’ADPS, s’est dit confiant que le rouleau compresseur de la machine de Modibo atteindra d’autres partis politiques et des personnalités nationales d’envergure d’ici la date de son investiture. « Vous allez voir ce qui va se passer. Beaucoup de partis et d’hommes politiques sont pour le moment dans l’anonymat en attendant le grand jour », lancera-t-il.

Pour le président de l’ADPS, Me Mamadou Gakou, très en verve, leur décision de soutenir Modibo Sidibé à la présidentielle, est motivée par le fait que leur mentor est un « homme considérable et de considération, constamment présent, imperturbable, calme et serein aux leviers de commande des grandes entreprises et aspirations du peuple et de la République ».

Me Gakou, qui n’a pas manqué de préciser que leur choix est tout à fait désintéressé, a fait savoir que ces partis et leurs militants ont beaucoup réfléchi et analysé avant d’opérer ce choix.

« Autour du futur président de la République, les partis déjà regroupés au sein de notre Alliance et ceux dont l’arrivée est annoncée seront à l’unisson, pour être porteurs d’une politique qui se donne le droit à la créativité et à l’imagination fécondes. Nous sommes prêts à proposer et à appliquer avec Modibo Sidibé, une politique de méthode et de gestion de la chose publique, du patrimoine culturel national, de la richesse nationale et d’opérer dans la cohésion le rassemblement le plus large pour combattre la pauvreté, l’illettrisme, le chômage, en particulier celui des jeunes, la cherté de la vie, l’émergence d’une politique encore plus courageuse et vigoureuse en matière de santé publique et de protection de l’environnement », a-t-il précisé.

En s’adressant aux siens, Modibo Sidibé dira que « chacun de ces partis aurait dû choisir d’aller à la bataille, mais ils ont préféré porter ma candidature. C’est avec humilité que j’accepte d’être le candidat de la convergence et de la synthèse en vue d’un Mali à l’horizon 2030 où les services sociaux de base seront là. Le Mali à l’horizon 2030 ne sera pas un Mali à la traine. J’ai la faim du Mali et si vous aussi vous êtes comme moi, inch Allah le Mali sera de notre convenance ».

Après ce meeting, Modibo Sidibé a donné rendez-vous à ses partisans pour le 25 mars 2012, date de la convention nationale, cette fois-ci au Stade du 26-Mars. Cette convention sera l’occasion de mettre en synergie toutes les entités qui le soutiennent.

Partis politiques, mouvements, associations ou clubs de soutien vont se retrouver pour constituer un destin et une méthode commune derrière un idéal. Cet idéal sera l’élection de Modibo Sidibé à la magistrature suprême. Il semble que c’est cette instance qui va consacrer définitivement l’investiture de Modibo Sidibé.

Abdoulaye Diakité

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 6 mois plus tôt

nous ont prefére zou

Veridik<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 8</span>
Membre
Veridik 8
4 années 6 mois plus tôt

Quoi? Il a encore ”faim du Mali”?
Après tant d’années passées à taper dans la caisse publique?

Sa boulimie serait-elle incurable?

Qu’on l’envoie à Tessalit,
Là où l’armée a échoué
La police doit aussi tenter le coup
Ils ne peuvent pas se limiter (ces flics)
à tendre la main aux Jakartacyclistes
et autres usagers de la route…ce serait trop facile ça!

le refuge<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 260</span>
Membre
le refuge 260
4 années 6 mois plus tôt

Depuis 20 ans tu manges et tu n’est pas rassasié . Tu as mangé seul les 42 milliards de nourritures destinée à 14 millions de personnes et tu as toujours faim . Walahi ! Tu ira mangé au lycée Technique de Bamako-coura apres le 29 Avril .

Tienfo<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 28</span>
Membre
Tienfo 28
4 années 6 mois plus tôt

Si c’est sur ces groupuscule de grin que Modibo doit s’appuyer pour s’atterir à Koulouba, je crois qu’il ne sautera pas la cour de l’Ecole de Police de N’Tomikorogou.

wpDiscuz