Modibo Sidibé au sujet du processus de sortie de crise : «Pour moi, la question n’est pas de négocier ou pas avec Iyad»

39
Modibo Sidibé
Modibo Sidibé

Le président des Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence semble avoir une vision qui se démarque de celle du Parena, cet autre parti d’opposition qui appelait, jeudi dernier, au dialogue avec les djihadistes maliens pour la stabilisation du Mali. C’est du moins ce que laissent croire les propos qu’il a tenus hier, à la faveur de la cérémonie de présentation de ses vœux au peuple malien.

Ce mercredi 13 janvier 2016, le président du parti Fare Anka Wuli  a sacrifié à la tradition en présentant  à la presse et au peuple maliens ses vœux les meilleurs au titre de l’année 2016. Cette tribune qui eut lieu au siège du parti, à Ouolofobougou-Bolibana, fut une occasion pour l’ex-Premier ministre de se prononcer sur plusieurs sujets d’intérêt national, mais surtout de jeter un regard sur la gouvernance du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Au nombre des questions abordées, a figuré en bonne place le processus de mise œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger.

Ainsi, Mobibo Sidibé, après avoir encore une fois souligné le caractère non inclusif de l’Accord, a fait remarquer que le résultat de sa signature, en termes d’impact pour la stabilité et le retour à une paix définitive et durable, se fait encore attendre. «Au Fare An Ka Wuli, nous ne sommes pas du tout surpris des difficultés actuelles que l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger connaît dans sa mise en œuvre. Car, les questions de fond, qui auraient dû mobiliser l’ensemble des Maliens autour de la refondation du pays et être la quintessence des discussions à Alger, n’ont pas reçu le traitement approprié», a notifié le président des Fare. Selon lui, le tâtonnement observé dans la mise en œuvre de l’Accord atteste suffisamment que les tenants du pouvoir ont mis la charrue avant les bœufs. Modibo Sidibé se dit d’autant plus convaincu qu’une paix juste et équitable ne peut résulter que d’un dialogue inter-malien, qu’il a préconisé que l’on reprenne «là où le Mali a trébuché, en donnant l’occasion à notre peuple de s’approprier véritablement les enjeux, les défis et les perspectives de notre devenir commun».

A la question de savoir s’il analyse la question de la stabilisation du Mali de la même façon  que le président du Parena, Tiébilé Dramé, qui, au cours de sa cérémonie de présentation de vœux, le jeudi 7 janvier dernier, a encouragé le président Keïta à négocier avec les djihadistes maliens, l’ancien chef du gouvernement a été on ne peut plus clair. La question, dit-il, n’est pas de négocier avec telle ou telle personne. «On peut dire aujourd’hui qu’on ne négocie pas avec telle personne et aller négocier avec cette personne demain. On peut aussi commencer à négocier avec quelqu’un et, après, arrêter ces négociations parce qu’on estime qu’elles ne sont pas productives. La question, pour moi, n’est de négocier ou pas avec Iyad», a expliqué Modibo Sidibé. Pour lui, la meilleure façon de stabiliser notre pays, c’est de parvenir à mettre en place une politique globale qui prend en compte les aspects sécuritaire, social, économique, entre autres. Iyad Ag Ghali est, faut-il le rappeler, le tout-puissant chef d’Ançar Eddine, l’un des principaux mouvements djihadistes qui écument le Nord du Mali.

L’orateur a par ailleurs abordé des sujets relatifs à la situation économique du pays, l’agriculture,  la gouvernance, les questions institutionnelles, entre autres.

Bakary SOGODOGO

PARTAGER

39 COMMENTAIRES

  1. Débout chers maliens soutenons nos forces armées, le gouvernement.
    Arrêtons les accusations inutiles. Restons un et indivisible, ensemble nous allons combattre tous les ennemis du Mali.
    Il est temps de voler de nos propres ailes, personne ne pourra venir sauver notre pays a part nous-même.

  2. Les autorités maliennes ont toujours montrées leur ferme volonté de mettre en application ces accords qu’elles ont-elles-mêmes voulus.
    Mais nous devons être sans ignorer que la mise en œuvre d’un tel accord nécessite beaucoup de moyens financiers matériels et humains donc contribuons tous à l’application de cet accord.

  3. Quelques soient les maux qui minent notre société nous devons tous être unanimes sur la réponse à apporter au terrorisme car quand elle est entre dans une société il n’y pas véritablement de point de retour. Des pays comme l’Irak, l’Afghanistan ou encore récemment la Syrie sont des exemples palpables. Il faut donc éliminer les bases de ces mouvements qui veulent prendre pieds dans notre pays et cela passe nécessairement par l’unification du pays.
    TOUS DONC POUR LA PAIX AU MALI!

  4. ” Il existe d’autres acteurs avec qui il faut compter pour l’instauration d’une paix durable.” dixit chiaka doumbia du “challenger.
    Certes il existe d’autres acteurs sur le terrain, cependant ces acteurs sont des TERRORISTES avec qui on ne doit NULLEMENT pas compter.
    Leur méthode c’est la guerre par la terreur et la réponse doit être pareille.
    Le plus important c’est que les conditions soient remplis pour que le processus de paix soit mis en œuvre pour que l’armée puisse sécuriser toute l’étendue du territoire et nos frontières par lesquelles se personnes rentrent pour commettre leurs forfaits.

  5. Faut-il discuter avec Iyad Ag Agaly, Amadou Kouffa et autres Maliens ?
    NON! car toutes ces personnes en elles-mêmes sont des marionnettes qui agissent sur ordre de leurs financiers et pour que ce problème soit donc résolu c’est leur élimination pure et simple.
    Il faut répondre au bâton par le bâton. Les groupes armées qui sont pour le bien du Mali sont déjà engagés dans le processus de paix d’Alger II donc les récidivistes on doit les traquer.
    “WAR OF TERROR”

  6. La liberté est la propriété de soi; on distingue trois sortes de libertés: la liberté naturelle, la liberté civile, la liberté politique; c’est-à-dire la liberté de l’homme, celle du citoyen et celle d’un peuple. La société civile malienne manque de responsabilité.
    La vertu de justice est de l’essence de la société civile
    IBK demeure l’unique refondateur

  7. Modibo pardon toi tous les maliens te connaissent ici.
    C’est une réunion que tu faisais avec ton ****** ou parlais tu de l’avenir pays?
    Ton temps est passé…
    On fait rien avec toi vieux **** là

  8. Il faut ce Giton arrête de mystifier la situation du Mali .Le peuple sait que IBK se bat pour la nécéssité des Maliens .Le peuple est en accord avec IBK ,vive IBK.

  9. Vraiment le parti de Modibo commence a tapé sur nos nerfs par des bobards qui sortent de leurs bouches, par des mensonges qui sortent de leurs bouches, vraiment Gay est un véritable traitre qui est contre le bonheur des Maliens

  10. Je pense qu’il est temps que nos opposants arrivent ces critiques stériles qui n’apportent rien à notre pays. Il doivent s’associer au président de la république pour qu’ensemble nous allons tous à la paix tant importante pour notre pays. Le Mali appartient à nous tous donc nous sommes tous appelés à apporter notre pièce sa reconstruction

  11. On dirait que le parrain des ****** de notre pays a oublié que le cantonnement, le désarmement et l’insertion des ex-combattants ont démarré donc si tu n’as rien à nous dire va ailleurs car on vous connait.
    Ton t’a vu au pied du mur et le peuple malien se va jamais se tromper de personnes.

  12. Pour votre information Modibé, les accords marchent bien et très avancés dans sa mise en application. Les 2 parties signataires ont libéré récemment des prisonniers et le président compte nommer certains chefs à des postes ministériels.
    Je pense que l’essentiel pour nous est que les 2 partis ont une réelle volonté d’aller à la paix

  13. La paix de notre pays ne dépend pas d’IYAD mais plutôt de donner la chance à ces accords de paix signés avec les autres partis tels que la CMA et la plate forme.
    Nous portons notre confiance à cette paix monsieur le ****, IBK a la solution pour sortir le pays du chaos que vous l’avez plongé

  14. Mon cher **** sans IYAD nous irons à la paix car il n’a jamais pris part à la signature de ces accords donc ne nous fatigue pas avec tes solutions à la con

  15. Le Mali est à nous tous, et non au chef de l’Etat et son gouvernement. De ce fait, il est normal que nous unissions nos forces pour la sauvegarde de notre pays. Certes, nos dirigeants jouent leurs rôles, mais à nous aussi de contribuer à la reconstruction de notre pays.

  16. 😉 😉 😉 😉 😉 Je convie les maliens à la patience, en tout cas si nous voyons constatons ces dernières années passées par IBK au pouvoir ont porté fruit d’une part. 😳 😳 😳 😳 😳 Sur le plan économique il y’a eu une croissance. De toutes les façons, le Fond Monétaire Internationale ne présenterait pas des félicitations fictives. 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  17. Chers compatriotes comprenons juste que chaque chose à son temps, on ne peut pas forcer le destin. Pour des précisions, je dirais juste que nos dirigeants ont fournis des efforts, mais le moment que nous attendons tous n’est pas encore venu.

  18. 😉 😉 😉 La participation de l’opposition malienne à la gestion du pays est nécessaire. Le Mali traverse une situation très difficile, seule l’union peut le sortir dans ce trou. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 Œuvrons tous ensemble pour rebâtir notre pays. 😆 😆 😆 😆

  19. La sortie de crise demande que nos politiciens arrêtent de ralentir les bons œuvres du gouvernement, l’opposition sais de quoi je parle…
    Ensuite, il faut que les maliens comprennes que la paix serais de nous pas autre, c’est à nous de nous réconcilier avant…

  20. La solution est très loin de ses dits, pour le retour de la paix, moi je pense que la solution est que les partie politique arrêtent de se déchiré entre eux, que l’opposition accompagne le gouvernement comme il le faut et que nous soyons des maliens qui veulent le bonheur de ce pays, et non des maliens qui cherchons coûte que coûte assombrir ce pays dans des pertes.
    L’opposition peut faire mieux que des critique pour des divisions.

  21. Modibo, ce pays est le vôtre tout comme le chef de l’Etat actuel. Cela étant, vous devez contribuer à la convalescence de ce pays en laissant de côté vos différends. Notre pays a besoin de vous tous.

  22. Nous savons tous que les difficultés ne sont pas de négocier avec Iyad, Modibo j’aurais te comprendre lorsque tu demandera à l’opposition dont du fait partie de participé tous avec le gouvernement de façon cohérent pour la réussite de la paix et de la réconciliation.
    Le pays à besoin de ses fils, et cela ne demande pas qui est politicien et autre…
    Ensemble construisons ce Mali.

  23. Les hommes politiques doivent se mettre avec le gouvernement afin de faire un au lieux de ce divergence.
    Le Mali peut être considérer comme le pays Africain étant le plus exposée au terrorisme. Mais cela ne nous font pas peur, déjà que nous avons le soutien du monde entier dans ce combat de terrorisme.

  24. Si la solution était réellement dans une quelconque négociation avec Iyad, on n’allait pas arriver à ce stade. Donc on ne veut pas que les autorités négocient avec cet ennemi de la paix. Une personne n’ayant pas caché sa volonté de vouloir mettre de l’huile dans le feu dans le processus de paix au Mali.

  25. Ce petit monsieur Tièbilé Dramé est fou où quoi? le gouvernement malien ne négociera jamais avec les terroristes. La proposition de Maodibo Sidibé est plus ou moins soutenable que celui du petit monsieur. Modibo Sidibé sur ce point de vie n'a pas tort.

  26. Modibo Sidibé fait comme s’il peut bien gérer cette crise. Alors qu’on sait de quoi il est capable, après avoir occupé la primature sous Amadou Toumani Touré. On n’a pas besoin de son avis sur la résolution de la crise. On a juste besoin qu’il nos dise la vérité sur lui-même. Car la rumeur circule depuis plus de deux ans, dans ce pays, qu’il serait un pédophile.

  27. Certes la lutte contre le terrorisme est difficile mais pas impossible, le gouvernement est en train d’accomplir un travail salutaire dans cette lutte. J’apprécie énormément la proposition du pédophile Modibo Keita et aussi de petit monsieur Tièbilé Dramé, mais population aimerais les voir alliés au régime au pouvoir pour trouver une solution à cette crise politico-sécuritaire.

  28. Pour le moment, les autorités maliennes qui ont pour mission primordiale d’apporter la paix dans ce pays qui en a perdu depuis 2012 suite à l’arrivée des ex-combats du guide libyen, Mouhammar Kadhafi sur notre sol, sont prêtes à négocier avec tous ceux qui ont leur mot à dire dans le processus de la paix dans ce pays.

  29. Je crois que nous ne devons pas négocier ou discuter avec Iyad. Ce dernier est impliqué dans cette crise depuis les années 1960. Il ne veut pas que ce pays connaisse la paix. Raison pour laquelle il a refusé de signer l’accord de paix issu du processus d’Alger.

  30. Je pense que la lutte du régime au pouvoir contre le terrorisme est le meilleur. Toutes ces propositions, c’est-à-dire celui de Modibo et de Tièbilé sont tous déraisonnable. La meilleurs façon de combattre le terrorisme est de traquer les acteurs principales du terrorisme jusqu’à leur dernier cachette.

  31. Modibo Sidibé a parfaitement raison sur ce point: la question n’est pas de négocier ou pas avec Iyad. Mais moi je m’en dire même que si seulement si nous devons discuter avec Iyad, nous hésiterons pas à le faire. Car la seule chose qui nous intéresse maintenant est le retour de la paix. Pas plus.

  32. Je ne suis contre Modibo Keïta mais contre ses dires. A sa place, vu qu'il a eu à gouverner dans ce pays sans succès, je n'allais pas me permettre de parler de la sorte. Nous savons tous quel genre de dirigeant il est. Donc qu'il ne peut pas nous voiler les faces avec ces conférences de presse.

  33. J’invite Modibo Sidibé et Tièbilé Dramé à plutôt soutenir le régime au pouvoir, parce que l’idée de la propositions de sortie de cette crise politico-sécuritaire de ces deux personnalités est nulles. Ils doivent au contraire soutenir l’idée d’IBK qui de combattre avec la plus grand ardeur le terrorisme.

  34. Le gouvernement malien ne négociera jamais avec les terroristes, ce sont des personnes ni loi, ni foi. Qu’est qui nous prouve que les terroristes respecteront leur engagements. Ils doivent simplement payer pour leur actes ignoble perpétré sur le sol malien.

  35. Monsieur Sidibé je ne t’insulte pas par ce que je suis bien éduqué par mes parents mais il faut que tu nous respecte…Pendant 20 ans, tu fus aux affaires, vois-tu le résultat? Un pays en rune sans repère. Raison pour laquelle Ladji Bourama s’est installé confortablement aux affaires.

    • Peux tu me dire pendant ces 20 ans où étais Ladji que tu dis confortablement installé. Vous avez menti en 2012 et vous avez peur que l’on ne sache cela voilà pourquoi vous nous faites sortir vos discours à 2 balles sur 20 ans par ci et là. Rien ne s’est passé pendant ces 20 ans qui soit la continuité des 30 précédentes et même aujourd’hui. Volez et taisez vous pitié le peuple souffre

  36. Comment peut-on négocier avec un djihadiste? Je ne sais pas comment, mais nous attendions de voir Modibo SIDIBE dans cette difficile et impossible manœuvre. Je reste certain qu’il serait déçu et très déçu de ce résultat; car il s’agit d’hommes qui ne raisonnent pas et qui sont très fanatiques. Personne serait capable d’accepter ce que ces fanatiques proposent. Aussi, il faut retenir que ces fanatiques sont louvoyant et ondoyant, ils font voltefaces d’un moment à l’autre, ils versatiles à tout moment. Mr SIDIBE vous avez du pain sur la planche. Qu’Allah le tout puissant aide et protège le Mali.
    Il faut retenir ce passage d’Albert Jacquard qui est très élucidant pour ces fanatiques “Est fanatique celui qui est sûr de posséder la vérité. Il est définitivement enfermé dans cette certitude; il ne peut donc plus participer aux échanges ; il perd l’essentiel de sa personne. Il n’est plus qu’un objet prêt à être manipulé. C’est là le pécher fondamental des religions : faire des adeptes qui ne se posent plus de questions. L’attitude scientifique est exactement à l’opposé.” fin de citation. Albert Jacquard

  37. MODIBO SIDIBE et TIEBILE DRAME si vous êtes fous nous les maliens on est pas débile vous aviez signé l’accord en 2006 avec les criminels de MNLA et ses alliés d’ANSAR-DINE ou SARDINE je n’ai sais pas quoi et y compris avec les terroristes international vous aviez brûle notre pays le 17 janvier en 2012 çà suffit vos politiques n’intéresse personne sauf vos partis on sait connait qui est qui au MALI maintenant 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

Comments are closed.