Modibo Sidibé sur les réformes en cours : «Le gâchis et la désillusion, voire l’impasse, peuvent-ils être encore évités à notre peuple à quelques encablures de la fin du mandat ?»

11
Modibo Sidibé sur les réformes en cours : «Le gâchis et la désillusion, voire l’impasse, peuvent-ils être encore évités à notre peuple à quelques encablures de la fin du mandat ?»
Modibo Sidibé (FARE)

Depuis décembre 2015, date de leur première convention nationale, les FARE ont attiré l’attention des autorités sur l’organisation des réformes. Chaque sortie, dans leurs interventions, les responsables reviennent sur le manque de cap. Aujourd’hui, le contexte est difficile, et s’est même  dégradé. Laissant peu de chances à la conduite des réformes majeures. De 2014 à 2016, les alertes des FARE n’ont pas eu d’échos favorables auprès du gouvernement encore moins du président IBK. Et pourtant, même lors de la convention nationale des FARE, 2ème session du samedi,  17 décembre 2016 – maison des aînés à Bamako, dans son discours le Président des FARE Modibo SIDIBE avait émis encore des inquiétudes. Nous vous proposons un extrait de ce discours.

«Nous indiquions en décembre 2015, que l’année 2016 qui nous porte au-delà de la mi-mandat est cruciale pour notre pays et que nous l’entamions sans cap, sans clarification sur la refondation et les réformes à entreprendre. Nous ne pensions pas si bien dire ! Tant l’année 2016 qui était stratégique pour redonner du sens à l’action gouvernementale,  dévoiler les réformes majeures à conduire, a été dilapidée par des actions erratiques, sans aucune vision ni volonté réformatrice».

«Soyons net, sans projet, ni lisibilité de l’action politique, encore moins un agenda politique clair et réalisable autour de l’accord et de ses délais, du dialogue national, de la révision de la constitution, des élections régionales et de cercle… c’est le chemin vers l’inconnue, que Dieu nous en garde !

Le gâchis et la  désillusion, voire l’impasse, peuvent-ils être encore évités à notre peuple à quelques encablures de la fin du mandat ?

Pour cela, la puissance publique doit gagner en crédibilité, dessiner le cap et retrouver l’autorité morale et la force politique nécessaires.

Le peut-elle encore, quand elle n’a pas une lecture intelligente de la démocratie représentative, pour accéder au sentiment de ce prix Nobel qui «soutient que l’essentiel de la démocratie réside non pas dans le vote, mais dans le débat public pour l’action commune».

Les FARE, ont compris dès le départ, la nécessité face à la grave crise vécue, d’une refondation par le dialogue national. Inventer un nouveau fonctionnement institutionnel, une nouvelle alliance entre les citoyens et leurs gouvernants est une exigence de  la reconstruction du Mali.

Pour l’histoire, la majorité gouvernante aura-t-elle la lucidité de poser les jalons d’une telle démarche refondatrice ? D’engager ce débat public pour un projet commun pour le Mali et dont les Maliens ont tant besoin ?

Pour notre part, ce qui serait grave, c’est qu’il n’y ait pas d’alternative, que les Maliens n’aient pas à se projeter, à dessiner un avenir et à y croire. Notre rôle, à leur écoute, c’est de construire une alternative politique crédible qui leur redonne espoir et la volonté de s’engager».

Modibo SIDIBE

Ancien  Premier ministre, Président FARE An Ka Wuli

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Degages Modibo, tu as ete a toutes les tables depuis GMT, le Mlai n’a pas besoin de Tochilen du tout, que tous ces mangeurs corrompus laisent le Mali en paix.

  2. Il ne s’agit pas d’essayer qui que ce soit. Il est question de l’avenir proche de notre pays, qui est hypothéquè par la mal gouvernance d’un pouvoir corrompu, incapable et incompétent. I.B.K a été élu sur la base de promesses mirobolantes. Aune de ses promesses n’a été mis en œuvre depuis qu’il s’est installé, ou les a t-il tout simplement oubliées. Cet homme a enfoncé le clou de manière si profonde, que le Président qui lui succédera aura bien du pain sur la planche, si tel est que la planche elle même réussi à résister. Il n’y a que la Somalie qui domine le Mali dans la déconfiture, la dépravation d’état, et la dégradation. A la place de A.T.T, accusé à tort d’avoir détruit le pays, I.B.K doit être trainé devant les tribunaux, jugé pour haute trahison, condamné et pendu sur la place publique. Voilà ce que mérite cet irresponsable à qui les Maliens par erreur, ont confié leur destiné. Les maux dont parle Modibo Sidibé ne sauraient être évités à notre peuple, même dix ans après I.B.K, que si lui, qui en est le seul responsable, passe par la case prison. Sa gouvernance, et les malédictions qu’elle a apportée au Mali, ne peuvent être réparées, que si son incarcération sert d’exemple à ceux qui lui succéderont. Il faut absolument un exemple, et I.B.K ne doit pas échapper à devenir un modèle pour tout chef d’état, qui voudrait briguer la magistrature dans notre pays pour les seuls intérêts de sa famille ou d’un clan.

  3. Hier M DRAMÉ, aujourd´hui M SIDIBE et M MARA comme toujours, demain M CISSE prédira la fin définitive de la Rép. s´il on ne l´essaye pas comme président…

  4. AU LIEU DE VOUS EN PRENDRE À MODIBO, DÉFENDEZ LES 3 ANS DE IBK.
    ON SAIT POURTANT QUE MODIBO EST À L’ORIGINE DU MOIS DE LA SOLIDARITÉ, DE LA CRÉATION DES CSCOM ET DE L’INITIATIVE RIZ.
    ZOUMANA SACKO A PROUVÉ AUX MALIENS QU’ON PEUT FAIRE CONFIANCE AUX POLITICIENS.

    MAIS VOTRE IBK N’ AFAIT QUE FERMER LES ÉCOLES ET METTRE LE PAYS EN RETARD.

    IL EST FACILE DE DÉNIGRER LES OPPOSANTS AUX RÉGIME FANTOCHE DE IBK, CARACTÉRISÉ PAR LES DÉTOURNEMENTS DE FONDS, LES FRAUDES À GRANDES ÉCHELLES, LE NÉPOTISME…BREF LA MAFIA ET LE CRIMME ORGANISÉ.
    TOUT COMME IBK A FERMÉ LES ÉCOLES, IL VIENT DE DISLOQUER LE MALI AVEC L’ACCORD DE LA HONTE SIGNÉ PAR CONTRAINTE AVEC LES ASSASSINS DE NOS SOLDATS.

    • @ LEKESSE,
      Les FOUGARIDEN qui defendent ce regime sont nés avant la honte.
      d’ailleurs, ce ne sont même pas des êtres humains mais des dechets et des sous-hommes. Ils sont à l’image de leur VAURIEN TOTO VOLEUR VENTRU IVROGNE.

      ******************************************************
      Gloire perpétuel à KLELA BABA, que soit benit son nom, sa vie, sa source et sa lumière.
      Vive le GANJISME, vive la science universelle !

  5. En tout les maliens un sauveur si tu es prêt le peuple a besoin de toi car le pire est a venir avec la présence des émissaires de l ‘état islamique sur le sol malien selon un rapport classé secret des services de renseignements américain😉

  6. Le ridicule ne tue pas au Mali si non un Modibo devrait etre au fond d,une cellule,parlant de mauvaise gestion qu,il nous parle des 10miliards de l,initiative riz.

    • Merci on l’a vu sous le super hyper vampire ATT non! Il etait un de ses racailles requins crocodiles et vampires.
      Qu’il aille se faire entendre et voir aux abroutis et cons.
      Pouvoir et opposition du pareil au même. Tous les mêmes requins crocodiles et vampires.

  7. Modibo sidibe n’a aucun électeur dans son quartier Natal et de son Enfance le Badialan en commune III , les FARE ont eu que 0 % en commune III , donc Modibo peut se taire il n’est pas aime ,le REPORTER se fatigué unitulement en faissant sa publicité,Modibo qui a fait les Regimes Moussa , Alpha, ATT comme haut responsable

  8. Méfiez vous de ces personnes là ce sont des manipulateurs ils veulent juste le pouvoir . il se critique aujourd’hui mais après il font vous voler ensemble

    Modibo sidibe a fait tous les gouvernements il n’a aucune conviction il veut juste se nourrir avec nos sangs

    Montaga mountaga tall a été le porte d’att et aujourd’hui il est avec IBK un grand parti comme le sien quelle honte

    Moussa mara juste pour avoir le pouvoir il est prêt a tous

    Pour Tiébilé Dramé et soumaila cisse ne vous approche même d’eux c’est des pestes

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here