Mohamed Bamba candidat à la présidentielle de 2012 :«Le vrai pouvoir se partage, il ne s’impose pas, il ne s’achète pas»

0
0

Le Dimanche 29 Janvier 2012, au Centre culturel de la République islamique d’Iran à Bamako, Mohamed Bamba a manifesté sa volonté de participer aux joutes présidentielles d’Avril prochain à travers un mouvement dénommé : Mali den. C’était lors d’une conférence de presse qu’il a animée en présence de ceux qui partagent ses idéaux.

Selon ce natif de Dogoni région de Sikasso, tout au long de l’histoire, le pouvoir qui s’exerce sur les êtres humains a pris des formes différentes et contradictoires. «Tous ces éléments continuent à jouer un rôle à la déstabilisation de la paix et du développement de notre chère patrie ; or aujourd’hui, c’est le savoir spécialisé qui constitue un des plus grandes sources du pouvoir», a-t-il indiqué.

Pour ce Pr d’Anglais et Informaticien au Centre culturel de la République islamique d’Iran à Bamako, les jeunes doivent prendre conscience que le pouvoir est une constante humaine. «Ou nous élaborons nos idées ou quelqu’un les élabore à notre place. Ou nous faisons ce que nous avons à faire, ou nous exécutons les projets des autres», a laissé entendre Mohamed Bamba. Pour le Mali den, le pouvoir ultime est la capacité d’obtenir les résultats qui nous tiennent à cœur et qui nous permettent de contribuer au bien des autres par la même occasion. «Cher compatriote c’est avec un cœur rempli d’espoir que le Mali den proclame sa candidature pour les élections présidentielles 2012», a conclu Mohamed Bamba.

Bréhima Coulibaly

 


 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.