Mois du ramadan : Un fonds de commerce politique

0

Au Mali, le mois de ramadan devient désormais un mois de marketing, voire d’exploitation honteuse pour des responsables politiques. Ceux-ci, profitant de la misère de la population, se lance dans une vaste campagne déguisée en organisant des cérémonies de distributions de sucres et d’aliments. Le tout se déroule sous les projecteurs de camera et/ou d’appareils photos. Ensuite, un grand reportage à la télé et des posts sur les réseaux sociaux suivent, montrant des gens qui se ruent sur les « dons » à  eux offerts. Où va donc le Mali ? Que comptent obtenir ces apprentis politiciens (connus de tous) en exploitant vulgairement  la misère des populations ? D’où  proviennent les fonds qui servent à organiser ces folklores ? Autant de questions qui se posent.

Le ramadan est un mois béni. Il doit  être l’occasion de faire acte de charité et non  de se faire un nom ou d’assouvir des ambitions en se servant de personnes démunies. Dommage qu’au Mali, ceux-là qui doivent donner le bon exemple  sont les premiers à avaler leur propre dignité. En outre, des leaders religieux sont  fortement interpellés par le comportèrent de ces politiciens véreux qui pillent les ressources  publiques. Et ensuite, venir se moquer du peuple.

Cependant, force est de reconnaitre que de nombreux religieux de la capitale sont de mèche avec ces mêmes pilleurs. Dommage pour le Mali !

La Rédaction

PARTAGER