Mountaga Tall « Nous sommes prêts à gouverner le Mali »

0
3

C’est le slogan scandé par les militants de la Convention National d’Initiative Démocratique (CNID Faso-Yiriwaton) au cours de l’investiture de Mountaga Tall. C’était dimanche dernier à la salle polyvalente du stade du 26 Mars.

Les militants, sympathisants du CNID- FYT et les représentants des partis politiques amis ont massivement fait le déplacement pour être témoin de cette investiture très attendue. Parmi les responsables des partis politiques qui on fait le déplacement, Ibrahim Boubacar Kéita du RPM, Choguel Kokala Maiga du MPR, Younouss Hamèye Dicko du RDS, Boubacar Bah dit Bill de l’Adema, etc. S’y ajoutent des leaders religieux. Il s’agit de Chérif Ousmane Madani Haidara, de soufi Bilall ;  du président de l’Union des jeunes musulmans du Mali,  l’imam de la grande mosquée de Bamako, du coordinateur des chefs de quartier de Bamako, des représentants des familles fondatrices de Bamako. Les représentants des familles Tall à Ségou et à  Nioro ont fait, aussi, le déplacement.

L’ouverture de la cérémonie d’investiture a été marquée par l’exécution de l’hymne du parti et la lecture Coran. Mais aussi, par une  prestation musicale de Tata Bambo, qui a dédiée une chanson au leader du CNID. Aussi, l’investiture a été une occasion pour parler du riche parcours de Mountaga Tall. Les invités retiendront que Mountaga Tall a été de tous les combats pour l’instauration de la démocratie au Mali. Il fait partie de ceux qui  se sont combattus à visage découvert, contre le régime dictatorial du Général Moussa Traoré.

A ce jour, l’homme n’a pas baissé le bras. Il ressort des témoignages des  représentants des  partis politiques que Mountaga Tall fait partie des hommes politiques qui luttent pour un véritable Etat de droit  au Mali. C’est pourquoi les militants du CNID estiment que si IBK est le « Kankeletigui », Me Mountaga Tall est le « Dambé Tigui ». On pouvait  lire ce slogan sur les affiches  brandes partout dans la salle.

Dans son discours, le désormais candidat du CNID à la présidentielle, confirme qu’il a été de toutes les luttes. «A part, Modibo Keita  que je connais peu, j’ai combattu  le général Moussa Traoré, je me suis opposé à Alpha Oumar Konaré et j’ai accompagné Amadou Toumani Touré », a-t-il déclaré. Toute chose, qui lui a permis de connaître le Mali et de comprendre les problèmes des Maliens. Des problèmes qui ont pour noms : crise de l’école, crise du nord, insécurité alimentaire, chômage. Face à ces problèmes  Mountaga Tall, qui s’appelle désormais « Mountaga Cheick Tall » se dit prêt à gouverner. « Nous sommes prêts à gouverner parce que nous avons de solutions nouvelles aux problèmes du Mali », a-t-il affirmé. Avant d’ajouter qu’il s’engage une fois élu président de la République, à mettre l’homme au centre du développement, d’élaborer un nouveau pacte social afin de consolider le dialogue social.

Mais le candidat du CNID -FYT est convaincu qu’un seul parti politique ne peut gérer le Mali. C’est pourquoi, il tend la main à tous les partis politiques qui regardent dans la même direction que le CNID.  Aussi, il promet de faire des partis politiques et  de la société civile, deux poumons d’un même corps. Il a conclu en sollicitant le soutien et les bénédictions des anciens.

Abou Berthé     

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.