Moussa Boubacar Bah, Président de Sabati 2012 : « Le Président IBK ne consulte pas et n’écoute pas… tout le monde a été mis en quarantaine »

27
Moussa Boubacar Bah, Président de Sabati 2012 : « Le Président IBK ne consulte pas et n’écoute pas… tout le monde a été mis en quarantaine »
Moussa Boubacar Bah, Président de Sabati 2012

Le mouvement « Sabati 2012 » est une organisation de jeunesse qui a soutenu le candidat Ibrahim Boubacar Kéïta, dès les premières heures de la campagne présidentielle. Resté muet sur les questions brûlantes du pays, le président de ce mouvement rompt le silence après dix mois de gestion du président IBK : « notre objectif est qu’il travaille, qu’il mette le Mali au-dessus de tout. Toute chose que nous doutons aujourd’hui ». Pour lui, le Président IBK ne consulte personne et n’écoute pas. Son comportement vis-à-vis de Sabati 2012 est le même à l’égard de tout le monde. Que ce soit les Ulémas, l’opposition, les partis alliés, le Haut conseil islamique, les Eglises catholiques et protestantes et même les membres de son parti, tout le monde a été mis en quarantaine. Et c’est extrêmement dangereux pour un pays en crise. Une interview à lire à tout prix !

Comment se porte Sabati 2012 ?
Dieu merci, Sabati 2012 se porte très bien aujourd’hui. C’est vrai que nous n’avons pas réagi ces derniers mois par rapport aux sujets brûlants de l’actualité du pays. Mais, le mouvement continue à travailler dans l’ombre pour aider les autorités maliennes  dans la résolution de la crise du nord. Après les élections de 2013, nous ambitionnons de mettre Sabati 2012 dans une nouvelle dynamique en donnant une certaine visibilité à ses actions. Pour ce faire, nous voulons inscrire le mouvement dans un cadre institutionnel et structurel pour plus d’efficacité dans ses actions. Car, Sabati 2012 a participé aux élections présidentielles et législatives de 2013 de façon désordonnée.

Faut-il comprendre que vous allez vers la création d’un parti politique ? 
Loin s’en faut. Nous l’avons dit et je le répète, Sabati n’a pas vocation de conquérir ou d’exercer le pouvoir.  Nous n’encourageons pas la prolifération des partis politiques. Par contre, nous nous battons pour la formation de deux à quatre grandes formations politiques pour tout le Mali.

Un an après l’élection du Président IBK que vous avez largement soutenu, quelle appréciation faites-vous de la situation sociopolitique et sécuritaire du pays ?
Qu’on le veuille ou pas, aujourd’hui le pays est en difficulté. Personne ne peut nier cela. Il est clair que le gouvernement n’arrive plus à rassurer les partenaires techniques et financiers tels que le FMI, la Banque mondiale, l’Union européenne, qui ont fini par suspendre leurs dons.  Donc sur ce plan il y a beaucoup de problèmes. Et les maliens jusqu’à présent, n’arrivent pas à comprendre certaines attitudes du gouvernement. Il y a beaucoup de personnes qui pensent aujourd’hui  que l’achat de l’avion à 17 milliards de FCFA pouvait servir à acheter les armements pour l’armée malienne. Par rapport à la sécurité, je pense aussi qu’on a beaucoup de problème parce que quand Ibk venait au pouvoir, le Mali était dans une situation à peu près acceptable que par rapport à la situation actuelle. Car, à part la ville de Kidal, l’armée malienne, les autorités maliennes qu’elles soient administratives ou politiques étaient installées dans tout le Nord. Mais aujourd’hui force est de constater qu’on a perdu pratiquement toute la région de Kidal. Actuellement, les gens ont très peur même dans les régions de Gao et de Tombouctou. On peut dire sur ce plan, il y a un recul. Un recul dû peut être aux évènements du 17 et du 21 mai derniers. Pour beaucoup d’acteurs politiques, observateurs internationaux, cet évènement pouvait être évité. Finalement ç’a coûté au Mali une très grande perte.

Que pensez-vous des pourparlers inclusifs inter-maliens ?
Je pense que tout le monde de son côté a compris qu’on ne peut pas régler ce problème sans discuter avec les gens. Mais, pas avec n’importe lesquels. Car, le Mali a été victime d’un acte terroriste, d’un acte de barbarie de toute sorte…

Sabati 2012 en tant que jeunesse d’organisations islamiques du Mali ; quelle est l’implication des organisations islamiques du Mali dans les pourparlers qui se passent actuellement à Alger ?
Bon vous le savez, d’abord Sabati n’est pas l’organisation juvénile de la communauté musulmane. Sabati 2012 est une organisation qui défend les valeurs religieuses du Mali et les valeurs identitaires du Mali. On peut dire que toutes nos activités rentrent dans le cadre des activités que les Ulémas et tout ce qui est attaché aux valeurs ancestrales du Mali. Mais cela ne veut pas dire que nous sommes une organisation liée à ces différentes organisations. Sabati est une organisation indépendante très bien autonome. C’est vrai, le président du Sabati 2012 est membre du bureau exécutif du Haut conseil islamique du Mali, beaucoup de membres de Sabati sont issus des organisations confessionnelles et des organisations de la société civile. Pour le moment, toutes les personnes qui ont droits de participer à ces négociations n’ont pas été appelées, y compris les organisations confessionnelles musulmanes.
Aujourd’hui il a une volonté délibérée d’écarter les organisations religieuses de toute négociation par rapport au retour d’une paix durable au nord du Mali. Et c’est une grosse erreur.
Les organisations religieuses ne sont pas du tout contentes de l’attitude non seulement du chef de l’Etat, du premier ministre, mais aussi de tous ceux qui suivent par rapport à la gestion de la crise du Nord.

IBK a été massivement élu par les Maliens et majoritairement par les musulmans. Quel type de collaboration avez-vous avec le pouvoir actuellement ?
On a dit et on ne cessera jamais de le dire qu’IBK a été élu pour tous les Maliens qu’ils soient musulmans, chrétiens ou sans religion. Mais il a été élu par une certaine catégorie de Maliens, d’abords les militants de son parti politique, la majorité des organisations islamiques et certaines associations de la société civile. Beaucoup d’autres Maliens n’ont pas voté pour lui, et cela ne veut pas dire qu’il n’est pas leur président. Donc une fois élu, IBK est aujourd’hui le Président de tous les Maliens et non d’un seul clan. Et naturellement depuis son investiture, la relation qu’il entretenait avec Sabati 2012 a cessé d’exister. Parce que tout simplement Sabati 2012 était avec lui afin qu’il soit Président de la République. Et partir du moment où il est devenu président de la République, il le devient pour tous les Maliens. Alors tout ce qu’il peut et devait faire, c’était de travailler à satisfaire l’ensemble des Maliens et  non les membres du RPM ou d’une quelconque confession religieuse. Nous le jugeons à travers les actes qu’il pose pour le bien être de tous les Maliens. Qu’il ne compte pas sur nous pour le soutenir lorsqu’il s’écartera des raisons et des idéaux pour lesquels les Maliens l’ont élus. Parce que nous serons là pour le critiquer et le dénoncer. Par exemple, nous pensons qu’il allait vite trouver une solution définitive à la crise. Mais malheureusement il n’en a pas été. Et rapport aussi à sa promesse d’assainir les finances publiques, nous avons été peiné de voir que le nom d’IBK soit cité dans une affaire de marché gré à gré. Et si les enquêtes confirment cela, je pense que le Président n’est pas aujourd’hui entrain de satisfaire le peuple malien… Notre objectif est qu’il travaille, qu’il mette le Mali au-dessus de tout. Toute chose que nous doutons aujourd’hui. Car, le Président IBK ne consulte pas et n’écoute pas. Son comportement vis-à-vis de Sabati 2012 est le même à l’égard de tout le monde. Que soit les Ulémas, l’opposition, les partis alliés, le Haut conseil islamique, les Eglises catholiques et protestantes et même les membres de son parti, tout le monde a été mis en quarantaine. Et ça, cela est extrêmement dangereux pour un pays en crise.

Quel appel avez-vous à lancer ?
Le Mali n’est pas faible, mais manque d’utiliser les potentialités qu’il possède pour donner une réponse au MNLA. L’armée malienne ne peut plus récupérer ces zones-là, le gouvernement malien est en position de faiblesse par rapport aux bailleurs de fonds, par rapport à la communauté internationale.  Donc la seule chose qui nous reste c’est de mobiliser les Maliens et les Maliennes sans distinction aucune. Et c’est ce travail que Sabati 2012 est en train de faire.

Propos recueillis par Youssouf Z Kéïta

PARTAGER

27 COMMENTAIRES

  1. ces leaders réligieux qui ont pésé pour l’élection de IBK doivent prendre toutes leur responsabilité, en invitant IBK à changer de gouvernance, de comportement, pour prouver leur bonne foi. Pour ne pas être assimilé comme des complices, ils doivent se démarqué publiquement.

  2. IBK est trop GOURMAND pour partager les maigres ressources du pays avec vous monsieur Bah. Allez! On devine aisément pourquoi vous l’avez soutenu, bande d’opportuniste!! 👿 👿

  3. Modibo Sidibe est et reste le seul politicien credible et honnete dans ce pays là maintenant à la rigueur on peut ajouter Mara sauf que lui aussi se prete aux mensonges de IBK

  4. Ce pays là va devoir comprendre qu’il va falloir travailler, et très dur, pour sortir de là. C’est dur, mais comme le disent les peuhls “gôllè wara tà, kà a na nawi”, “le travail est dur, mais il ne tue pas”! Nous sommes en train de perdre un tps precieux! Les racourcis ne nous meneront nulle part! Ceux que nous envions, et qui nous viennent en aide aujourd’hui, se sont developés par le travail et le sacrifice. Il n’ya pas d’autre alternative, au travail pour se developer. En tout cas, moi je n’en connais pas!
    Desolé si j’ai vexé quelqu’un!

  5. il n’écoute personne et lui même est loin d’être un génie….dommage…vous voyez maintenant que vos critères de choix a la c..on (sabati) n’étaient que du vent? ………………………………….même l’excellent Alpha o konare qui a fait de lui ce qu’il a fini par baisser les bras ( c’est un vieux irrécupérable) hi hi hi

  6. Vous avez voté IBK pour le Mali ou pour avoir un poste La solution d'une crise ce n'est pas le jour au lendemain. Tu ne mesure pas le fardeau que ton Président porte si non tu restera toujours dans ton silence.

  7. Bonjour Sgoumbo,

    “Eux ne connaissaient pas IBK, ils commencent à deviner la personnalité d’IBK”

    Comme on dit: MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS… Mais “commencer à deviner” après après 10 mois de conneries ininterrompues et incessantes, on ne peut pas dire que Sabati ait été …..”rapide à comprendre”!…

    PS: Même notre Doudouba national a fini par renoncer! Lui!… Alors…

    • 😆 yugubane, ladji boura, le beau parleur, est encore en reflexion a son terrier au mande. Il finira par comprendre et surtout ecouter le peuple. Il n’a pas le choix. 😉 .

  8. IBK pense que la source de son pouvoir est divine raison pour laquelle il pleure à chaque fois. Dieu s’ en moque des questions humaines sur terre sinon sans quoi il aurait mis fin à toutes les injustices. Quant à IBKce mmonsieur ne va jamais changer, il est un bourgeois sur le dos du contribuable malien de tout temps. A t il hérité? Je pense que non. Il s’ en fout éperdument mais 2018 sera douloureux pour lui car le malien saitccomment faire payer. Mais que ceux qui ont mis le Mali à genou pe dant 20 ans se rassurent, le peuple ne fera jamais appel à eux. A la nouvelle génération de se tenir pret car son jour de gloire est arrivé.

  9. C’est le peuple qui fait le monarque.Sabati ka Sabali car on ne peut pas aimer une chose et son contraire.
    Life (politics) is a game some play better than others…

  10. lol Ce menteur apatride voleur criminel a rouler tout le monde dans la farine mais ces jours sont comptes.La seule raison pour laquelle on a vote pour lui etait de liberer nos terres.Mais ce lache incompetent et indigne ne sait plus quoi faire et au lieu de reconnaitre son incompetence il continue d’accuser tout le monde alors qu’on la tout donner.Du jamais vu.Acheter un avion et mentir a propos de sa,Dire qu’il ne connait pas tommy en bambara ensuite aller dire qu’il etait son frere,renover son palais et sa maison pdt qu’il a fait de son fils pdt de la commission defense et son beau pere pdt de l’AN.Ensuite nommer un burkinabe comme PM qui envoya des fils du pays a la boucherie sans s’inquieter de quoi que soit.Voici le bilan catostrophique d’IBK.Il a jurer devant nous les larmes aux yeux de mettre de lordre partout dans le pays mais helas le nord n’est plus considerer comme une partie du Mali a cause que ce qu’on sait tous.

  11. EST-CE QU’IL Y A UN PILOTE DANS L’AVION?

    • Général Capi

      “EST-CE QU’IL Y A UN PILOTE DANS L’AVION?”

      Non! De toute évidence!… Mais c’est moins dangereux maintenant que l’avion est saisi! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  12. Le Chérif de Nioro, Mahmoud Dicko et vous même Moussa Bah, si IBK échoue, vous êtes foutus à jamais. Le peuple ne vous fera plus jamais confiance.Donc débrouillez-vous avec votre IBK.

  13. Si vos allégations sont fondées Mr Bah, le Chérif de Nioro Président d’honneur de SABATI 2012 et le Président Du Haut Conseil Islamique Mahmoud Dicko ne peuvent plus continuer à garder le silence. C’est eux qui ont entrainé beaucoup de citoyens à voter IBK. S’ ils se taisent face à cette dérive, ils auront trahi le peuple.

  14. Moussa Boubacar Bah, est ce que c’est vrai tout ce que tu nous racontes?. Nous sommes donc dans une aventure totale. Nous l’avons tous soutenu à fond. SABATI doit organiser une journée de prière pour que le Bon Dieu éclaire IBK. Nous ne dévons pas le lâcher, parceque à ce train, il va lamentablement échoué et surtout vous SABATI vous seriez largement comptable d’une situation que le peuple ne vous pardonnera jamais.

  15. Finalement, c’est très grave le cas IBK. Il n’écoute ni son parti, ni les partis alliés, ni l’opposition, ni les confessions réligieuses (Haut Conseil Islamique, Eglise Catholique et Protestante), les Chefs Coutumiers, la Societé Civile. Mais finalement, IBK gouverne avec qui?. Franchement nous sommes dans une situation extrêmement grave. Voilà pourquoi la machine s’ est brusquement arretée.Finalement qu’est ce qui arrive à IBK. Il neutralise tous ces soutiens et il veut réussir, c’est fou cette histoire.

  16. Que cette bande d’opportunistes evergognes aille se faire voir ailleurs ! Avant de nous faire part de leur doute a savoir si IBK mettait le MALI au dessus de ses interets personnels , SABATI 2012 devait d’abord nous dire qu’est-ce qui l’a pousse a mettre tout son poids dans la balance pour tromper le peuple MALIEN au profit d’IBK. Ils s’y sont mis si bien que les gens ont oublie que c’etait le meme IBK qu’ils connaissent.
    Jusque-la le seul point positif au bilan d’IBK est le fait d’avoir mis la sale racaille de KATI au GNIOUF. S’il veut un autre point, il doit les faire rejoindre par cette clique de demagogues du SABATI 2012, a commencer par le Cherif de NIORO. 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

    • Yugubane

      Salut mon frère

      “Jusque-la le seul point positif au bilan d’IBK est le fait d’avoir mis la sale racaille de KATI au GNIOUF”

      Oui, mais il n’a aucun mérite sur ce point: il n’avait PAS LE CHOIX! Sans ça, je suis sûr que Sanogo plastronnerait encore dans ses somptueux bureaux de V.I.P et de chef suprême des armées! 😥 😥 😥

    • Le Genral dit a' yugu et nfp qu'ils se trompent. Sabati et la junte ne sont pas les ennemis du Mali. Aujourd'hui, nous avons une clique de voyous au sommet qui se bat pour le pouvoir et l'argent! LE MALI EST OUBLIE' POUR LE MOMENT!

      Faire campagne pour une personne ne signifie point qu’on ne peut pas denoncer ses mauvaises orientations. J’ai denonce’ IBK bien avant plusieurs grands acteurs politiques. Au moment ou’ ils tentaient de decrocher une place sous le soleil du Mandemassa, je n’ai pas hesite’ a’ dire que les choses etaient deja dans la mauvaise direction et que le president devait se ressaisir.BOUBEY, BATHILY ET KARIM ONT OPPOSE’ IBK A CEUX QUI LUI ONT DONNE’ LE POUVOIR. LES INTERETS DIABOLIQUES ONT FAIT UNE ALLIANCE CONTRE LE GENERAL SANOGO, LES MEMBRES DE LA JUNTE ET LES PARTISANS D’IBK.LA GOURMANDISE DU PRESIDENT LEUR A FACILITE’ LE TRAVAIL. C’etait evident qu’apres Sanogo et la junte, ils allaient s’affronter entre eux memes. TATAM ET BOUBEY FURE DELOGE’S. KARIM TIENT A’ REMPLACER SON PERE ET IBK EST DEPASSE’ PAR LES EVENEMENTS.ON A FAIT APPEL A’ MARA QUI N’A AUCUNE BASE MAIS IL EST INTELLIGENT ET AMBITIEUX. ATTACHEZ VOS CEINTURES CAR LA ZONE DE TURBULENCE NE FAIT QUE COMMENCER!
      ALLAH KA MALI KISSI!

      • Il faut lire: “…FURENT DELOGE’S…”
        RAMADAN MOUBARAK!

  17. Le sa bâti 2012 est une organisation opportuniste qui ne cherche que profiter de la faiblesse de ibkk
    Toute les organisations religieuse sont des dangers pour la république sa ne devrais pas existe dans un pays laïque
    Moussa boubacar bah qui se dit président vie de quoi?
    Ce sont tous des escrots qui vivent à crocheras de l’état

  18. Monsieur Bah je suis d’accord avec vous il faut pas accepter la suicide collective il faut défendre l’intérêt général la patrie ou la mort nous voulons une langage de vérité rien que la vérité

  19. Interview intéressante car Sabati a largement contribué à la venue d’IBK. Eux ne connaissaient pas IBK, ils commencent à deviner la personnalité d’IBK faite de mégalomanie, d’imposture et d’ingratitude. En plus, il ne sait pas travailler et ne fait pas travailler. La frime, oui, c’est IBK et rien d’autre! AOK avait raison mille fois de refuser son aide à IBK pour le propulser PR.

Comments are closed.