Moussa Dicko, nouveau président de la jeunesse MPR : La récompense d’une fidélité infaillible!

1

A l’issue du 3è congrès de la jeunesse du Mouvement Patriotique pour le Renouveau (couplé à ceux du 5ème du Parti et 3ème des femmes), tenu les 10 et 11 décembre derniers, Moussa Dicko fut élu à la tête d’un nouveau bureau de plus de 160 membres. Il succède à ce poste à Oumar Sidi Aly Telly. Cette consécration bien méritée de ce jeune tigre est le fruit de son engagement militant et de sa fidélité au parti du tigre debout.

En politique, l’impatience reste la seule arme pour une  certaine consécration. Moussa Dicko semble faire sien de cette maxime dans son parcours au sein du MPR. Un parti envers lequel, il a fait preuve d’une fidélité pourvue.

Natif de Gabero dans la région de Gao, Moussa Dicko pour certains, était devenu la ‘’mascotte’’ du MPR. Dans les milieux universitaires, lors des conférences, même celles des acteurs du mouvement démocratique, il n’avait ni peur ni complexe de réaffirmer son appartenance au parti du tigre debout, héritier de l’ex-parti unique, l’UDPM de Moussa Traoré. Profondément trempé dans le marigot politique et grand passionné des débats politiques, il a fait son adhésion au MPR en 1997. De cette date à nos jours, il n’a connu aucune autre formation politique, malgré plusieurs sollicitudes au regard de son engagement comme leader du syndicalisme estudiantin.

Comme l’araignée sa toile, Moussa Dicko a su tracer son chemin politique, au sein du MPR pour se faire une place au soleil. Cependant, il s’est armé de patience et de méthodes. Point focal du parti dans plusieurs organisations de jeunesse politique, dont la jeunesse de la Convention des Partis de la Majorité Présidentielle (JCMP), il est très actif et ne s’avoue jamais vaincu devant n’importe quel challenge. Doté d’un bon bagage intellectuel et d’un cran imposant, il a contribué fortement à l’implantation du MPR dans sa ville natale (Gabero) et au niveau de la Commune V, où il milite depuis presque vingt ans maintenant au compte de la Sous-Section 1 de Baco-Djicoroni et vice-président de la jeunesse de la Section V.

C’est en 2001 qu’il fera son entrée dans le bureau exécutif national des jeunes, le premier du MPR, dirigé par Idrissa Ly, en qualité de secrétaire adjoint aux relations extérieures. Au sein duquel, il ne tardera pas à gravir les échelons, pour devenir dix ans après, à l’issue du congrès de 2011, premier vice-président, pour occuper enfin le poste de président du BENJ-MPR, à l’issue du congrès des 10 et 11 décembre derniers.

« Chaque jeune a  le devoir de transformer les relations sociologiques en masse de militants pour son parti » clame –t-il. C’est pourquoi, comme principale mission à la tête de l’organisation de jeunesse de son parti, il promet de contribuer à l’implantation accrue du MPR à travers le pays tout en privilégiant une participation active des jeunes. Afin de réussir ce challenge, Moussa Dicko compte sur l’apport de tous les jeunes du parti.

Mimi Sanogo

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. bonjour
    Est ce bien la photo de Moussa DICKO?. Je connais aussi un Moussa DICKO de Gabéro, militant depuis de longues date du MPR, mais qui ne correspond pas à ton image Mme l’auteur de l’article.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here