Moussa Mara en Egypte : Un voyage passé sous silence

4

Moussa Mara en Egypte : Un voyage passé sous silenceLe Premier ministre Moussa, accompagné par le ministre de la défense et des anciens combattants Bah N’Daw, de celui des transports Mamadou Hachim Koumaré et du directeur de la sécurité d’Etat Moussa Diawara, a effectué, en catimini, un voyage, le 25 août 2014, en Egypte. Plus d’une semaine après, le blackout total demeure sur cette visite du chef de gouvernement dans le pays du pharaon. En effet, aucun media national n’a eu vent de ce voyage du Premier ministre.

 

Arrivée en Egypte le 25 août 2014, à bord du Boing 737 de la République du Mali, le premier ministre Moussa Mara a été accueilli avec sa délégation sur le tarmac par le premier ministre Egyptien Ibrahim Mihlib.

 

Selon Mali-info, un site d’informations générales, le premier ministre Mara s’est entretenu brièvement avec son homologue égyptien. À la suite de cet entretien, il a participé avec sa délégation à une séance de travail avec les autorités Egyptiennes dont nul ne connait pour l’instant l’objet.

 

Ainsi, le site Mali-Info s’interroge sur cette visite du P.M Mara. Quelles peuvent être donc les raisons de ce voyage pour que Moussa Mara garde le silence ? Une situation peu commode quand on sait que le chef du gouvernement est un adepte des sorties médiatiques et est très actif sur ces comptes Twitter et Facebook qui indiquent son agenda détaillé de la semaine et ses différents déplacements à l’intérieur comme à l’extérieur.

 

Alors pourquoi l’opinion nationale n’a pas été informée sur ce périple ? Plus loin, le site se demande si cette visite “clandestine” a un rapport avec les pourparlers inter-maliens dont l’ouverture s’est passée avant hier le 1er Septembre  en Algérie ou si elle a un lien avec le navire qui a coulé au large du Sénégal avec quarante containers remplis d’armes, de munitions et d’explosives à destination de Bamako pour le compte des rebelles. Avant d’ajouter que c’est plutôt surprenant qu’une telle visite officielle soit passée tout à fait inaperçue dans les media maliens et internationaux, même au JT de la télévision d’État(l’ORTM).

Ousmane Baba Dramé, source mali-info.

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. “le navire qui a coulé au large du Sénégal avec quarante containers remplis d’armes, de munitions et d’explosives à destination de Bamako pour le compte des rebelles”

    Journaleux-romancier!… Les rebelles seraient-ils suffisamment cons pour faire transiter leurs armes par Bamako (et passer la douane sénégalaise à Dakar plus la douane Malienne à Kayes!), puis leur faire ensuite traverser tout le pays par la route (!…) jusqu’au nord, alors qu’il peuvent tranquillement les recevoir par le désert!!! 🙄 🙄 🙄

    Quel con! 🙄 🙄 🙄

    Ces armes étaient bel et bien destinées à….BAMAKO pour une insurrection populaire visiblement! (Lisez Le SPHYNX sur Google, et son nouvel article passionnant là-dessus!)

  2. Mais, ma parole, ces gens du pouvoir ne savent faire que ça: voyager, voyager et encore voyager. Au moins si ça servait à renforcer l’Etat, on le comprendrait. Des voyages qui n’ont aucune utilité et qui sont budgétivores!

    • Sgoumbo
      “Des voyages qui n’ont aucune utilité et qui sont budgétivores!”

      Erreur mon cher! Ils tentent de démontrer une quelconque utilité à notre Air Kabako One loué à 20 milliards! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Comments are closed.