Moussa Mara lors de la passation de service avec le nouveau premier ministre : “Modibo Kéïta doit s’atteler à la seconde partie du programme présidentiel, la réalisation du bonheur des Maliens”

3

Dans ses propos introductifs, le premier ministre sortant, Moussa Mara, visiblement sous émotion, a félicité le nouveau locataire de la Cité administrative pour sa nomination amplement méritée. Pour le président du parti Yelema, cette cérémonie lui fait revivre sa passation de pouvoir avec le premier Oumar Tatam Ly. Ce choix se justifie par sa disponibilité à répondre aux préoccupations des Maliens.

Moussa Mara lors de la passation de service avec le nouveau premier ministre : " Modibo Kéïta doit s'atteler à la seconde partie du programme présidentiel, la réalisation du bonheur des Maliens "

Surtout, à un moment particulièrement difficile de notre pays. Il a fait l’éloge des qualités de rigueur et de patriotisme du premier ministre Modibo Kéïta. ” Je suis sûr que ces qualités vous permettront de conduire l’action gouvernementale à bon port, pour permettre au Chef de l’État de mettre en œuvre son programme présidentiel“, a-t-il ajouté. Évoquant les chantiers auxquels son successeur doit faire face, Moussa Mara citera entre autres : la réconciliation entre les Maliens ; la reforme de l’armée. Le premier volet du programme présidentiel, le rétablissement de l’honneur des Maliens est déjà réalisé à travers des avancées significatives dans la résolution de la crise sécuritaire qui secoue le Mali depuis 2012.

À en croire le chef de gouvernement sortant, Modibo Kéïta doit s’atteler à la seconde partie de ce programme, la réalisation du bonheur des Maliens qui passe par l’éducation à hauteur de souhait, l’accès aux services de santé de base, la recherche de croissance et de la prospérité. Il a noté que sur ce plan beaucoup a été fait, mais que beaucoup reste à faire. En effet, des croissances et projections claires sont annoncées pour cette année par rapport aux infrastructures et à l’emploi.

Par ailleurs, il a rassuré le nouveau locataire de la primature de son entière disponibilité. ” Nous n’avons pas besoin d’être premiers ministres, ministres ou directeurs pour servir le Mali. Là où je serai, vous pouvez compter sur moi jour et nuit afin que vous réussissiez. Votre réussite est la réussite de tout le peuple malien. Aucun patriote ne peut souhaiter l’échec du président IBK “, a-t-il précisé.

À ses désormais anciens collaborateurs, il a présenté ses excuses pour les heures de travail souvent très longues avant de leur rendre un vibrant hommage. À sa suite, le tout nouveau premier ministre, Modibo Kéïta, a souligné qu’il se retrouve de nouveau 13 ans en arrière dans les locaux de la primature. Et d’ajouter que lorsqu’il succède à un Malien de valeur on a le sentiment de reprendre à zéro.  Il s’est dit comblé à travers ce qu’il connait de Moussa Mara. ” Vous avez donné le meilleur de vous-même au service de votre pays, au service de nos compatriotes. Je sais que vous avez accompli vos missions dans des conditions très difficiles. Car, vous avez eu la charge de gérer les hommes et femmes, vous avez eu à conduire les actions gouvernementales pendant votre passage à la primature. Souvent, vous avez eu le sentiment d’être seul et c’est cette solitude qui vous rend fort et vous permet de continuer“, a-t-il poursuivi. À ses nouveaux collaborateurs, il a déclaré qu’il mettra tout en œuvre pour que chaque travailleur de la primature puisse jouir de tous ses droits afin de faire face à ses devoirs. Car, dit-il, c’est en reconnaissant la valeur des hommes qu’on peut attendre le meilleur d’eux.

Boubacar PAITAO

 

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Bon voilà que le menteur pathologique Mara ment encore. Décidément il n’y peut rien. Peut-il jurer sur ces ancêtres que l’honneur des maliens a été rétabli ? Mr peu d’honneur qu’il restait à ce peuple a été dilapidé à vif prix par lui même par sa visite stupide À kidal

  2. le départ du PM sortant est le renflait de sa visite sur le nord, qui a engager notre armé à la boucherie et humiliation de notre Maliba .le changement illimité de PM n'est d'autre que le manque de vison claire et qui prouve que le président n’était pas prépare par son parti de dirigé le mali gouvernementale et la mauvaise volonté de gestion ,que dieu bénisse le mali.

Comments are closed.