Moussa Sinko Coulibaly : L’ex-putschiste fustige le régime actuel

2
Moussa Sinko Coulibaly
Moussa Sinko Coulibaly

Les Clubs de soutien à l’ex-Général Moussa Sinko Coulibaly ont organisé le lancement de ses activités. L’occasion était bonne pour lui de faire la déclaration de sa prochaine candidature aux élections de Juillet prochain. C’était le 20 Janvier 2018 au terrain de football de Magnambougou.

Avec plus de 60.000 participants, les évènements ont commencé après les mots de salutations et de reconnaissance envers ses sympathisants. M. Coulibaly a passé en revue le sombre tableau du régime IBK. Il a tonné le changement dont les maliens ont aujourd’hui besoin au regard des priorités de l’heure.

Se disant convaincu du changement dont les maliens ont aspiration, lorsque tout le monde s’investit, Moussa Sinko Coulibaly dira que la victoire est certaine. Il rappela que la quasi-totalité des victimes de 2017 sont des hautes autorités. Il fait allusion aux successives grèves qui ont émaillé l’année passée en l’occurrence celle des médecins qui a duré 45 jours.

« Les jeunes et les enfants sont confrontés aux difficultés d’aller à l’école. Aujourd’hui nos  écoles  sont  transformées en champ de bataille. Depuis plus de 4 ans, il y’a beaucoup d’inégalités en République du Mali, les enfants de Ténenkou, Youwarou, bref de toute la partie septentrionale de notre pays ne vont pas à l’école »a déploré l’ex-ministre de l’administration territoriale.

Il a également dénoncé le fait que la santé, l’éducation des enfants soient le cadet des soucis du régime actuel. Et que le seul plaisir de ce pouvoir réside dans les surfacturations. « La sécurité ne doit pas être un luxe pour les maliens » a-t-il martelé. L’ex-général a d’autant plus dénoncé qu’il a fustigé le pouvoir d’IBK qui « utilise l’armée malienne pour dévaliser les caisses de l’Etat ».

Aux dires Moussa Sinko Coulibaly, « les paysans qui ont massivement voté en 2013 ont payés de lourds tributs pour ce faire. » Car après avoir payé leur argent, ce sont des engrais frelatés qui leur ont été livrés en lieu et place des  bons  produits. Il s’est également penché sur le cas des victimes de l’opération bulldozer d’Ami Kane dont les déguerpis ne sont jusque-là pas encore recasés.

« Assurez-vous que notre combat est utile » a rassuré M. Coulibaly. Avant de continuer « nous voulons une justice pour tout le monde. En 2013,  nous avons voté pour qu’on mette fin à la crise qui secouait notre pays. Malheureusement, on ne serait pas tombé sur la bonne personne. Comment apporter la sécurité de notre pays ? Voici la question qui taraudait l’esprit de tous les maliens. »

Avant de finir l’ex-général Moussa Sinko dira que son « mouvement est ouvert à tous ceux qui aspirent au changement. Il a rassuré la foule qu’IBK ne sera pas réélu aux échéances prochaines car son régime n’a rien apporté comme solution aux problèmes des maliens. Il a enfin invité ses partisans à massivement voté contre le régime actuel aux élections prochaines.

Koniba TRAORE (Stagiaire)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. comrades as IBK have proven beyond a doubt Mali is in desperate need of a leader who comprehend how military especially under a condition of war should work. A leader who could make military efforts productive, lives saving plus cost efficient to degree it become obvious Mali will soon win its war against illegal AZAWAD terrorists/jahadists while Mali also mange to deliver essential s for day to day living plus development of Perpetual World Class Modern Living. This may plus should be done.
    Military instead of abstract approach should take efficient steps plus stages approach to managing terrorists. Those steps plus stages should eradicate terrorists from regions military operations are conducted plus prohibit terrorists from reentering those areas at later date. To cost effectively carry out such management we need make available intelligence gathering widespread to degree that terrorists know they will be reported upon entry into regions controlled by army of Mali. Citizens providing intelligence should be able to confidentially do so plus be rewarded. In addition, army of Mali must be able for sake of informing citizens security able to instantly act on information. Of course multiple methods of how to take action should be devised plus used. Mere fact citizens provide information which instantaneously may be acted upon is a cost plus lives saving terrorists eradication condition thus should be treated as such.
    Moussa Coulibaly is inaccurately referred to as putschist in article I refer to. It appear writer of article have forgotten that government was seized through revolution then thereafter government was delivered to election where IBK was elected. Putschist do not turn governments over for elections but revolutionaries do thus, Moussa Coulibaly for a brief period was a revolutionary .
    Moussa Coulibaly now perceive as do many many others that it is for Moussa Coulibaly to lead people of Mali to Perpetual World Class Modern Living. A condition which have been missing from Mali for centuries plus have led people of Mali to become somewhat trained to accepting incompetent leadership as being honorable. Only competent leadership is honorable plus Moussa Coulibaly will deliver such leadership to people of Mali plus free people of Mali of accepting incompetent leadership as being honorable.

    MOUSSA COULIBALY FOR PRESIDENT OF MALI 2018
    Patriotic Movement Platform For Change

    Very much sincere, Henry Author (people of books) Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  2. Le général Moussa Sinko troque son uniforme militaire pour la veste politique. Je crois que le sentier qui est primordial pour que le Mali soit stable est bien celui de l’armée malienne.Et le général quitte ce sentier et nous dit qu’il veut la paix et la stabilité de ce pays. Quel paradoxe.

    Une autre tête pour prôner l’alternance politique en 2018. Cela devient très intéressant. Mais il n’y a qu’un seul fauteuil. En clair il n’y aura pas d’alternance en 2018 car cette multitude de candidats ouvre le chemin du second mandat du président IBK.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here