Moussa Timbine-Soumaila Cissé: Deux actes posés politiquement incorrects

4

Deux actes de Moussa Timbiné et Soumaïla Cissé ont suscité l’ire des internautes en fin de semaine dernière. Si les intéressés pensent avoir soutenu des démunis, les utilisateurs des réseaux sociaux voient derrière ses actes une maladresse politique.

Tout a commencé le jeudi 5 octobre quand le député Moussa Timbiné élu en Commune V sous les couleurs du Rassemblement pour le Mali (RPM, parti au pouvoir) a remis de kits scolaires aux différents Centres d’animation  pédagogique de sa circonscription électorale.

Parmi les kits, 10 000 cahiers à l’effigie de l’élu de la nation, destinés aux élèves de parents démunis. Certes son acte est salutaire, mais son portrait sur la couverture des cahiers a immédiatement suscité la colère des internautes qui vivaient en temps réel la cérémonie de remise sur les comptes des proches du 1er vice-président de l’Assemblée nationale.

“Les enfants n’ont point besoin de votre très jolie tête sur leurs cahiers. Nous pouvons faire de la politique, pas les enfants”, s’est indignée Fatoumata Haber sous le pseudo Tunbutu Woye sur Facebook.

“En cette veille des élections, le culte de la personnalité semble être la chose la mieux partagée chez les politiciens, s’ils en sont vraiment, vu les nombreuses erreurs qu’ils commettent dans leur stratégie de communication, je veux dire dans leur stratégie d’enfumage”, ironise Mamadou Ben Moussa Coulibaly, accompagné d’une photo du député avec un élu communal qui tient deux paquets de cahiers incriminés.

“Vous perdez votre temps. En quoi cette image de Timbiné va-t-elle abrutir l’ignorance de vos enfants ? On sait déjà que vos enfants n’aiment pas l’école. Ce n’est pas à cause de Timbiné que l’école malienne ne marche pas”, a rétorqué Maurice Dembélé, défenseur du député, sous la publique du jeune blogueur.

“Un tour sur votre mur m’as permis d’avoir des éléments de réponses. Vous semblez beaucoup proche de Timbiné ou du moins vous êtes un fervent admirateur, voire défenseur de l’homme. Juste une question, pensez-vous normal que des écoles servent de lieux de campagne ?” a interrogé Mamadou Ben. Une question qui restera sans réponse.

 

Les politiques s’invitent dans le débat

Les adversaires politiques de Moussa Timbiné n’ont pas manqué l’occasion pour se faire de points auprès des internautes. Nouhoum Togo, chargé à la communication du chef de file de l’opposition a repris plusieurs fois cette publication d’un facebookeur sur sa page. “Autrefois, les élèves apprenaient sur la couverture des cahiers la table de multiplication, les figures géométriques, les pays et leurs capitales, etc. Mais depuis quelques années, ils cherchent à savoir qui est Moussa Timbiné,  qui est Karim Kéita. L’administration scolaire doit interdire l’usage de ces cahiers si toutefois elle n’est pas complice”.

“Maîtres au pouvoir ! Prière d’épargner nos enfants de ces manipulations politiques. Jusqu’à présent l’école malienne est apolitique dans les textes et règlements administratifs. Vous avez toute la terre du Mali pour afficher vos images de campagne électorale et d’autres fins politiques. Vous avez la possibilité de vous afficher sur les 1 241 238 km2”, a publié Dramane Siaka Coulibaly, journaliste proche à l’URD, principal parti de l’opposition.

 

Quid de Soumi Champion ?

Moussa Timbiné de la majorité n’est pas le seul à commettre le pêché politique de la semaine. Cette fois-ci, c’est le président de l’URD qui fera parler de lui avec une publication sur sa page officielle Facebook. Le 3 octobre, Soumaïla Cissé, s’est rendu à Niafunké, sa base suite à de violentes intempéries de ces dernières semaines qui ont fait beaucoup de sinistrés dans cette localité.

Le  vendredi 6 octobre, le chef de file de l’opposition a publié le compte rendu de sa visite sur le réseau social Facebook. Le long texte est accompagné de 27 photos qui montrent toutes les étapes de la visite dans la ville. Même si le député élu à Niafunké a évoqué indirectement son soutien financier aux 120 familles touchées par la catastrophe naturelle, il s’est fait photographier à la remise d’une importante somme d’argent “au préfet adjoint du cercle”.

Cette photo a aussitôt suscité le débat sur la toile. De la majorité, les critiques changent immédiatement de camp. Les utilisateurs du réseau de Mark Zuckerberg dénoncent ce comportement surtout de la part d’un financier.

“A mon avis, c’est un acte normal en communication politique. Tout homme politique aime voir les cameras braquées sur lui quand ils posent des tels actes. Ce qu’il faut reprocher ici à Soumaïla Cissé, un financier de renom, c’est le fait de s’exhiber avec un montant aussi important en liquide. Cela n’aide pas la politique de bancarisation au Mali. Un chèque aurait pu bien faire l’affaire”, a commenté Madiassa Kaba Diakité, journaliste.

Avec des photos incriminées de Soumaïla Cissé et Moussa Timbiné, Tatou Solidarité, une femme très fréquente sur le site bleu qualifie la majorité et l’opposition de sœurs jumelles qui “changent de chemises au gré des élections”. “Un camp nous noie sous des cahiers à ses effigies, un autre se prend en photo en exhibant des sous donnés à je ne sais quelle occasion”, s’est-elle indignée.

Avec le hashtag : j’ai ma carte Nina, Malick Konaté du mouvement “Trop c’est trop”, publie les mêmes photos accompagnées d’une seule phrase : “Faites tout ce que vous voulez, mais ce qui est sûr, personne ne va nous berner encore… Vivement 2018”.

Chaque fois, une photo des cahiers à l’effigie du président de la République accompagnait les photos de Timbiné et Soumaïla Cissé. Selon des sources, ces cahiers avec le portrait d’IBK ont été confectionnés par un cadre du RPM de la section de Ségou. Les mêmes sources nous apprennent que le bureau politique national du parti s’est désolidarisé de la personne.

En somme, les internautes qualifient d’incorrects les actes des élus de la nation.

Maliki Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. “…“A mon avis, c’est un acte normal en communication politique. Tout homme politique aime voir les cameras braquées sur lui quand ils posent des tels actes. Ce qu’il faut reprocher ici à Soumaïla Cissé, un financier de renom, c’est le fait de s’exhiber avec un montant aussi important en liquide. Cela n’aide pas la politique de bancarisation au Mali. Un chèque aurait pu bien faire l’affaire”…” …
    “Faites tout ce que vous voulez, mais ce qui est sûr, personne ne va nous berner encore… Vivement 2018”.
    OOOOH ARRETEZ AVEC VOS CRIS DE VIERGES EFFAROUCHEES,
    JE NE SUIS PAS FAN DE Mr. CISSE, MAIS JE COMPRENDS LA RAISON: C’EST PRATIQUE LE CASH, ET PERMET DE FAIRE FACE AU PROBLEME IMMEDIATEMENT. TANDIS QU’AVEC UN CHEQUE, IL FAUT ALLER A LA BANQUE QUI PEUT NE PAS AVOIR DE LIQUIDITER (SURTOUT EN CES TEMPS DE DJIHADISME ECONOMIQUE)ET ESPERE QUE LE DESTINATEUR NE VA PAS” PIOCHER” LA DEDANS.

  2. “…“Vous perdez votre temps. En quoi cette image de Timbiné va-t-elle abrutir l’ignorance de vos enfants ? On sait déjà que vos enfants n’aiment pas l’école. Ce n’est pas à cause de Timbiné que l’école malienne ne marche pas”, a rétorqué Maurice Dembélé, …” “abrutir l’ignorance de vos enfants” “ABRUTIR L’IGNORANCE..”
    EN TOUT CAS, TOI MAURICE, TU AS ETE PLUS QU’ABRUTI …JUSQU’A PENSER QU’ON PEUT “ABRUTIR L’IGNORANCE”.
    LES CONS SUPPORTENT LES CONS, LES IDIOTS EN FONT DE MEME. ET NATURELLEMENT LES MALFRATS ET AUTRE BRIGANDS ET SUCEUR DU SANG DU PEUPLE…

  3. Laissez Soumi-champion en paix en Afrique et au Mali tous les hommes politique font ça , il y’a trop de jaloux envers ce Monsieur très compétent , on comprend au Mali l’égoïsme a pris du poids

  4. Quel rapport entre le geste de timbine et celui de Soumaila? Est ce la première fois que quelqu’un donne du liquide à des sinistrés ? Sur quelle banque tirer un chèque à Niafunke ?quelle mauvaise foi !Quel équilibriste ? À vouloir contenter tout le monde …..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here