Mouvance pour Koulouba 2012 : Le RPM confie son étendard à Ibrahim Boubacar Kéita

0
0

Le Samedi 14 Janvier 2012 a été marqué par l’investiture officielle du président du Rassemblement Pour le Mali (RPM). La cérémonie de son investiture s’est déroulée au stade omnisports Modibo Kéita plein à craquer.


Une semaine après la déclaration au palais de la culture de sa candidature à l’élection présidentielle de 2012, Ibrahim Boubacar Kéita a répondu favorablement une fois de plus à l’appel des militants et sympathisants de son parti mais aussi des mouvements, associations et clubs de soutien. Ceux-ci ont sollicité sa candidature à la course pour le fauteuil présidentiel.


«Oui, je suis candidat, face aux nombreux défis auxquels le Mali se doit relever», a dit le président du Rassemblement Pour le Mali (RPM). Le candidat se propose être un véritable acteur du développement pour allumer un Mali durable au développement durable. «Mon énergie sera sans faille dans un Mali nouveau car, j’ai la conviction profonde pour ce pays», a-t-il indiqué. Si l’avenir du pays est sa jeunesse, en effet, l’un des combats du candidat se fera pour la jeunesse avec à la clé la relance de l’emploi et l’éducation qui va devenir obligatoire et gratuite pour tous les enfants.


Kankélétigui promet, dès son arrivée au pouvoir, de créer d’ici 2017 des cités universitaires dans toutes les régions du Mali avec des centres de logements. Pour le candidat du parti Tisserant, le combat commence dés maintenant et pour cela il propose de passer dès son premier mandat d’une économie de la pauvreté pour les matières premières à celle de création et de recherche. Pour la bonne gouvernance dans divers domaines, l’autorité de l’État sera instaurée car, dit-il, quand l’État est faible, l’injustice, la corruption et l’anarchie s’installent dans la gestion du pays.


Rappelons que c’est la troisième fois que IBK participe aux présidentielles. Les deux premières en 2002 et en 2007 ont été sans succès où il fut classé deuxième derrière Amadou Toumani Touré l’actuel président sortant du Mali.
Bréhima Coulibaly

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.