Le Mouvement patriotique pour le Mali a été lancé : L’ex-PM Ahmed Mohamed Ag Hamani dénonce l’absence de débats politiques

6

La salle Balla Moussa Keïta du Centre international de conférence de Bamako (CICB) a servi de cadre à la cérémonie de lancement des activités du mouvement patriotique pour le Mali (MPM). La cérémonie était présidée par le président du MPM et non moins ancien premier ministre malien, Ahmed Mohamed Ag Hamani. Il  était entouré du président du mouvement des Seize, Bandiougou Gakou ainsi que plusieurs militants et sympathisants du MPM.

 

 

AgamaniD’entrée de jeu, un militant du MPM, Mamadou Doumbia a retracé le parcours du père fondateur du mouvement, le Dr Mamadou Bagayoko qui nous a prématurément quitté le 26 août 2012. Selon lui, vue la situation catastrophique de notre pays, feu Mamadou Bagayoko a jugé nécessaire d’agir vite pour la refondation d’un Mali nouveau en créant le MPM. Après le rappel à Dieu de ce dernier, le mouvement en perte de vitesse a traversé une forte période de turbulence, a-t-il déploré.

 

 

Aux dires de M.Doumbia, c’est en ces moments difficiles et de quête de repère que les membres du MPM ont jeté leur dévolu sur l’ex-premier ministre, Ahmed Mohamed Ag Hamani pour assurer la présidence du mouvement. Sans hésiter, l’ex-PM a accepté la proposition symbolisant ainsi un nouveau départ pour le MPM, s’est réjouit l’orateur.

 

 

En guise de témoignage le secrétaire aux relations extérieures du Global 2025, Karim Camara a déclaré que le Dr Bagayoko était un homme de caractère, un manageur d’hommes et de femmes. Il a aussi témoigné du combat combien exaltant de l’homme dans le cadre du développement de l’éducation en Afrique de l’ouest pour le compte de l’UNICEF.

 

 

Après, ces témoignages touchants d’un homme qui aura donné le meilleur de lui-même pour faire du Mali un pays où il fait bon de vivre, une minute de silence a été observée en la mémoire de l’illustre disparu.

 

 

Le tout nouveau président, a déclaré sa pensée aux jeunes parfois en perte de repères, qui ignorent ou oublient  que leurs parents ou grands-parents se sont battus pour un idéal et que dans les temps les plus difficiles, ils se sont accrochés au drapeau malien comme on s’accroche à la vie. Il a lancé un appel à ces jeunes à se retourner vers ces valeurs sociétales qui ont fondé le Mali.

Parlant de la grave crise qui secoue notre pays, l’ex-PM a indiqué qu’en raison de la politisation négative, la société malienne est devenue de moins en moins crédibles et efficace conséquence de la précarité dans laquelle elle a été conduite malgré elle.

 

 

Selon lui, le fait le plus marquant c’est bien la politisation dévastatrice de l’école malienne et ses corollaires comme la diminution de la qualité de l’enseignement, la disparition de l’ordre et l’effritement de la discipline dans les structures éducatives.

A en croire le président du MPM, le clientélisme, la corruption et la gabegie constituent une tare pour notre économie et ont entrainé le Mali dans un gouffre, dont il faut le sortir pour le bien être du peuple malien.

Il a aussi dénoncé avec la dernière rigueur l’absence de débat politique par les cadres administratifs et politiques. Selon lui, cette situation a contribué à favoriser l’apologie de la médiocrité dans notre pays.

                     Boubacar PAITHAO

*Stagiaire

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. BJR
    moi je pense que mon oncle doit prendre congé dans l’anonymat puisque les maliens sont trop ingrat et égoïste ne savent pas la valeur du mérite ou de ceux qui doivent être les vrais récipiendaires ,ils ne lui restera comme récompense que déception et amertume. Sinon il n’aura pas besoin de militer dans un parti ou mouvement pour un mali qui a toujours ignorer l’histoire des hommes valeureux en voulant l’effacer pour des raisons raciales et non pour des raisons sociales ou de rendements.
    Accepter autres mérites ou autres récompenses ou privilèges seront pour lui aux yeux des mêmes maliens une forme de corruption intellectuelle qui ne sert qu’a troquer l’avenir de ses fils ,petits fils, frères et sœurs de l’AZAWAD contre sa déception

  2. 👿 Mais ce Bagayogo (paix à son âme) qui a soutenu en son temp la junte? Si c’est ça vraiment Mr le premier ministre Ag Hamani et Le ministre Gakou doivent s’en méfier surtout pour leurs familles ou descendants. Mauvaise image avec les Mme Bouaré filly Sissoko. 👿

    • J’aimerais voir Mohamed Ahmed Ag Amani jouer un grand role au Mali. Il a deja occupe’ plusieurs postes importants dont celui de PM, je pense que le Mali a toujours besoin de lui!
      Capitaine Sanogo et les membres de la junte, votre role est tres loin d’etre fini. Apres l’election presidentielle, faites tout votre possible pour que le nouveau Premier Ministre ou le nouveau President du Parlement soit un TARGUI!!! L’actuel Vice-president du Parlement et Mohamed Ahmed Ag Amani sont des patriotes maliens qui peuvent jouer l’un des roles cite’s plus haut!
      Nous sommes oblige’s de mettre les emotions de cote’ et penser a’ la question du partage du pouvoir entre Bamako et le reste du Mali!!!!

  3. Mais ce Bagayogo (paix à son âme) qui a soutenu en son temp la junte? Si c’est ça vraiment Mr le premier ministre Ag Hamani et Le ministre Gakou doivent s’en méfier surtout pour leurs familles ou descendants. Mauvaise image avec les Mme Bouaré filly Sissoko.

  4. C’est quoi ce MPM?
    1- un parti politique
    2- une association
    3- une ONG
    4- rien du tout

Comments are closed.