Mouvements et clubs de Soutien à Modibo Sidibé : La coordination européenne mise en place

0
0
Modibo SIDIBE (ancien Premier Ministre)

Ils sont environ une centaine de clubs, associations et mouvements soutenant la candidature de Modibo Sidibé à l’élection présidentielle de 2012. Pour cela, ils viennent de  mettre en place une coordination pour faciliter le travail de campagne en Europe. Cette coordination est née de la volonté des premiers responsables de procéder à une campagne de proximité dans les marchés, mosquées, foyers et autres lieux de regroupement des Maliens de la diaspora. La coordination qui est composée de plus d’une trentaine de membres est dirigée par Modibo Coulibaly.

 C’est le 28 décembre 2011 à la bourse du travail de Paris que cette coordination a été mise en place.

Cette coordination qui soutient la candidature de Modibo Sidibé, est dirigée par Modibo Coulibaly comme président, le président d’honneur est Hamidou Coulibaly, le premier vice président qui est chargé dela Communicationest Samba Kelly, le deuxième vice président est Cheick Oumar N’Diaye, la 3ème vice-présidence revient à M. Fofana.

L’objectif de ce regroupement est de coordonner les activités des clubs, organiser et faciliter le travail de terrain et la mise en application concrète des stratégies de campagne du candidat Modibo Sidibé.

La Franceest membre de la coordination  avec plus de 30 clubs. Il y a aussi l’Espagne, l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie, le Portugal etc. Selon Samba Kelly,  la mission principale de la coordination est d’organiser la campagne de Modibo Sidibé : “Nous nous réunissons une fois par mois pour définir les stratégies et les programmes en fonction des situations des clubs et des demandes et préoccupations des Maliens qui sont adressées à notre candidat. Les réunions sont organisées dans les foyers“.

La campagne de proximité qui a été lancée par la coordination, se déroule dans les domiciles, les mosquées et les marchés  fréquentés par nos compatriotes. Des contacts avec différentes associations et organisation, des débats et forums  dans les cités universitaires constituent le mode opératoire des amis du candidat Modibo Sidibé.

Dans cette même lancée, la coordination que dirige Modibo Coulibaly ambitionne d’organiser plusieurs soirées  gala, des diners, des spectacles etc.

Tout cela, pour permettre aux Maliens d’être en contact autour de la candidature de Modibo Sidibé qui, d’ailleurs, est très attendu par les Maliens de la diaspora, principalement ceux de Marseille où il a fait une partie de ses études supérieures. C’est pourquoi, Marseille, avec le très dynamique Samba Kelly, est en train de préparer une démonstration de force pour accueillir  le candidat de la convergence.

En tout cas, plusieurs associations et clubs ont invité Modibo Sidibé à se rendre en Europe afin qu’ils puissent échanger avec lui.

Cette visite ne saurait plus tarder car après les missions de proximité, d’échanges directs avec le Mali profond de Kayes à Kidal, Modibo Sidibé s’apprête à mettre le cap sur les missions de l’extérieur. C’est ainsi qu’il se rendra très prochainement en Afrique, en Europe, en Amérique et dans le reste du monde. Ce, avant l’ouverture de la campagne électorale.

Kassim TRAORE

 

Trois questions à Mamadou Diakité dit Youba : ‘L’Adema est en train de s’effriter, je quitte tôt” 

Après avoir quitté l’Adema pour rejoindre le camp de Modibo Sidibé, Mamadou Diakité dit Youba, ancien membre de la section Adema de Nioro du Sahel, membre de la Commission centrale du contrôle financier de l’Adema, nous a expliqué les raisons d’un tel choix. Selon lui, il vaut mieux prendre ses distances avec l’Adema que de rester pour amuser la galerie autour de la candidature du Pr Dioncounda Traoré. Nous l’avons rencontré lors de la tournée de l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé dans la Commune de Baya à Sélingué.

L’Indépendant : Pourquoi avez-vous quitté l’Adema?

Mamadou Diakité : Mes raisons, c’est ma vision de la chose politique. Je me suis démarqué du parti depuis la conférence de presse que le président de l’Adema a animée àla Maison de la presse pour expliquer  comment les choses vont se passer. C’était bien avant les primaires du parti. C’est le lendemain de cette conférence que j’ai pris position pour Modibo Sidibé. Mes raisons sont simples, je crois en l’homme, je crois en sa vision pour notre pays et je crois en son amour pour le Mali.

L’Indep. : On peut dire qu’après Zoumana Mory Coulibaly, Oumou Traoré c’est votre tour. D’autres cadres et responsables de l’Adema vont-ils vous suivre ?

M. D : Il y a beaucoup de nos camarades qui n’ont pas encore le courage de démissionner. Cependant, ils sont en train de faire beaucoup d’actions en faveur de Modibo Sidibé dans la discrétion. C’est pourquoi, je les appelle à être plus courageux et à nous rejoindre car la porte est grandement ouverte pour les accueillir.  Je vois le parti s’effriter.

Cet effritement est dû aux frustrations consécutives aux primaires où certains ont muselé le débat autour de la candidature du parti. On devrait laisser le processus aller à son terme. On ne peut pas violer les textes du parti et en même temps créer une commission de bons offices pour essayer d’écourter coûte que coûte le processus. Malheureusement, ils sont parvenus à leur fin. C’est dommage pour la démocratie. Voilà, entre autres raisons qui expliquent mon choix de quitter l’Adema.

L’Indep. : Pourquoi vous avez choisi Modibo Sidibé qui n’a même pas de parti politique ?

M. D : ça fait 20 ans qu’on est dans cette situation. Là où je suis, franchement je préfère un indépendant qu’un candidat issu d’un parti politique. Il y a assez de non-dits autour des candidats venant des partis politiques. Compte tenu de mon expérience politiques et des brimades dont j’ai été victime dans l’Adema, je préfère aller avec un indépendant. Je crois en Modibo Sidibé, en ses compétences. Enfin, je crois en ses chances pour bien diriger le Mali.

Kassim TRAORE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.