Niankoro Yeah Samaké lors du point presse du PACP : « Le choix de Diango Sissoko comme Premier Ministre est un recul pour le Mali »

7 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le bureau politique du Parti pour l’action civique et patriotique(PACP) a organisé une conférence de presse pour dire ses inquiétudes par rapport à l’évolution de la crise qui secoue notre pays. La rencontre s’est tenue le samedi 22 décembre dernier au siège du parti à Faladiè. Le président du PACP, Niankoro Yeah Samaké était le conférencier principal. Il avait à ses côtés son secrétaire politique, Abdoulaye Koné.

La crise aiguë qui frappe le Mali depuis plus de huit mois ne laisse personne indifférent, les responsables du PACP ont tenu à se prononcer sur l’évolution de la situation. Selon le conférencier le PACP prend acte de la démission forcée du Premier ministre Cheick Modibo Diarra. Il déplore aussi les conditions et les circonstances de son arrestation. Yeah a précisé que les évènements du 11 décembre, conduisant au départ de CMD, confirment l’interférence de l’autorité militaire dans la vie politique au Mali. A travers son président le PACP lance un appel à l’autorité militaire de se tenir à l’écart par rapport à la chose politique et de se focaliser sur la mission à elle confiée, celle de recouvrer et de garantir l’intégrité de l’ensemble du territoire national. Le PACP félicite Diango Sissoko pour sa nomination à la primature et souhaite plein succès au nouveau chef du gouvernement malien dans l’accomplissement des deux missions qui lui ont été confiées notamment la reconquête des zones occupées et l’organisation des élections libres et transparentes.

Cependant, le PACP exprime des réserves sur le choix porté sur la vielle garde défiant la promesse et l’espoir du renouveau de la classe politique. Selon le maire de Ouéléssébougou ce choix remonte le temps et à ce titre il met en garde que le choix de Django Sissoko est un recul pour le Mali. Pour Yeah Samaké le bicéphalisme au sommet de l’Etat est toujours une réalité dans notre pays. A ce titre il propose, pour sortir de cette instabilité institutionnelle, l’organisation d’un cadre de dialogue pour tous les Maliens afin de doter le pays d’organes forts. « Depuis mars les lignes de l’espoir n’ont pas bougé car, Dioncounda Traoré du haut de ses 70 ans n’a pas d’énergie nécessaire pour mèner le bateau Mali à bon port » a déclaré le président du PACP.

Répondant aux questions des journalistes Yeah dira que pour sortir du marasme politique il faut la tenue des concertations souveraines car, selon lui il manque de leaders distingués sur la scène politique malienne. « La position du PACP c’est la tenue des élections pour doter le Mali d’un leader légitime capable d’engager notre pays dans l’effort de guerre afin de recouvrer les territoires occupés » a martelé Yeah Samaké.

           Boubacar PAITAO

 
SOURCE:  du   26 déc 2012.    

7 Réactions à Niankoro Yeah Samaké lors du point presse du PACP : « Le choix de Diango Sissoko comme Premier Ministre est un recul pour le Mali »

  1. Que Dieu nous donne des bons dirigeants et que les deux grands problemes du Mali soient resolues au moment opportun !!!

    • tienimango

      amina noumouke que dieu nous donne un leader comme nienkoro pour gerer bien les maigres resources du maliba …je demande a tout les djitoumoukas de prier nuit et jpours pour yeah car c,est l,homme qu,il faut pour le mali n,en deplaise au hiboux politicards du mali …….vive le pacp…

  2. Reaction_Mting_26mrs

    Un peu de patience chers compatriotes. Après une 20taine d’année de sommeil, le réveil brutal peu causer beaucoup d’ennuis. On ne peut pas faire autrement
    Il n’y a pas de leader politique au Mali puisque eux tous sont trempés jusqu’au cou. Les petites phrases par presse interposée, nous entendrons pendant longtemps.
    A la différence de mars 1991, aucun leader politique ou de la société civile n’émerge. Ils sont tous responsables d’une manière de la crise qui frappe le pays.

  3. donko

    Le choix porté sur Django est plus qu’un recul c’est une catastrophe pour le MALI.
    La jeunesse doit se lever et chasser ce monsieur qui n’est d’autre l’instigateur principal de la mafia ATT.
    Django va donner des leçons à qui au MALI? Il doit partir c’est tout!
    Jamais nous ne laisserons ce monsieur diriger notre pays car il devait être le premier à suivre ATT à DAKAR pour la campagne de pêche au fleuve!

  4. coutinho

    Yeah SAMAKE et son épouse américaine peuvent aller voir aux Etats-nis si nous y sommes :lol: :lol: :lol: « Depuis mars les lignes de l’espoir n’ont pas bougé car, Dioncounda Traoré du haut de ses 70 ans n’a pas d’énergie nécessaire pour mèner le bateau Mali à bon port » a déclaré le président du PACP » :twisted: :twisted: :twisted:
    Il veut diriger ce pays ou quoi, sale inculte :lol: :lol: :lol:
    On a déjà vu le rugbyman CMD à l’oeuvre :lol: :lol: :lol: Vous êtes nullllllllll :lol: :lol:

    • tienimango

      tu fais rire la constitution malienne n,interdit aucun malien de se marier a une etrangere ….yeah n,a jamais ete un inculte ..voici les incultes du mali ,ibk att ,aok ,soumi,jimy,mountaga,oumar ibrahim toure,,jango sissoko,,djonkiss et le miserable capitaine fuyard de kati….

  5. Korodjouga

     » leaders distingués  » Vous voulez dire SANOGO et sa Clique ou quoi ? ( Rire …)