Nord du Mali : ce qui bloque une intervention extérieure

24
Ce sont pour le moment des milices d’auto-dĂ©fense du FLN qui se sont unies pour tenter de libĂ©rer le nord du Mali
REUTERS

Ce vendredi 12 octobre, le Conseil de sĂ©curitĂ© des Nations unies a adoptĂ© une rĂ©solution qui constitue une Ă©tape importante (Ă  dĂ©faut d’ĂȘtre dĂ©cisive) pour l’avenir du nord du Mali. Le rĂšglement de la crise semble difficilement possible sans une intervention extĂ©rieure. Mais cette Ă©ventualitĂ© se heurte Ă  l’intransigeance de l’AlgĂ©rie, mais aussi Ă  la prudence des AmĂ©ricains.

L’AlgĂ©rie a affichĂ© de la rĂ©sistance Ă  l’envoi d’une force Ă©trangĂšre pour la libĂ©ration du nord du Mali. Les AlgĂ©riens ne veulent pas ĂȘtre mis hors du jeu pour la rĂ©solution du conflit dans cette rĂ©gion.

Tous les accords de paix avec des rebellions touarĂšgues au Mali ont Ă©tĂ© signĂ©es avec la mĂ©diation de l’AlgĂ©rie, y compris le dernier qui date de 2006. Donc, pour les AlgĂ©riens, il n’est pas question de faire autrement cette fois-ci. Et Alger ne voit pas d’un bon Ɠil la mĂ©diation de la CommunautĂ© Ă©conomique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CĂ©dĂ©ao), menĂ©e par les BurkinabĂš.

Au-delĂ  des susceptibilitĂ©s, Alger craint Ă©galement qu’un trop plein d’agitation Ă  proximitĂ© immĂ©diate de ses frontiĂšres n’ait des rĂ©percussions Ă  l’intĂ©rieur de son territoire. Il ne faut pas oublier que, mĂȘme si l’AlgĂ©rie n’affiche pas sa diversitĂ©, il existe dans ce pays des identitĂ©s rĂ©gionales et linguistiques diverses, notamment des BerbĂšres et des Touaregs. Et puis, Alger s’est Ă  peu prĂšs dĂ©barrassĂ© de ses islamistes depuis une dizaine d’annĂ©es, depuis qu’ils sont dans le Sahara. Alger n’a pas envie de les voir revenir Ă  la faveur d’une agitation militaire au sud de sa frontiĂšre.

Autre Ă©lĂ©ment Ă  considĂ©rer : Alger considĂšre que cette zone est son prĂ© carrĂ©, et qu’il n’est pas question que les Occidentaux, et en particulier les Français, s’en mĂȘlent.

Le Premier ministre malien Cheick Modibo Diarra a eu du mal Ă  contenir ses larmes Ă  la tribune de l’ONU, le 26 septembre 2012.
REUTERS/

Alger demeure incontournable

La plupart des experts estiment nĂ©anmoins que la libĂ©ration du nord du Mali n’est pas possible sans la participation de l’AlgĂ©rie, ne serait ce qu’Ă  cause de la frontiĂšre entre les deux pays, longue de 1 400 km, et qui peut ĂȘtre fermĂ©e ou poreuse. La position algĂ©rienne a Ă©voluĂ© ces derniers temps Ă  ce sujet, notamment Ă  cause de l’enlĂšvement Ă  Gao de sept de ses diplomates en avril dernier, et encore plus depuis que le Mujao a annoncĂ© avoir exĂ©cutĂ© un diplomate algĂ©rien en septembre. Cela a probablement poussĂ© Alger Ă  ne plus ĂȘtre tentĂ© par un statu quo du style : « ces agissements n’ont pas lieu chez moi, donc ce n’est pas mon problĂšme ».

Alger a depuis longtemps des contacts avec Ansar Dine. Iyad ag Ghali est bien connu des services algĂ©riens, puisqu’il est le chef touareg incontournable depuis les annĂ©es 1990. L’AlgĂ©rie se sert de ces contacts pour faire comprendre Ă  Bamako qu’elle est incontournable. Et ces derniers temps, il est notable que des contacts ont eu lieu Ă  Alger entre Ansar Dine et des Maliens. Des contacts officieux mais bien rĂ©els.

De plus, le ministre nigĂ©rien de la DĂ©fense est allĂ© Ă  Alger, ainsi que le chef du Commandement unifiĂ© de l’armĂ©e amĂ©ricaine pour l’Afrique (Africom). Et mardi 10 octobre, le ministre algĂ©rien des Affaires africaines est venu Ă  Paris pour y voir notamment Laurent Fabius, le ministre français des Affaires Ă©trangĂšres. Cette semaine, le mĂȘme ministre a effectuĂ© une tournĂ©e Ă  Nouakchott, Bamako, Niamey. Donc, au moment oĂč l’on parlait d’une rĂ©solution des Nations unies sur le Mali, la diplomatie algĂ©rienne s’emballait et mettait clairement sur la table son point de vue en faveur d’une solution nĂ©gociĂ©e Ă  sa façon.

La rĂ©volution ayant Ă©tĂ© finalement votĂ©e au Conseil de sĂ©curitĂ© de l’ONU, l’AlgĂ©rie va-t-elle s’y conformer, et par exemple, apporter son aide sous forme d’une fermeture de ses frontiĂšres ? Les experts et les diplomates estiment que « oui », Alger se conformera Ă  la rĂ©solution. Les AlgĂ©riens peuvent Ă©galement ĂȘtre sensibles Ă  des pressions de la Commission africaine, avec laquelle elle a de bonnes relations.

Enfin, Alger a de bonnes relations avec les Etats-Unis, du moins sur le dossier du terrorisme. La position prudente des Etats-Unis convient tout à fait à Alger. Les Américains pourraient par exemple amener Alger, en cas de nécessité, à laisser des avions survoler son territoire


Les AmĂ©ricains dans l’attente d’un calendrier

Les Etats-Unis conditionnent pour leur part l’intervention militaire des Nations unies Ă  la tenue d’élections. D’aprĂšs sa doctrine de politique Ă©trangĂšre, Washington ne peut pas collaborer avec un gouvernement qui n’est pas dĂ©mocratiquement Ă©lu, a fortiori avec un gouvernement issu d’un coup d’Etat, que cette collaboration consiste en une aide militaire ou une aide financiĂšre. L’aide amĂ©ricaine au Mali a d’ailleurs Ă©tĂ© suspendue au lendemain du coup d’Etat. Et les accords de coopĂ©ration militaire aussi. Officiellement, Washington ne peut donc pas affirmer autre chose.

Algeria’s President Abdelaziz Bouteflika (R) shakes hands with Gen. Carter Ham, head of the US military’s Africa Command (AFRICOM), after their meeting at the Presidential Palace in Algiers, Sept. 30, 2012. (photo by REUTERS)

Reste que 350 000 Maliens sont rĂ©fugiĂ©s Ă  l’étranger, et ne pourraient donc pas voter en cas d’élections. Dans ces conditions, un scrutin serait Ă©videmment contestĂ©. C’est ce que les Maliens et les EuropĂ©ens ont fait comprendre aux AmĂ©ricains. Les AmĂ©ricains avancent aussi comme argument que toute dĂ©cision – et notamment tout accord de sortie de crise signĂ© par un gouvernement non lĂ©gitime – pourra Ă  tout moment ĂȘtre contestĂ©. Bamako est donc obligĂ© d’entendre le message des AmĂ©ricains, et de ne pas nĂ©gliger la stabilisation des institutions, la mise en place d’un calendrier de retour Ă  l’ordre constitutionnel, et surtout le retour des militaires maliens dans leur caserne.

En ce qui concerne une intervention de l’ONU, au cas oĂč le Mali serait dans l’incapacitĂ© d’organiser ces Ă©lections, les Etats-Unis n’utiliseraient certainement pas leur droit de veto. D’autant que le point de vue amĂ©ricain a Ă©voluĂ© ces derniers mois sur la situation au Mali. Il y a quelques mois encore, Washington n’avait pas envie de se mouiller dans ce dossier. Les AmĂ©ricains avaient l’impression que le danger Ă©tait assez relatif et surtout circonscrit. Mais il y a eu la pression des EuropĂ©ens, et surtout l’affaire de l’assassinat de l’ambassadeur amĂ©ricain Ă  Benghazi. Les AmĂ©ricains ont alors pris la mesure du danger extrĂ©miste dans la rĂ©gion.

Pour une solution diplomatique

Il demeure nĂ©anmoins trĂšs hautement improbable, et pour ainsi dire exclu, que les AmĂ©ricains envoient des hommes dans une opĂ©ration de maintien de la paix au Mali. D’autant que, depuis la Somalie, les AmĂ©ricains ne participent Ă  des opĂ©rations de maintien de la paix que sous commandement amĂ©ricain, et jamais sous commandement onusien. Il y a cependant d’autres formes possibles de participation : formation, aide logistique ou matĂ©riel, et surtout renseignement. La presse amĂ©ricaine fait d’ailleurs Ă©tat d’un dĂ©bat sur l’éventuelle utilisation de drones pour surveiller la zone, voire pour des attaques ciblĂ©es.

Lors de sa rĂ©cente visite en AlgĂ©rie, le gĂ©nĂ©ral Carter Ham, haut commandant de l’Africom, a pour sa part dĂ©clarĂ© vouloir privilĂ©gier une solution diplomatique. Il a dit trĂšs exactement : « la situation au Nord-Mali ne peut ĂȘtre rĂ©glĂ©e que de maniĂšre diplomatique ou politique. Il y a une composante militaire qui fera partie d’un tout et jouera un rĂŽle bien prĂ©cis dans la rĂ©solution du conflit ». Autrement dit, le volet diplomatique n’exclut pas le volet militaire et rĂ©ciproquement.

RFI / 13/10/2012

PARTAGER

24 COMMENTAIRES

  1. On a écouté tout le monde,on a vue tout le monde on a entendue tout le monde.Maintenant on sait qui est qui,qui veut quoi,qui est capable de quoi.
    Rien Ă  dire de plus

  2. Ce qui m’Ă©tonne dans tous ça:pendant que les vraies gars sont Ă  SevarĂ© prĂ©s Ă  dĂ©fendre leur pays,quelques prĂ©tendants hommes se tape la poitrine Ă  Bamako pour servir nos armes d’ustensile de cuisine et comme si cela ne suffisait pas ils veulent montĂ© au grade de cuisinier en chef.
    ArrĂȘtez de crĂ©er des zizanies par oĂč il y a-en pas,on vous ai Ă  l’Ɠil faites gaffe.
    Pour votre information les grades ça se mérite

  3. L’AlgĂ©rie est un prĂ© carrĂ© de la France donc un prĂ© carrĂ© ne peut pas prĂ©tendre qu’un autre pays indĂ©pendant est son prĂ© carrĂ©.
    Vous aimez bien jouer avec des mots emphatiques Ă  l’endroit d’un pays qui se soucie de son avenir avec Aqmi dont l’essentiel du composant est AlgĂ©rien. N’oublions pas que ce mĂȘme Aqmi a semĂ© la terreur en AlgĂ©rie avant de s’installer au nord de notre pays en complicitĂ© avec notre gouvernement de l’Ă©poque Ă  la suite de laquelle sont nĂ©es toutes sortes de marchĂ©s illicites pour leur survie.
    Il faudrait tout simplement que chaque pays voisin s’implique davantage par alliance pour Ă©radiquer la racine de ce mal microbien sinon en vĂ©ritĂ© chaque pays voisin a sa part de degrĂ© d’implication dans ces magouilles du nord jusqu’aujourd’hui.

  4. L’AlgĂ©rie est un prĂ© carrĂ© de la France donc un prĂ© carrĂ© ne peut pas prĂ©tendre qu’un autre pays indĂ©pendant est son prĂ© carrĂ©.
    Vous aimez bien jouer avec des mots emphatiques Ă  l’endroit d’un pays qui se soucie de son avenir avec Aqmi dont l’essentiel de son composant est AlgĂ©rien. N’oublions pas que Aqmi a semĂ© la terreur en AlgĂ©rie avant de s’installer au nord de notre pays en complicitĂ© avec notre gouvernement de l’Ă©poque Ă  la suite de laquelle sont nĂ©es toutes sortes de marchĂ©s illicites pour leur survie.
    Il faudrait tout simplement que chaque pays voisin une alliance s’implique pour Ă©radiquer la racine du mal sinon chacun a sa part de degrĂ© d’implication dans ces magouilles du nord jusqu’aujourd’hui.

  5. La lourde bureaucratie, le manque de moyens financiers durant cette periode de recession economique, le conflit des strategies d’approche, les profits en presence des grands risques sur le terrain, le temps et la synergie des forces en presence sont entre autres les handicaps de cette intervention armee.

  6. Le Mali fut un pays de paix et d’entente. Je demande a tous les Maliens de ne pas se laisser sous une emotion quelconque pour dire du mal a un pays voisins. Comme au Mali dans les gens des pays voisins aussi ont des visions differentes sur la situation du Mali. Et Inchaallah la paix vas revenir au Mali. Donc evitons de dire des choses blaissantes “Chinikan” entre nous Malien et aux voisins.

  7. Ah hypocrisie quand tu nous tiens! Ce qui bloque une intervention militaire chacun le connaĂźt. Vous jouez seulement aux hypocrites, vous et la communautĂ© internationale: les maliens n’ont pas les mĂȘmes objectifs que la communautĂ© internationale. L’ennemi Ă  abattre pour les maliens c’est avant tout ce qui reste du mnla et avec lui le maximum de ” peaux blanches” mĂȘme lorsqu’ils sont innocents. Pour la communautĂ© internationale L’ennemi ce sont plutĂŽt les barbus. VoilĂ  pourquoi Ă  chaque fois l’onu demande des prĂ©cisions au mali et Ă  la cedeao car tout est flou. On ne pouvait pas avouer l’inavouable. Donc vous ne pouvez jamais vous entendre puisque personne parmi vous n’aura le courage de dire ce qu’il a sur le coeur. Je dĂ©fie quiconque de me prouver le contraire.

    • Toi tu es ignorant sur le dossier Malien, va te renseigner, mĂȘme l’actuel gouvernement, l’assemblĂ© nationale, les services Ă©tatiques, les douanes et meme l’armĂ©e il y a des peaux blanches (qui sont arabes, touaregs). Tu es inculte sur ce qui se passe au Mali. Tu dis de n’importe quoi. Ne nous amĂšne pas sur le terrain peau ou peau blanche

      • Ça c’est ce que tu dis devant tout le monde et non ce que tu caches. Moi je parle prĂ©cisĂ©ment de cela que tu caches et que tu essaies, par un effort surhumain, de refouler ou de dissimuler. Malheureusement ça se voit Ă  travers vos actes et paroles de tous les jours. Je te demande de te mettre avec toi seul et d’oser faire face Ă  ce qui se trouve dans ton coeur. Tu verras que j’ai raison. Ne prenez pas les autres pour des cons. Ils vous voient dans vos moindres gestes.

  8. ses mĂȘme amĂ©ricains ont bien aidĂ© les rebelles libyens sur qu’elle mandat Ă©lectif nous avons bien compris le jeu des amĂ©ricains et les algĂ©riens nous avons bien besoins de vous mais nous ne pouvons pas faire une Elections au nord avant le retour de l’administration votre coopĂ©ration bilatĂ©rale attendra merci dĂ©jĂ  pour ce que vous avez fait pour le mali avant et aprĂšs le coĂ»t de force quand a l’algerie nous fairons notre guerre avec sans son accord elle nous a jamais demander notre avis quand elle combattais ses terroristes maintenant qu’elle les a aidĂ© a trouver un pays il se lave les mains et veut tous bloquer qui vivra verra gardez vos homonnes merci beaucoup pour tous ses dons mais nous ne laissa irons pas notre pays a vos frĂšres Ă©garer salut

  9. LŽAlgérie sŽest elle-mÚme placé dans ce vent de PRINTEMP ARABE,voyez:
    1-Dans un temp passĂ© la France avait indexĂ© les tĂ©rroristes dÂŽAQMI comme des AGENTS DE LÂŽALGÉRIE,nÂŽoubliez pas.
    2-LŽAlgérie a donné lŽasile å la famille du défunt Libyen sans le bon consentement delŽOTAN.
    3-LŽAlgerie a améné des Polisarios(SAHARAOUIS)sur son térritoire pour les mettre å lŽabri des Marocains,mais pourtant aujourdŽhuie on voit plus de 45% des térroristes Djihadistes du MUJAO qui font des CRIMES ABOMINABLES contre des pauvres au nord du Mali sont bien réels des SAHARAOUIS vivant en Algérie.
    4-LÂŽAlgĂ©rie nÂŽa aucun droit de dire non ĂĄ lÂŽimplatation dÂŽune quelconque BASE MILITAIRE ÉTRANGÈRE sur le TĂ©rritoire dÂŽun pays qui nÂŽest pas le SIEN. on ne doit mĂšme pas en parler de cela .Le printemps Arabe ou Le CHATIMENT DÂŽALLAH est rentrĂ© en AlgĂ©rie dĂ©puis le jour ou les membres de lÂŽOTAN ont commencĂ© a foutre leurs pieds sur le sol AlgĂ©rien en dĂ©mandant ĂĄ lÂŽAlgĂ©rie son AIDE dans lÂŽoccupation du Nord Du MALI par des TĂ©rroristes vĂ©nus dÂŽAlgĂ©rie.RIEN NÂŽEST Á CACHER la VĂ©ritĂ© est en Face de tout le Monde.
    LŽAlgérie peut Útre Violenment détruite et ses térroristes tués:VRAI.

  10. Le riz est pour remercier le peuple malien qui a perdu beaucoup de ses fils pour soutenir le FLN dans la guerre pour l’indĂ©pendance de l’AlgĂ©rie . N’oubliez pas que le riz Ă  Ă©tĂ© donnĂ© au MLA l’AQMI et MOUJAO.

    • On va payer eternellement des gens qui ne savant pas se demerder sans notre aide quand meme ,prenez vous en charge !!!

  11. Chez nous au MALI, il y a un adage qui dit:”DĂ©pĂȘche toi de mettre de l’eau sur ta barbe si celle de ton voisin est en feu”, l’AlgĂ©rie est AVERTIII et avec ou sans leur appui la rĂ©solution a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© votĂ© au sein de l’ONU… ce serait Ă©goĂŻste de leur part s’ils n’y participent pas et sa le PEUPLE MALIEN NE SERA PAS PRET DE L’OUBLIE……. 😯 👿 :mrgreen:

    • DĂ©ja n’oubliez pas de nous remerciez pour l’aide deja consentie par mon pays (millions d’euros et don de riz )et si par malheur les maliens s’en prenez physiquement au algeriens ,croyez moi on ne l’oublieras pas de sitot!!

      UN HOMME AVERTIE EN VAUT DEUX… : :mrgreen:

      • tout ce qu’on vous demende c’est de reprendre vos dechets AQMI ramenez les loin de nous dans le nord d’alger et fermez bien le sac qu’elle ne deverce plus sur nous.

        • ET VOUS TOUS CES MISERABLES MALIENS QUI servent de mercenaire pour une bouchĂ©e de riz!!!

          Vous etes un pays faible ,avec une armĂ©e de faible et un peuple faible .. 😉

          • bilal
            ne parle pas trop vite
            le mali est devenu faible durant ces 10 dernieres annĂ©es sinon auparavant meme l algerie avais peur du mali militerement; sache une chose le probleme qui a au mali; algeri a tout interet d’aider le mali pour en finir une bonne foie pour toutes avec des islamiste qui sont en couchemare pour l ageri , que l ‘algeri l admete ou non c’est la pur veritĂ© .
            donc dire le peuple malien il sont faible cest mal connaitre les maliens , mais attendons voirs les jours on vous envois vos pires couchemard sur votre territoire on verra si le peuples algerien sont aussi fort que tu pretend .

Comments are closed.