Nouveau gouvernement dirigé par Moussa Mara : Réactions de la classe politique / « C’est un gouvernement pléthorique de partage de gâteau »

5
leaders
Quelques leaders politiques

* Gaoussou Coulibaly, secrétaire général de l’US-RDA : « En gros, c’est l’ancien gouvernement qui a été reconduit »
Sans faire de préjugés, ma première observation est qu’on a presque reconduit le même gouvernement. Oumar Tatam Ly n’avait pas voulu travailler avec cette équipe si on s’en tient à sa lettre de démission. Il n’y a que six nouveaux entrants. Ly mérite d’être félicité pour l’acte qu’il a posé. C’est responsable de sa part. En gros, c’est l’ancien gouvernent qui a été reconduit.

* Pr Oumar Kanouté, secrétaire général du MPR : «Le gouvernement Moussa Mara est la continuité du gouvernement précédent »
Je pense que le gouvernement Moussa Mara est la continuité du gouvernement précédent, c’est-à-dire, celui d’Oumar Tatam Ly. L’architecture gouvernementale a été un peu mieux structurée. C’est l’emprunte du premier ministre Moussa Mara qui déterminera la validité du gouvernement. Le fait majoritaire a été respecté. Mais en veillant à ce qu’il n’y ait pas de grande prédominance de la majorité. C’est pourquoi les départements de souveraineté comme la défense, la justice, ont échappé au parti majoritaire. Je crois que c’est un gouvernement qui peut faire des résultats.

* Amadou Koïta : Président du Parti Socialiste Yéelen Coura (PS) : « C’est un gouvernement plutôt politique que technique»
On pensait que ça sera un gouvernement de combat qui allait prendre compte de la conjoncture actuelle. Mais, c’est un gouvernement pléthorique. C’est la même taille que le gouvernement sortant. C’est un gouvernement politique plutôt que technique. Le Président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) avait dit que son pouvoir ne sera pas un partage de gâteaux mais on voit que le partage est palpable car environ cinq candidats à l’élection présidentielle se retrouvent dans le gouvernement. On va les juger aux faits. J’insiste, c’est un gouvernement politique plutôt que technique. Nous osons espérer que les défis actuels seront relevés. Le gouvernement de Moussa Mara doit tout faire pour que Kidal revienne dans le giron de l’Etat Malien. Le gouvernement doit s’atteler à relancer l’économie, à faire tout pour que cesse les délestages, à faire tout pour mettre l’école sur les rails. Tout est priorité, mais la priorité des priorités actuelles est la libération totale de Kidal.

* Ousmane Ben Fana Traoré, Président du PCR : « On les jugera à l’œuvre »
Le nouveau premier ministre Moussa Mara s’est entouré des femmes et des hommes expérimentés qui pourront l’aider à asseoir une base solide pour le renouveau du Mali. C’est un gouvernement de large ouverture et qui n’a point droit à l’erreur, une équipe constituée de plusieurs regroupements politiques de la mouvance présidentielle. Les portefeuilles stratégiques sont confiés à des hommes du sérail. On les jugera à l’œuvre. Moussa Mara et son équipe doivent cravacher dur afin de combler les retards accusés et planter les jalons d’une nation émergente.

* Assétou Sangaré, Secrétaire  générale de YELEMA   : « En conjuguant nos efforts, le travail du gouvernement sera plus facile »
Depuis la démission de Ly et la nomination de Mara à la primature, chacun y va de ses commentaires. C’est normal car chacun est libre de dire ses opinions. Mais le Mali traverse un moment difficile. Donc faisons preuve de patience. Posons-nous la question de savoir quel rôle peut-on jouer en tant que citoyen pour améliorer les choses. En conjuguant nos efforts, le travail du gouvernement sera plus facile.

* Soumaïla Cissé,  député URD élu à Niafunke : ‘’ Il n’y’a pas eu beaucoup de changement dans le gouvernement’’
On pensait qu’il y’aura beaucoup de changement dans le gouvernement, mais ce n’est pas le cas. Il n’y a pas eu beaucoup de changement. C’est le même gouvernement. Pour moi, le gouvernement de Moussa Mara doit tout faire pour amener la paix au Mali. Tout le monde veut la paix au Mali. Tout le monde veut que le nord se stabilise.

* Yeah Samaké, président du PACP, maire de Ouéléssébougou : ‘’ La priorité de ce gouvernement est la reconquête du nord’’
Cette équipe vient avec tonus, notamment les huit rentrants. Je souhaite plein de succès au gouvernement et à son capitaine qu’est Moussa Mara. L’arrivée d’Abdoulaye Diop au ministère des affaires étrangères est une bonne chose. Et celui de Zahabi Ould Sidy Mohamed à la réconciliation est aussi bien. La priorité de ce gouvernement est la reconquête du nord qui est la fierté des Maliens. Kidal n’est pas totalement conquis. Donc le gouvernement doit tout mettre en œuvre pour conquérir Kidal. Les programmes sociaux tels que l’éducation, l’école, la santé, l’agriculture, l’emploi des jeunes ne doivent pas être oubliés par le gouvernement.

* Honorable Issa Togo, Président du groupe parlementaire Adema Pasj à l’Assemblée Nationale : « Le gouvernement doit engager très rapidement le dialogue avec nos frères Kidal »
Le nombre de ministres de ce gouvernement est trop. On aurait dû diminuer le nombre pléthorique des ministres du gouvernement pour des raisons financières. On pouvait regrouper certains départements. Parmi ce gouvernement, il y’a des hommes de talents, des hommes connus et d’autres non connus. Le gouvernement doit engager très rapidement le dialogue avec nos frères maliens de Kidal. Le gouvernement doit s’attaquer au problème de gouvernance. Tant qu’on n’aura pas une bonne gouvernance, on retournera à la case départ. Mais je pense que le premier ministre Moussa Mara est l’homme de la situation.
Propos recueillis par Moussa Diallo
Aguibou Sogogodo
Hadama Fofana
Madiassa Kaba Diakité
Aboubacar Sidiki Traoré

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. si un parti politique n est pas capable de gouverner tout seul qu on applique une république parlementaire

  2. priorité c’est Kidal,kidal,tjr Kidal comme si il n’y a pas d’autres priorités. l’Etat ne peut pas s’arrêter de fonctionner parce qu’on a pas fini avec Kidal. la question de kidal se gère simultanément avec les autres problème sinon l’état va s’arrêté. ayons confiance aux autorités. même si Kidal est libéré ojrd8 et si on arrive pas à asseoir la gouvernance, la justice kil faut et à redéployer les forces de l’ordre, ca ne servira à rien. je pense kon doit laissé le soin aux autorités actuelles de revoir tout ça, avant de forcer la libération. kidal c’est le Mali et le restera éternellement avec l’aide du bon dieu. merci

  3. Confier le malade à son bourreau : Zahabi pour quelle réconciliation ? Cet bâ tard d’arabe ex rebelle pourrait réconcilier qui ? IBK a du sable à la place du cerveau, ses services de renseignement aussi.

  4. tout ce que j’ai a vous dire c’est de ne pas chercher seulement a s’assoir dans ce fauteuil c’est le travail qu’on t’a demandé
    on verra dans deux ou trois mois
    n’oubliez pas priorité kidal sinon rien c’est l’épine dans nos pied
    merci!!!!

  5. 😆 😆 😆 C”est parceque vous n’aviez pas vos noms dedans 😆 😆 😆 😆

Comments are closed.