Oumar Mariko reste convaincu : « L’élection de Macron n’apportera rien au Mali.»

3

Lors de sa toute récente intervention sur les ondes de la Radio Kayira, le Docteur Oumar Mariko, non moins, Secrétaire Général du Parti SADI, n’est pas passé par le dos de la cuillère pour exprimer son point de vue sur l’élection du Président nouvellement élu de la France, Emmanuel Macron. Pour le tonitruant Député de Kolondiéba, l’élection de Macron n’apportera strictement rien à l’Etat du Mali. Là-dessus, que les maliens ne s’y méprennent guère !    

 En effet, le traditionnel opposant politique du Mali, depuis l’avènement de la démocratie multipartite, Dr. Oumar Mariko, se compte ainsi parmi les sceptiques qui pensent que le jeune Président français n’apportera rien de nouveau au Mali. Ce serait une utopie, que de croire que Macron agira exclusivement pour le bien des maliens alors que le 25eme Président de l’Hexagone a un tout autre agenda. Pour le Secrétaire Général de la SADI, Macron avait derrière lui, une gigantesque machine financière, de puissantes industries et organisations financières qui l’ont royalement soutenu jusqu’à son élection en tant que Premier magistrat de l’Etat et Chef suprême des armées de la France. Emmanuel Macron, en conséquence, ne travaillera essentiellement qu’en fonction des intérêts de ses soutiens. Ce qui ne conduirait à aucune forme de rupture d’avec les pratiques anciennes ou politiques de domination de la France. Macron a donc une feuille de route très claire qui, selon l’Honorable Mariko, est encore loin de tirer le Mali du bourbier où il se trouve aujourd’hui et dont il peine encore à en sortir. Les travaux d’interconnexion ou désenclavement qui sont prévus à travers le continent africain, serviront principalement à faciliter l’extension économique et industrielle des multinationales françaises sur fond d’exploitation des ressources locales. Mariko y voit donc plutôt, un élan de libéralisme à outrance comme agenda inavoué du nouveau Président français. Pourtant, le vrai problème du Mali se trouve ailleurs.

Retrouver la souveraineté pleine et entière de l’Etat du Mali, tant sur le plan diplomatique, économique que militaire, devra demeurer le point focal de notre démarche citoyenne. Ainsi, il faudra, tout d’abord, laisser la possibilité au peuple souverain du Mali de résoudre ses propres problèmes sans la moindre ingérence extérieure, notamment, celle de la France. Mais cela n’exclut en rien, l’esprit de partenariat. Cependant, les rapports partenariaux devront désormais être définis sur de nouvelles bases où chacun y trouverait son compte sans ambiguïté politique.

Dilika Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Macron s occupe ded interets de la france,, alors les incompetants dirigeants de l’afrique s’occuperons!!!!!

  2. Moi, je partage l’analyse du Dr en disant que la politique extérieure française envers nous n’a pas changé d’un iota; sinon Ive le DRIAN ne serait pas dans le Gouvernement Macron.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here