Ousmane Mohamed Touré à Ibk : « On peut se cacher aux humains mais pas à Dieu »

54

Alpha, ATT, IBK, Blaise Compaoré, la jeunesse, la rébellion…

Dans une interview exclusive le leader de la NJA (Nouvelle Jeunesse Africaine), Ousmane Mohamed TOURE balance… lisez plutôt.  

 

Ousmane Mohamed Touré à  Ibk :  « On peut se cacher aux humains mais pas à Dieu »
Ousmane Touré

L’Enquêteur : Présentez vous à nos lecteurs.

 Ousmane Mohamed TOURE : : Je me nomme  OUSMANE MOHAMED TOURE, diplômé en communication politique et d’entreprise. J’évolue dans le domaine des mines et manager de Malimex Metal. Aussi, je suis le président d’une association politique, dénommée la Nouvelle Jeunesse Africaine (NJA).

 

L’Enquêteur : Comment va le Mali ?
Ousmane Mohamed TOURE : Le Mali ne va pas bien. La mauvaise gouvernance plombe notre pays. Et comme pour vous confirmer que la mauvaise gouvernance est aussi cruelle que la rébellion, nous assistons à la multiplication des affaires scandaleuses, à l’addition salée de commissions occultes et à la soustraction de ressources et de recettes de notre Trésor Public ?… Vous savez les incrédules diront que, j ai une vision apocalyptique de mon pays, quand on aime son pays on dit la vérité, notre pays est pauvre par la faute des dirigeant véreux, sinon le plus grand richard du monde déjà au 13eme siècle c’était un malien c est Kankou Moussa, j ai pas honte dire que, nous sommes pauvres.

 

L’Enquêteur : Pourrait-on espérer une paix avec les pourparlers d’Alger ?

Ousmane Mohamed TOURE : Le Nord du Mali hante les esprits de tout citoyen, attaché à son intégrité et son unité territoriale. Son angoisse de voir les pourparlers d’Alger dériver vers une partition «institutionnelle» de son pays, sous des vocables divers, et des lâchages de souveraineté, habite son quotidien, déjà meurtri depuis trop de mois par des événements, cruellement dommageables pour sa stabilité et son développement. Le peuple et sa jeunesse ne pourraient pas comprendre, et encore moins, pardonner une «AZAWADISATION » d’une partie du Mali. Une paix précaire, au prix de marchandages de circonstances, négociés dans l’immédiateté de menaces, engendre inévitablement des fractures, puis des forfaitures et enfin des meurtrissures profondes et violentes.
L’enquêteur: Vous avez créé la NJA, et cela pour quelle cause ?
Ousmane Mohamed TOURE : Vous me posez une bonne question. Ma cause, c’est la Jeunesse qui constitue l’avenir de toute Nation. Regardez, dans chaque quartier et chaque village. Comment grandit et prospère un pays, quand sa jeunesse est désœuvrée, réduite à la quémande, instruite sans vision, formée sans perspective ? L’éducation, à tous les stades de son enseignement, est maltraitée, minée par la tricherie et la petite délinquance financière, privée de ressources livresques et d’outils performants, livrée parfois à la petite prostitution pour survivre, abandonnée dans sa recherche de savoir. Pourtant, la jeunesse malienne est en lourde souffrance et en grande désespérance. Sans perspective d’avenir, sans espoir présent. Sa colère est encore sourdement et terriblement intérieure, mais en sensibilité explosive. Le slogan de la nouvelle jeunesse Africaine est « Commencer un combat on peut le perdre, ne pas le commencer on l’a déjà perdu »

L’Enquêteur : Jeunesse serait-elle menacée jusqu’à ce point au Mali ?

Ousmane Mohamed TOURE : Pas seulement au Mali elle est similaire à celle de toutes les jeunesses victimes de mauvaise gouvernance. La jeunesse malienne est en danger parce qu’elle est menacée : par une inactivité chronique, par l’instabilité territoriale, par l’exploitation de sa fragilité financière et par la manipulation opportuniste de son état d’esprit généreux et enthousiaste. Autant de situations qui la rendent vulnérable. Très vulnérable. Trop vulnérable. Un jeune malien aujourd’hui doit demain avoir le même regard conquérant et confiant qu’un autre africain et la même chance de réussite qu’un étudiant des autres continents. Parce que son pays lui aura assuré les bases solides de son éducation et forgé les utiles outils de son épanouissement professionnel. Le problème majeur de nos chefs d’Etat est l’écart entre les discours et les actes. L’emploi pour la jeunesse malienne est un combat quotidien, la priorité des priorités. Mais que de difficultés et d’obstacles se dressent devant ce légitime défi pour obtenir quelques modestes résultats ! Aides gouvernementales partiellement amputées, programmes d’insertion et de formation retardés, accompagnements financiers de partenaires internationaux gelés dans l’attente d’une visibilité tangible sur l’état politique du pays, suite aux récents événements dans son Nord.

L’enquêteur: Quelle solution ?
Ousmane Mohamed TOURE : Cette jeunesse ne doit pas passer de la colère à la révolte. Elle doit laminer ce système pourri, si l’Etat ne change pas de façon de gouverner. Il y a urgence, aussi pour elle, à recevoir des signes forts et positifs pour lui tracer un avenir. Elle ne demande pas l’impossible, mais si ! Elle doit demander l’impossible. Car le possible ne doit pas être le détournement des premiers responsables et de leur famille, mais juste l’indispensable. C’est-à-dire, des offres d’emploi, de stages, de formations sérieuses, de vraies conditions d’acquisition du savoir scolaire. Elle ne veut plus quémander, mais avancer, progresser et ne sera pas avare d’efforts, ni d’énergies créatives pour apprendre plus et mieux afin d’être pleinement et efficacement opérationnelle. Mais une pensée rouge me dit parfois il faut arracher la solution et dynamiter le système de cette démocratie bourgeoise inerte.

L’enquêteur : Il y a déjà une année qu’IBK est élu, êtes-vous satisfait de sa première année ?

Ousmane Mohamed TOURE : Je pense qu’IBK’ pense qu’être un homme politique, c’est être capable de dire à l’avance ce qui va arriver demain, la semaine prochaine, le mois prochain et l’année prochaine. Et d’être capable, après, d’expliquer pourquoi rien de tout cela, ne s’est produit ?  Est-ce que vous savez que le point le plus proche du pic, c’est le précipice ? C’est ce que nous pensons d’IBK aujourd’hui, s’il n’est même pas au tréfonds du précipice. IBK, il y a un an, était le seul homme politique sur qui, la majorité des maliens misait pour sortir notre pays de la crise multidimensionnelle vécue en 2012. Les hommes politiques de façon générale, étaient considérés comme des traitres, des détrousseurs, des complices volontaires de l’amollissement de l’Etat et je n’exagère pas en disant que la déliquescence même de l’Etat qui était étalée. D’ailleurs, un des symboles de l’Etat a été tabassé, frappé et humilié par des gens que nous autres, même n’étant pas d’accord avec Dioncounda, considérons comme des sans vergognes et même des infects, car dans nos sociétés, on ne saurait porter main à un vieillard. IBK était devenu l’espoir de tout un peuple qui n’aspirait à rien d’autre, que de restaurer sa dignité malmenée, celée par des années de destruction morale, intellectuelle et militaires. Vous voyez que c’est le repère même d’un pays qui a été raturé. IBK élu dans ces conditions, avait donné espoir aux maliens, mais un an après, nous vivons dans un catastrophisme inimaginable, une déception qui donne la gorge sèche, une gestion banalisée du pouvoir par une vision tassée, le tout embaumé dans une puanteur familiale étouffant la respiration même de l’Etat pour la quelle beaucoup de maliens avaient rejeté d’autres hommes politiques. Le Mali d’abord, est devenue d’abord ma famille, mes familles et les cancres de mon parti. L’’honneur du Mali, est devenu l’horreur, la frayeur pour les maliens. Mais avec tout cela, IBK continue tous les jours à citer des versets de coran, il dit Allah Akbar, Astafourlah , Inchallah et après il fait des choses en contradiction. On est dans l’ostentatoire, l’extravagance, alors que dans le coran, il a été dit par Dieu « Je pardonne tout, je vous donne tout ce que vous me demandez, mais soyez sur que vous pourriez assumer ce que vous demandez et que vous pourriez l’assumer avec humilité et honnêteté » on peut se cacher aux humains mais pas à Dieu. IBK doit tout d’abord ensevelir ses désirs, il doit briser l’entourage des contrefacteurs et des passéistes qui ne peuvent jamais amener l’autorité de l’Etat. On ne peut pas attraper des mouches avec du vinaigre.

L’enquêteur: N’êtes-vous pas très sévère avec lui ?
Ousmane Mohamed TOURE : Non, pas du tout ! Je ne dis que de la vérité. Apres un an, IBK a déçu et je le dis avec amertume, il est entrain de restaurer toutes les pratiques pour les quelles les maliens sont déçus de la chose politique, paradoxalement il a la chance, il a la chance de rectifier mais vraiment très rapidement car, les maliens ont mis vingt ans avant de comprendre qu’Alpha et ATT sont des destructeurs. Et ils n‘ont pas attendu un an pour le savoir et le dénoncer avec IBK. Il a deux cartes, soit il continue à blablater, à être dans l’émotion à faire les bluffs des années quatre vingt dix, à être paresseux, à ne pas lire les dossiers, wallah il va s’effondrer et effondrera tout l’espoir d’une nation. La deuxième carte, c est de dynamiter cette façon de diriger, entourés par des gens qui ne savent rien faire que l’éloge, il parait qu’un ministre rigollot passe tout son temps à admirer son président en embêtant même certains ministres, en disant ceci « Ah c’est un honneur pour moi de travailler avec el hadj, ah il maitrise la langue de Vaugelas. »   IBK doit revoir sa communication. Bref ! IBK a tiré à terre dans sa première année de pouvoir. Je termine cette première partie de vos questions en disant ceci : le pouvoir est symptomatique, ou il amplifie vous défauts ou il amplifie vos qualités. Pour le Mali, rapidement nous souhaitons qu’il amplifie les qualités de notre président et rapidement pas de temps à perdre. Mes commentaires sont clairs, ils viennent du cœur mais, ce n’est pas ce que, je voulais pour lui en même temps. Je ne peux pas tricher et jamais je ne ferai l’éloge du mensonge, du confusionnisme, du gâchis, du chaparde, du « baga baga », du faux semblant parler pour IBK, c est fini.
L’Enquêteur : Notre pays a connu une terrible rébellion dont les plaies ne sont pas encore totalement pansées. En tant que jeune leader comment vous expliquez cela ?
Ousmane Mohamed TOURE :

Depuis l’arrivée de ATT au pouvoir, il y’a eu un ramollissement de l’Etat. L’état malien n’existait que sous une forme d’organisation artificielle pour attirer les fonds des Bailleurs et des Institutions de Breton Wood. A vrai dire, l’artificialisation démocratique de l’Etat existait déjà sous Alpha, mais elle a été au pic avec ATT, pourtant ATT était considéré comme un héro au départ. Il a participé à parachever la lutte que notre peuple avait déclenchée contre le pouvoir véreux corrompu et sanguinaire de Moussa Traoré. On peut commodément dire que ATT était rentré dans l’histoire la tête haute et à gambader pour y sorti car il a trahi le peuple malien. La démocratie cosmétique a montré ses limites. La démocratie est quotidienne, elle ne s’applique pas en la prononçant. Elle s’applique par le bon comportement de gestion, de pluralité, de droiture, d’exemple, de respect et d’amour pour son pays et son peuple. Aujourd’hui, nos gouvernants pensent, qu’il s’agit de prononcer le nom d’un médicament pour guérir une maladie.

L’enquêteur : Avez-vous une idée des conséquences de la rébellion ?

OUSMANE MOHAMED TOURE :

Les conséquences de la rébellion sont énormes. Ces gens qui ont cautionné l’arrivée des terroristes ne méritent pas que l’on fasse un dialogue. Ils ont exposé notre pays au monde comme un pays où résident le barbarisme et la sauvagerie à l’état brut, ils ont créé des fossés entre des gens qui ont vécu des siècles ensemble. Ils ont fragilisé la fibre de métissage entre toutes les ethnies du nord, et ils ont par leur attitude, créé la méfiance entre des gens qui sont condamnés à vivre ensemble. Oui, vivre ensemble, sur le plan économique, social, culturel etc. Ils ont ralenti les grands projets d’investissement braqués vers le nord dont on ne peut estimer les richesses qui sont dans le sous sol de cette zone de notre pays. Ils sont l’alpha et l’oméga du sous développement de nos régions, tout le monde sait que le nord de notre pays est une zone de tourisme international, car les deux villes les plus historiques du Mali, en plus de Djenné, sont dans cette zone Tombouctou et Gao. Des familles entières qui vivaient de cette culture, ne savent plus que faire. E n plus n’oublier surtout pas que ces gens dits rebelles sont un frein au développement du nord car, ils sont aussi corrompus que des dirigeants de notre pays puisqu’ il sont des gens qui étaient dans tous les départements stratégiques financiers du pays qu’ils désertent, un camarade me disait l’autre jour l’ensemble de ces dits rebelles font la rébellion quand ils sont pauvres et laissent la rébellion quand on les donne des projets , il bouffent et entèrent les projets et redeviennent, c est pour cela cette fois il faut arrêter cette façon cyclique de rébellion inutiles, fades sans odeur ni gout mais plutôt destructrice.

L’Enquêteur : Blaise a été chassé par son peuple. Quel commentaire ?
Ousmane Mohamed Touré : le Capitaine Blaise est l’incarnation  du mal, il a assassiné Thomas Sankara, il a carbonisé le journaliste Norbert Zongo. J’avais honte à la place des gens qui prennent Blaise pour médiateur.  Quand certains de nos politiques déloyaux partaient voir Blaise et après dire qu’ils sont démocrates. J’avais l’envie de vomir, je vomissais même parfois. JE N AI PAS attendu aujourd’hui pour le dire, je l ai dit tous les jours, tout le temps, je me rappelle quand des politiciens se battaient pour aller à Ouagadougou à coup d’insulte entre eux, nous à la NJA nous avions décliné l’invitation car, nous savions que Blaise n’était qu’un vulgaire dictateur et qui ne saurait être un exemple pour condamner un coup d’Etat, lui qui froidement et lâchement à tué THOMAS SANKARA, mais parfois certains de nos hommes politiques sont atteints d’Alzheimer. Tu sais la chose la plus HUMILIANTE c est pas un coup d’état c est quand ton peuple sort pour te déposer te dégager comme un chien, il ne l’a pas voulu que d autres peuples le fassent, maintenant tout le syndicat des chefs d état a peur , il faut que nos peuples fassent cela à tous les apatrides présidents qui ne représentent qu’ eux mêmes, il y a un proverbe de chez nous qui dit :  «  qu’ on peut cacher une pintade sous les herbes mais, on ne peut jamais cacher son cri ». Blaise m’a fait du mal, il a fait du mal à beaucoup de jeunes. Il a fait très mal à la jeunesse africaine en assassinant Sankara. Il a assassiné la vérité pour installer le mensonge. Blaise s’était considéré intouchable mais, il a oublié que les peuples sont plus puissants que les fétiches et les marabouts mais vraiment plus fort que sa garde prétorienne, Dieu ne fait rien pour rien.

Dans sa réalité, c’est l’ensemble des rapports sociaux, notre jeunesse doit se mobiliser et faire face à la démocrature et imposé un jour une démocratie populaire pour avoir des institutions fortes pas parce que Obama l’a dit, Obama nous a trouvé entrain de le dire. MANDELA disait; « Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres ». , on doit en définitive dire a toute la jeunesse que la politique fait partie de la pensée sociale quotidienne et surtout dire à cette jeunesse complexée qui pense qu’ en travaillant dans les multinationales et en essayant de s’assimiler à leur superstructure que le problème est résolu, le problème de nos pays ne sera jamais résolu quand on pense que la politique doit être laissée entre les mains des médiocres et des délurés fictifs.

 

Propos recueillis par Boniface

 

 

PARTAGER

54 COMMENTAIRES

  1. AH ARma haro, tu ne dis que la vérité,que dieu fasse tu trouves la santé en ce nouvel an pour nous gratifier d’autres, tu n es pas un ennemi a IBK TU DIS LA Vérité, si tout le monde arrivait a dire ce que tu viens de dire moins d’opportunistes auront rien à dire.Franchement on voit que stylistiquement tu as eu à ACCROCHER BIEN DONC LA FAC DE COM DE L UNIVERSITÉ de la havane s y retrouve, courage , comment avoir ton contacte, je n oublie jamais cette phrase” dominer les hommes c est etre fort, se dominer c est etre puissant” TU me l’avais apprise meme si tu disais que c est kelkin d autre mais moi je est avec toi que je l ai entendue la premiere fois. DIEU NOUS GARDE LONGTEMPS TU SAURAS QUI SAIT ARMO HARO;

  2. Merci pour cet interview. Comme tous vos articles precedents, je salue votre courage de vous lever et dire les vérités a coeur ouvert. S’il vous plait, n’abandonnez pas ce combat

    En lisant cet article, j’ai pris une minute pour lire les commentaires que je trouve effarant de la part de certains. C’est ce genre de comportement qui laisse nos leaders se comporter de cette façon si ignoble. Jeunesse Malienne, vous souffrez du systeme et vous vous plaignez comme des laches (derriere vos claviers) quand finalement des hommes ont l’audace/culot d’exprimer tout haut l’abus que nous subissons depuis tant d’années. Continuez a mettre votre energie negative sur les personnes qui veulent faire avancer les choses. Continuez a batailler pour mettre 1000 fcfa de carburant dans vos motos pendant que les monstres pillent notre pays. Continuez a insulter ceux qui essayent de batailler pour vous. Vous avez tout compris!!! Je peux que vous souhaitez une “bonne souffrance” dans cette nouvelle année 2015.

  3. Moussa Ag,
    merci, merci pour avoir toucher ce grand et tres sensible probleme. Oui c’est le peuple malien qui n’a pas les qualites que les griots lui chantent chaque jour. Nous ne voulons pas entendre cela parceque nous sommes tous des pachas sans domaine,aspirant a vivre dans le passe.
    Les dirigeants viennent du peuple. Un peuple a grandes qualites fournira un bon dirigeant, ou transformera un mediocre en un bon. C’est en discutant ces deux dernieres annees que je me suis dit que ce peuple malien n’est pas ce que je croyais connaitre. Nous sommes tombes tres bas.
    Moussa Ag, en attendant je vais bruter mon herbe et ruminer apres.

  4. Touré,agit au nom de quelle jeunesse malienne?il ne suffit pas de parler dans les journaux pour des ambitions obscures,en voulant dire que tu veille pour la jeunesse.
    Le mali a connu des gens qui ont crée des associations pareilles et qui sont vites transformées en des clans politiques.

    • Izac si c est votre nom réel vous la pire des espèces en quoi faire cette interview en dénonçant des choses que tout le monde sait mais qu aucun lâche n ose faire, en ousmane cherechera une ambition , oui si ambition y a a chercher c est de vous éclairer des gens qui n’ont d’autres choses a faire que d insulter les gens, toi , dis moi ce que tu sais faire a part essayer de descendre honteusement , vous avez interet a joindre la nouvelle jeunesse africaine pous vous grandir.SADIO

  5. Nous ne voyons aucun analyse extraordinaire dans ses propos.

    Ces langages sont destinés à tous ceux qui cherchent le fauteuil présidentiel;il faut le dire ainsi pourvu que cette jeunesse vous suive.

    Nous assistons aujourd’hui pas mal de théoriciens qui veulent taper l’esprit du peuple.

  6. analyse pertinente!! vous avez fait le portrait de la situation actuelle du pays et vous dites plus haut ce que bon nombre pense plus bas! vous avez une très! belle lecture de la situation!

  7. ah des jeunes comme mogotigui sont le genre d’individu que tu rencontres dans un escalier tu ne sais pas s’ils descendent ou ils montent, qu est ce que tu reproches dans ce texte, si tu touches le fond pour analyse mais tu ne dis rien si c est pas du blabla, dieu a fait que l’on peut lire ousmane est ce que toi tu es capable de faire un article si c est pas te cacher derriere un ordinateur que tu as reçu dans la galere pour insulter les gens, camarade Ousmane continue ton chemin , si IBK est malin IL VA VoUS RAPPROCHER POUR QUE VOUS LUI DIRIEZ ENCORE PLUS LA Vérité CAR DANS SON ENTOURAGE IL Y A QUE DES Benné OUI OUI. Courage Ousmane le che. C Est que depuis que je t ai connu tu as été toujours correcte et tu verras un jour notre pays ser plus juste qu aujourd’hui et la junesse plus consciente pour oublier cette jeunessse qui est toujours entrain de cherche sa place
    Ouolo

  8. Toure va la bas opportuniste vous avez été les premières personnes a faire des déclaration en soutenant se maudit coup d état qui a fait sombre notre pays le tu dois te reconnaitre a ibk au moins il a fait la promotion de la jeunesse presque l administration commencer a se rajeunir sa doit être ta fierté au moins si tu parles au nom de la jeunesse tu peux compter toi même il y combien de nos jeunes dans le gouvernement la jeunesse n a pas a se plaindre vraiment arrêter de nous divertir

    • Mogotigui pour quelqu’un qui a un nom comme ça et qui insulte des gens tu vas perdre tes moguos, tu dois reconnaitre quand meme que ousmane a écrit un article qui disait que AYA sanogo a capitulé et a trahi le mali en ce moment vous vous cachez sous les lits, tu n as meme pas d’argument tu es simplement obligé de l insulter et tu sais bien tu ne donne que l argument qu il doit accepter IBK,alors qu IBK aété soutenu par ces maudits putschiste, la question est ce qu ousmane dit vrai dans cette interview si non le reste c est ta haine qui va t autodétruire.

      • Dans quel article vous dites il a ecrit pour dire que haya a trahi le Mali? 🙄

        • Publié le 18 sept 2012
          il y a 2 années
          Inter De Bamako
          Ousmane Mohamed Touré président de la NJA «Le capitaine Amadou Haya Sanogo a capitulé sous la pression des apatrides»
          Decrease Font Size Increase Font Size Taille Police Imprimer Envoyer à un ami

          Dans l’interview qu’il nous a accordée, Ousmane Mohamed Touré, président de la Nouvelle jeunesse africaine nous parle des objectifs de son organisation, du coup d’Etat du 22 mars, du rôle de la jeunesse dans l’édification d’une nation et dresse un tableau sombre du bilan des régimes dits démocratiques

          L’Inter de Bamako : Qu’est- ce que la NJA ? Son objectif visé ?

          Ousmane Mohamed Touré : La Nouvelle jeunesse africaine (NJA) est une association politique, avec un récépissé reconnu par l’Etat, donc une association légale. La NJA est un regroupement de jeunes de tout bord, Diplômés chômeurs, diplômés travailleurs, mécaniciens, tailleurs, photographes, élèves, étudiants, vendeuses de brochettes etc., mais un tout bord de jeunes qui n ont jamais démarché nuitamment des politicards pour avoir un quelconque prix de thé, des jeunes qui n ont jamais accepté de s’associer à cette corruption bordélique et merdique de nos dirigeants.

          Des jeunes qui ont vécu dans une stratégie de survie contre l’immorale politique, des jeunes qui n’ont jamais accepté d’être des applaudisseurs des individus qui sont à la base de leur chômage, de leur affaiblissement intellectuel. Des jeunes dont la seule ligne de conduite est la morale dans toute forme de «dirigeance», des jeunes qui peuvent plier mais ne rampent jamais devant l’injustice .C’est ça la Nouvelle jeunesse africaine Nja.

          L’objectif principal de la Nja c’est de faire savoir à beaucoup de jeunes que force peut revenir à la jeunesse, que l’avenir est jeune et jeunesse, «que la jeunesse ait tort ou raison, elle a toujours raison car l’avenir est à sa portée…».

          A cet objectif principal, s’ajoute la formation politique, morale, la conscience d’appréhension de ce qui se décide en son nom ou au nom de son peuple, de transporter sa frustration dans le grin à un niveau plus formel et plus sérieux. De leur faire comprendre que diriger ne se transmet pas par chromosome mais par abnégation et surtout de lutte, d’où le slogan «Commencer un combat on peut le perdre, ne pas le commencer on l’a déjà perdu».

          L’Inter de Bamako : Un commentaire sur votre slogan «Commencer un combat on peut le perdre, ne pas le commencer on l’a déjà perdu»

          Ousmane Mohamed Touré : En fait, ce slogan est plus ou moins similaire au cri de guerre d’Ernesto Cheguevara. De La Cerna Alias Che «le présent est de lutter, l’avenir est à nous».

          Ce slogan veut signifier tout simplement mais avec toute la vigueur, que la jeunesse doit être à l’avant-garde de la lutte démocratique, qu’elle doit participer à la charge de la machette s’il le faut contre les importateurs de snobismes, comme avant-garde, elle doit, cette jeunesse avoir une participation énergique et que si une structure démocratique prend du retard ou s’est pétrifiée comme corrupteurs, voleurs, en marge du pas constamment rénovateur de la démocratie, c’est à nous, à la jeunesse qu’il revient de la faire voler en éclats avec parfois de meilleures méthodes révolutionnaires. Si les dirigeants continuent leur façon éhontée de voler dans les caisses de l’Etat, de prôner l’injustice, aucun jeune ne doit dormir, et doit joindre la théorie de combat à la pratique, (affiches, banderoles, tractes, etc.) tout ce qui peut être permis par les actions démocratiques.

          L’Inter de Bamako : Peut-on dire qu’il y a une démocratie en Afrique ? Si oui ou non, justifiez votre réponse. Quel jugement portez-vous sur le cas du Mali ?

          Ousmane Mohamed Touré : De façon usuelle et populaire, la démocratie est le pouvoir du peuple par le peuple, à cette définition de rêve se colle une réalité qui pourrait être : L’aspiration à des principes démocratiques.

          Vers la fin des années 1980, un vent dit de l’Est se fait souffler par un discours dit discours de la Baule pour l’aspiration démocratique des peuples africains. Le discours de la Baule, prononcé par le président français François Mitterrand, est une anticipation une fois de plus de la ruse de l’impérialisme car en Afrique de façon générale, les gens en avaient marre du despotisme ; de la gabegie, du marasme, du trafic d’influence, choses qui se sont ficelées encore plus, en ce moment dit de démocratie.

          En Afrique, quasiment, tous les dirigeants d’aujourd’hui de nos pays sont des gens qui sont soit des sujets de l’impérialisme rampant national ou extra national, soit ont accédé frauduleusement par une façade d’élections : c’est le cas de Paul Biya du Cameroun, d’Idriss Deby du Tchad, de Faure Eyadema du Togo et d’autres qui risquent de me donner l’envie de vomir bref, on pourrait dire avec aisance que la démocratie est une denrée rare en Afrique.

          Au Mali depuis 1991, notre pays s’effraye un chemin vers l’aspiration démocratique , aspiration démocratique arrachée dans une douleur indescriptible, plus de trois cents morts sous les canons d’un dictateur, dictateur affaiblit par la vigueur d’un peuple dont le fer de lance a été la jeunesse , jeunesse aujourd’hui méprisée, abandonnée comme si le président qui nous dirige aujourd’hui est atteint d’amnésie car en mars 1991 il affirma à un des dirigeants de l’Association des Elèves et étudiants du Mali (AEEM) de l’époque ceci : «Les élèves et étudiants ont montré le chemin de la dignité et de l’honneur a tout le peuple malien.»

          Avant 1991, les dirigeants d’aujourd’hui disaient qu’il n’était pas normal, disaient même qu’il était anormal qu’un seul homme et un seul régime puisse faire plus de 23 ans au pouvoir.

          Aujourd’hui, après 20 ans, ce sont les mêmes gens, les mêmes discours, les mêmes rapines, le même chômage, les mêmes injustices et, à cela s’ajoute un mépris total à l’encontre de la jeunesse et depuis, le rôle d’une certaine jeunesse est réduit ou cantonné à l’animation politicienne, sans formation aucune. Comment comprendre qu’après vingt ans de démocratie, la corruption à tous les niveaux est devenue banale, est quotidienne, le débat d’idées n’existe plus.

          En somme, je dis qu’il y a plus de ploutocratie que de la démocratie si on s’en tient à la définition première de l’idée de la démocratie.

          Dans ces conditions, la démocratie dans notre pays est une utopie lointaine avec quelques soubresauts d’aspiration démocratique.

          L’Inter de Bamako : Pourtant, on entend souvent dire qu’une élection n’est pas la preuve de la démocratie. Vrai ou faux ?

          Ousmane Mohamed Touré : Vous savez, les élections en Afrique c’est comme déshabillé Jean et habillé Paul. Comme déjà dit plus haut la démocratie c est le pouvoir du peuple, mais véritablement, en Afrique et même dans d’autres continents la démocratie n’est pas populaire. Elle se résume à une forme de l’égalité sans se soucier de la légitimité, c est le cas des élections au Togo, au Gabon. Ce serait fastidieux de tout citer.

          Les élections seulement ne peuvent pas être gage de démocratie, la démocratie c’est le droit à la sécurité, c’est le droit à l’information, le droit à la santé des populations, à l’éducation, est- ce que ces conditions sont satisfaites ou résolues, je dis tout simplement non.

          L’Inter de Bamako : Que pensez-vous du coup d’Etat du 22 mars ?

          Ousmane Mohamed Touré : Après les défaites de Ménaka, l’horreur perpétré par l’agrégat de farfelus ignorant et ignobles du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) et les «djihadistes» dits islamistes, après les mensonges répétés des dirigeants d’ATT et la prise de Tessalit tout cela embaumé par le moral très bas des troupes, l’inexistence d’une réelle chaîne de commandement , tantôt c’est Poudiougou, tantôt c’est Gamou, parfois c’est Gassama, parfois aussi c’est ATT, avec cette confusion générale, l’essence même de l’Etat régalien était mise en cause.

          En réalité, l’Etat au Mali n’existait que sous la forme formelle d’aspirer de l’argent aux bailleurs et organismes pour préparer des retraites dorées à tous les généraux qui ne sont que des généraux de salon feutré.

          L’Etat était en faillite avec la déliquescence même de la notion d’un Etat démocratique, des choses se tramaient pour faire quitter ATT mais par d’autres hauts gradés avec des complicités volontaires des prédateurs politiques qui sont à la base de la situation avec ATT et qui ont pensé tirer toutes les ficelles pour changer sans que personne ne bronche.

          Le problème est que tous ces gens ont été pris de cours par ces jeunes officiers, sous officiers et homme de rang qui n’ont connu rien d’autre que la discipline militaire et qui pour leur survie ont opéré le coup d’Etat sans peut- être le vouloir ou le souhaiter (coup du destin). Savez- vous que ces jeunes n’avaient pas au départ une intention de faire un coup d’Etat en préparation mais puisque Dieu existe il y a eu ce coup d’Etat et pas l’autre car un homme politique qui était respecté au moins au milieu des jeunes mais qui est entrain d’être démasqué disait en substance ceci : «Dans tous les cas si ce coup n’avait pas lieu il y allait avoir un autre».

          C’est clair qu’on préparait une conspiration contre le peuple malien, mais le bon Dieu a contre carré cela. C’est pour cela que tous les collaborateurs, les acolytes, les détourneurs sont perturbés, émoussés ulcérés, et même déçus de la vie. Savez- vous qu’il a fallu que le monde entier condamne le putsch pour que certains deviennent des héros de la condamnation, il a fallu cinq jours de stratégie pour une simple condamnation.

          L’Inter de Bamako : Vous voulez parler du FDR?

          Ousmane Mohamed Touré : Pas seulement du Front uni pour la Démocratie et la République (FDR), mais tous ces gens là qui ont pris de façon extrémiste des positions pour condamner les militaires et qui de façon inconséquente nous parle de principes démocratiques.

          Ce qu’il faut rappeler de quel principe démocratique parlent-ils ? La trahison de la nation n’est- elle pas inscrite dans la Constitution comme une antiphase de principe.

          Les gens qui nous disent qu’il fallait attendre les élections et que dans un pays démocratique le coup d’Etat est proscrit, ces gens là sont des véritables fantassins qui pullulent par ce système réactionnaire d’élections et d’alternance planifiée, ces gens là qui pourraient être même très brillants mais qui aujourd’hui sont submergés par la malhonnêteté et ne sont pas capables de sortir une analyse réelle ils sont même devenus des spécialistes des coupures de journaux qu’ ils balancent pour justifier leur contre coup dans un pays ou des journaux et des journalistes sont dans des stratégies de survie due par leur propre carence leur compromission, leur complicité et qui ont mis en faillite la crédibilité journalistique.

          L’Inter de Bamako : Que pensez-vous du Capitaine Amadou Aya Sanogo ?

          Ousmane Mohamed Touré : Tout d’abord, il faut rappeler que la NJA, sous la coupole de l’AJDJ, avait clairement soutenu les militaires le tout premier jour du coup, car nous nous sommes dits clairement que le Mali va retrouver un nouveau souffle avec ces jeunes militaires qui ne sont pas issus de la classe militaire classique corrompue et avec laquelle nous ne faisons pas de différence avec la classe politique véreuse, voleuse, rétrograde qui a foutu notre pays dans cette situation.

          Notre souhait était que le Mali venait de se débarrasser d’un système démocratique cosmétique, il fallait immédiatement aider cette dynamique, car déjà, nous avions réclamé la déchéance du pouvoir d’ATT quand nous marchions avec le collectif «Touche pas à ma constitution». Je me rappelle quand nous marchions et certains jeunes de la NJA disait : «ATT dégage», certains barons de cette démocratie cosmétique rougissaient et me disaient, «dit à tes jeunes d’éviter de dire cela» comme si nous étions à leur ordre et moi je répondais ceci : «On ne peut pas avoir du miel sous la langue, sur la langue et dire qu’on n’aime pas le miel».

          Ces dits démocrates pensaient que nous marchions tout simplement pour la forme pour qu’ils reviennent encore après avoir fait la bêtise de donner le pouvoir à ATT. Ils ne savaient pas que pour nous et ATT et eux sont bonnet blanc, blanc bonnet.

          Donc après le coup d’Etat, nous avons soutenu clairement le coup d’Etat, nous avons soutenu le coup d’Etat en pensant qu’une dynamique allait s’engager pour libérer le Nord et amortir la classe politique mousaiste, Ademaeiste Atteteiste pour l’imprégner d’une nouvelle recomposition de gens neufs qui n’ont jamais été associés a ces différents régimes pourris qui ont mis notre pays dans la situation.

          Mais le capitaine a capitulé sous la pression des apatrides et des farfelus passéistes d’Alassane D. Ouattara et Blaise Compaoré qui tous les deux pour avancer dans leur vie doivent détruire, notre soutien ne peut jamais être un soutien dogmatique intéressé, car dans ce pays dès que l’on soutien quelqu’un c’est qu’on doit percevoir ou on a perçu, nous pensons que dans ce pays il y a des gens et précisément des jeunes qui peuvent soutenir ou décrier un système sans avoir de parrain et c’est le cas de la NJA. Nous comprenons que certains soient virulents contre le coup d’Etat car certains ont directement vu leurs intérêts s’effrités se volés et de nature l’être humain est parfois réfractaire au changement mais de là a vouloir des embargos et des sanctions ignobles contre le peuple, leur peuple c’est hors proportion d’apatridies.

          Nous pensons que le capitaine n’a pas tenu à ces engagements de déclencher un toilettage contre la restauration, contre la corruption, toute chose pour la quelle nous l’avions donné notre soutien le premier jour, nous le jugeons pas pour ce qu’il a fait mais pour ce qu’il devrait faire qu’il n a pas fait, donc on a plus rien avoir avec lui, c’est clair et net, mais une fois de plus nous disons que parmi les mauvais il y’a les moins mauvais et avec conviction nous pensons que ces militaires valent mieux que les gens des anciens régimes de Moussa et la plupart des gens de l’Adema et acolytes d’ATT et ces bouffons.

          Aussi, à la NJA, nous ne faisons pas la différence entre les gens de l’Union démocratique du Peuple malien (UDPM), de l’ADEMA et acolytes d’ATT, qui a choisi comme Premier ministre, un ancien ministre de Moussa. C’est Alpha qui a nommé un Premier ministre, un secrétaire général de la présidence et la femme d’un ancien ministre de Moussa comme ministre, c est ATT, alors certains incrédules me diront et s’ils sont compétents, bon sang ! La compétence n’exclut pas la relève.

          L’Inter de Bamako : La NJA est- elle membre de la COPAM ?

          Ousmane Mohamed Touré : Non, nous ne sommes pas membre de la Coordination des Organisation des Patriotes du Mali (COPAM), ni d’aucune autre organisation. Nous sommes indépendants de toute organisation. Nous avons été membre de l’Alliance de jeunes pour la démocratie et la justice.

          L’Inter de Bamako : Que pensez-vous de Cheick Modibo Diarra ?

          Ousmane Mohamed Touré : Cheick Modibo n’est qu’un restaurateur. Il parait que quand on arrive à la primature, on sent de loin l’odeur nauséabonde du Bureau exécutif central (BEC) de l’UDPM, des gens qui ne peuvent plus jamais faire autre chose que voler encore les maigres ressources des Maliens, des gens qui certainement ne savent même pas utiliser Word.

          Je n’arrive pas à comprendre qu’un homme dit intelligent, au lieu de se défaire de ces gens là il s’embrigade par un système pourri et corrompu.

          A cela, s’ajoutent des fautes élémentaires en politique, prendre comme conseillers de vieux chômeurs inertes. Alors qu’il y a beaucoup de jeunes chômeurs compétents et efficaces.

          Réalisée par la rédaction
          L’auteur de cet article est seul responsable de son contenu.

          Lire autres articles publiés par Inter De

      • des gens comme ousmane pensaient que ce régime serait un partage de gâteau comme les fois précédentes.
        c’est une manière pour lui de se faire connaitre,
        Ousmane est qui? La jeunesse a besoin de la jeunesse pour s’imposer pas un vieux comme lui.

        • tout tu ne peux jamais être clairvoyant tu es une espèce de voyant sombre lugubre en quoi dans cet article ousmane veut du gâteau toi tu assimiles notre pays a du gâteau, ousmane tu ne peux pas le connaitre car tu es faux et malhonnête , vous ne pourriez pas rester avec lui UNE HEURE CAR vous puez le mensonge, tu sais si dieu fait quelqu un est mieux que toi sur le plan de l’ethique toute tentative de l insulter c est de péter plus ton cul. voiclair la prochaine fois car si tu touche a notre président tu verras moi.
          Daaba

    • Mogotigui sans môgô vous parlez dans le vide total mais cela ne me surprend point. Vous dites que “la jeunesse n’a pas à se plaindre”, je me demande si vous êtes consciencieux car ce propos rocambolesque ne devrait pas sortir de la bouche d’un malien, qu’il soit jeune ou vieux. S’il vous plait dites-nous autre chose ou fermez votre malpolie gueule de lèche-botte.
      A bon jeune malien salut.

    • mon cher mogotigui j’ai l’impression que nous ne vivons pas dans le même pays et encore moins les mêmes réalités!! faites un tours à l’ANPE;lisez les offres d’emplois et regardez le nombres de fois ou ces offres sont lis!!! faites un tour dans les quartiers dans les villes vous vous rendez comptes à quel points cette jeunesse maliennes est désœuvrées;vous vous rendez compte des ravages du chômages!!!je ne sais pas quel niveau vous avez mais sachez que le niveau de l’emplois ne se mesure pas par le nombre de ministre jeune qui est au gouvernement

  9. BRAVO RIEN QUE LA VÉRITÉ. BON VENT QUE LE BON DIEU GUIDE TES PAS ET RESTE COMME TU ES A JAMAIS A SAVOIR CONSCIENTISER LA JEUNESSE MALIENNE ET AFRICAINE.SALUTE

  10. Bien vu et félicitation lorsque tu dis que ce n’est pas de la severité mais la vérité car IBK a trompé le Malien en se désolidarisant de ce auquel il ne peut pas en tant que premier misinitre ou Président de l’Assemblée mais les Maliens n’ont pas vu clair. Ce monsieur depuis qu’il disait à la tellé qu’il est bourgeaois et il a osé fermer l’ecole devait être rejeté des maliens. Il est inadmissible qu’au momernt où notre armée confrontée aux rebelles et djihadiste manque cruellement d’heloco que le Président se lance dans des surfacturation du budget de l’armée et s’achete un avion.Mais à l’endroit de la jeunesse il faurt dire que le constat est amer car nos jeunes en majorité cedent à la facilté.

    • ah lion tu as bien compris, la jeunesse doit cesser de céder à la facilité et cette interview y répond au fait qu un jeune peut être courageux et dire clairement mais les flatteurs ne peuvent jamais dire cela sauf essayer de dénigrer la vérité. On peut se cacher aux humains mais pas a dieu c est clair tous les jeunes corrompus complices payeront un jour leur forfaiture comme entrain ou comme l’ont déjà payé certains de leur mentor. Au mali on ne verra jamais un ancien politicien en paix, il y’a des exceptions bien sur .
      MAIGA

  11. Une bonne lecture de la situation actuel de notre pays mon conseille a notre jeune loup de la politique est d’observer le parcours de son cloone Moussa Mara et tirer des leçons . La real politik n’est pas une affaire de bisbilles entre etudiants ou le plus pédant gagne . Le plus grand pecher dans la politique c’est la suffisance et l’ambition démesuré , bon courage pour la suite

  12. Un politicien au mali restera politicien. Et un popilticien au Mali est de nature un opportuniste. Lorqu’il convoite un poste, il se fait passer pour un messi. Et des qu’il accede à ce poste, eh bien c’est le contraire qu’on voit de tout ce qu’il avait promis. C’est pourquoi je me permet de dire que dans le pays des aveugles les bornes sont rois. Et je trouve que notre President IBK pourtant critiqué par beaucoup, reste enore l’un des meilleurs president de l’histoire de ce pays. Il faut avoir le courage de le dire, malgré tout le haro qu’on fait sur lui, je reste convaicu qu’il porte le Mali dans son coeur. Il ne trahira jamais ce pays comme bon nombre de politiciens tentent d’enseigner au peuple. Les mensonges gortestques qu’on invente tous les jour contre lui et son gouvernement à des fins malefique finiront par se faire demasquer. Ce qu’il faut surtout eviter est d’aller vers toute formes de soulevement populaire contre ce president, chose que le peuple regretera à jamais.

    • eh BOUA C EST TOI QUI DIT ça :Un politicien au mali restera politicien. Et un politicien au Mali est de nature un opportuniste. Lorqu’il convoite un poste, il se fait passer pour un messie, après tu dis qu IBK trahira jamais ce pays, c est comme tu dis tous les vieux au mali sont des cons apres tu dis mon père m est pas la dedans, c est de vous je pense que cette imterview s adresse , des gens comme toi qui s’insulte sans le savoir. ibk PEUT CHANGER et beaucoup de maliens pensaient qu il allait changer c est pour cela il a eu 77 pour cent mais ces pratiques actuelles n augurent pas de perspective et je pense le jeune qui a écrit cet article avait voté IBK selon ma compréhension mais il a été courageux de faire toi par exemple ne fera jamais donc tu es un opportuniste qui supporte les opportuniste et sans le savoir c est là que c est dangereux. JE CONNAIS pas ce gras mais je suis d accord meme si il essaye de ne pas tout dire ou c est le journaliste qui a oculté.
      SOULMAKOSS

  13. “…le pouvoir est symptomatique, ou il amplifie vous défauts ou il amplifie vos qualités…” 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Le problème est que notre cher IBK n’a aucunes des qualités qu’on lui a fabriqué … avec la bouche et l’argent sale pour le mener au pouvoir ….

    Il ne reste donc que des défauts à amplifier …et c’est ce qui est entrain de se passer …

    Mais en réalité … c’est le peuple malien qui n’a pas les qualités que les griots lui chante régulièrement … sinon il n’aurait pas choisi IBK …

    IBK incarnait le moins le changement que tous les autres candidats réunis … si on se fie sur le rôle politique joué dans les 20 ans dont chacun prétendait se plaindre …

    Moussa Ag,… Semer de l’herbe pour espérer récolter du riz … au lieu de s’apprêter à brouter et ruminer pendant 5 ans avant l’hivernage prochain … est vraiment paradoxal … 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  14. Anti-critiques

    À l’arrivée d’IBK au pouvoir, beaucoup de gens s’attendaient à un pouvoir fort qui multiplierait pressions, interpellations et intimidations. Certains amis politiques français du président de la République attendaient des efforts de lui. Mais, IBK a une sainte horreur de la critique et dédaigne les rappels et les contradictions. Alors qu’il doit garder en mémoire qu’il a occupé des postes de responsabilité pendant les 20 dernières années. Il a fait des erreurs, souvent monumentales. Son entourage non plus ne veut pas qu’on revienne sur certains des hauts ou bas faits de l’actuel locataire de Koulouba. C’est pourquoi son entourage dit que la presse exagère avec lui. Mais, d’après l’artiste, «on ne peut pas changer sa vie ; on ne peut pas changer sa nature ; on est ce qu’on est. IL VA CHANGER C EST NOTRE SOUHAIT;
    KOO

  15. AH ça c est une interview sans langue de bois, je pense que de Moussa TRAORE a IBK les politiques ont trompé le peuple, est ce que que monsieur peut approfondir bien le cas de ATT et de ALPHA, J étais um fan de ATT MAIS JE REMARQUE QU’IL DIT DES CHOSES SUR LA BANALISATION DU POUVOIR JE SUIS D ACCORD ET JE SUIS Content QUE VOUS Reconnaissez TOUT A Commencé SOUS ALPHA. vous avez dit qu’ibk a DEUX CARTES une POSITIVE ET L AUTRE NÉGATIVE je suis d’accord mais je pense pas qu il a de la chance pour changer car il est tombé trop dams l artificiel, il fait toujours bagabaga , news ne sera au dessus de la loi, il parait qu il me peut jamais touché sa famille alors que l exemple c est de de frapper dams sa propre famille s’il y a des gens qui omt touché aux choses de l’état.
    ablo

  16. félicitation à Touré mais la réussite de notre peuple dépendra d’ une jeunesse travaillant et bien éduqué.Arrêtez la débauche,la délinquance,la paresse,la convoitise vous verrez le succès espérer inch Allah.
    je vous rappelle quelques versets et hadices:
    “la débauche et la corruption sont sources de révoltes,tueries,traitrises,maladies et maux de tout genre”.
    “le fort,le chef,le noble est celui qui domine ses passions,l’esclave,le faible est celui dominé par ses passions.”
    “Quand certains musulmans hypocrites s’adoucient avec les impies n’interdisant pas le blâmable et encourager au bien en ce moment Allah envoi une calamité qui n’épargnera personne”
    “Ne prenez pas de confidents parmi les infidèles Ô vous qui croyez”
    Ô Touré appel ta jeunesse à Allah,il n’y a aucun bien dans les actes d’un individu qui n’est pas fait pour satisfaire Allah SWT.
    O Touré dis à ta jeunesse de craindre Allah comme il se doit avant que ne vienne un jour inéluctable ou il n’y aura ni rachat,ni compensation

    • hupe, nous pensons a la nouvelle jeunes africaine, il n y a pas et n y aura pas autre chemin que celui de dieu, tout ce qui n est pas cela est un égarement. NOUS DES REVOLUTIONNAIRES AVEC ETHIQUE MUSULMANE A La NJA, notre président l a toujours dit haut et fort, et plus il n y a pas d’issu plus que sa

      OUOLO

  17. chacun défend ses intérêts et non celle de la Nation toute entière. Depuis l'indépendance elle a toujours souffert cette jeunesse au Mali que des promesses mais pas d'action.

  18. 😆 😆 😆 , ca c’est une bonne la Mr. Toure. Mais le probleme est que la plotique du Mali est formee en clans, clans mafieux et tu-eurs de Nation. donc votre commentaire s’adresse a eux tous et toutes de MK a IBK, pour moi en tout cas.

  19. ça c est pas du blabla, tout est clair je dirai meme limpide,tu as de la qualité, j avais l habitude d’assister à vos débats politiques , mais om m est pas content de toi car jusqu a présent notre grim vous attend, j espère que c est parce que vous m êtes pas là. franchement Nous avons hâte de vous voir, votre secrétaire général Modibo komaté avait dit que vous allez passé, espérons que vous le feriez si non on va plus vous croire, merci tout de meme. Président la distance de 10 millions de KMS COMMENCE PAR UN PAS. COURAGE.
    Sadio SAMAKé

  20. Ousmane tu fais la fierté de la jeunesse Malienne.Celui que ne te comprend pas ne verra pas au delà de son né.La vérité blesse et nous te soutenons toujours car tu es un homme éclairé avec une vision futuriste.Quant ça ne marche pas il faut changer et dans le sens positif.GRACIAS HERMANO DE SIEMPRE

  21. Excellent travail du président Diawara Daba sur le projet d’accord d’alger…. Ceci n’est point du bla bla mais un travail sérieux et bien fouillé avec des propositions concrètes…. IBK ayant perdu toute initiative dans cette négociation il n’est pas surprenant que la médiation propose des inepties….. certaines sont tellement grosses à avaler que l’on est tenté de se poser la question de savoir si le Mali avait même des négociateurs là-bas .

    Pourquoi Ibk refuse de convoquer une véritable consultation nationale sur ce pré accord…? En fait je crains que le président n’ait déjà vendu le Mali unitaire aux rebelles qu’il libère à tours de bras…..J’ai mal dans ma chair…… comment notre pays a pu tomber si bas et se déliter en l’espace de quelques années au profit d’n groupuscule d’individus sans foi qui n’ont jamais rien apporté et qui ont toujours profité des autres. Ceci explique peut cela……

    Le Mali n’a d’autre choix que de se défendre… NJA levez vous.. Pas de Bla Bla.

  22. La Nouvelle Jeunesse Africaine (NJA) en force. Sachez que pour le Mali nous vivrons et pour le Mali nous mourons, chers compatriotes et chers frères africains profitez de cette analyse pour poser les jalons d’une Nouvelle Jeunesse Africaine. Merci Président pour votre clairvoyance.

  23. Rien a dieu merci camarade de la Habana,je suis fier tu es l un ds rares connus partout qui est respectueux mais ferme, je me rappelle quand tu dis il faut être ferme sans être fermé, tu es mon maitre, merci quand tu parles tout le monde est content, quand dit venceremos tu me connaitras. TU AVAIS écris je me rappel un article dans un journal cubain qu on appelle “juventud rebelde” juene rebelle, et tu as ton buste dans le journal de l université de la havane donc tu n as plus rien a prouvé, donne moi ton phone et ton mail , j aimerai savoir de toi.
    sora de habana libre

  24. AH un thomas sankara qui n arrive meme a bien lire, car ousmane a parlé de sankara cliarement et l’une de ces frustations c est l asssassinat lache de ce grand homme, en quoi cette interview est a comparer avec ousmane a IBK. mais quand la haine nous guide on creve ces yeux et on fait ressortir des arguments bidon pour essayer de denigrer, sankara mais etant faux sankara essaye de voir ousmane pour poser tes questions idiotes je te jure tu ne regreteras pas . est ce que toi tu peux faire mieux,c est facil,

  25. AH un thomas sankara qui n arrive meme a bien lire, car ousmane a parlé de sankara cliarement et l’une de ces frustations c est l asssassinat lache de ce grand homme, en quoi cette interview est a comparer avec ousmane a IBK. mais quand la haine nous guide on creve ces yeux et on fait ressortir des arguments bidon pour essayer de denigrer, sankara mais etant faux sankara essaye de voir ousmane pour poser tes questions idiotes je te jure tu ne regreteras pas . est ce que toi tu peux faire mieux,c est facil, qua

  26. Toure,vous ete un véritable menteur en disant que Alpha et ATT sont des destructeurs, c´est un mensonge gravissime.Vous ne dite que ce que tout le monde sait déjà sur IBK et ses proches.C´est maintenant que la démocratie est foulé aux pied. IBK et ses familles sont entrain de NI-QUE la république et traîner les acquis du peuple souverain du Mali par terre.N´oubliez pas que le vrais pouvoir est détenu par le peuple (le sanguinaire Moussa traore il vous le confirmera)

    • TU NE SAIS PAS CE QUE C’EST QU’UNE DÉMOCRATIE,Mr kdrs
      IBK A TOUT DONNE EN MATIÈRE DE RESPECT DE LA DÉMOCRATIE

  27. si on continue a mettre des litteraires a la tete de nos pays ca sera toujours comme ca.
    Le mali est toujours capable .preparons nous la jeunesse consciente et travailleuse a redonner une vision a long terme en choisissant un scientiphique a la prochaine.Peu importe s’il n’est pas issu des grands partis politique parena ,adema rpm et urd.

    • Être un littéraire n’est pas un handicap pour bien gérer un État.

      On a pas besoin des économistes ou des génies économistes pour gérer une nation,tout est faux tant que la base n’est pas solide,et avoir l’esprit du patriotisme

  28. Hummm en te lisant tout entier, j’ai l’impression d’entendre l’IBK… des annes 2000. Personne n’est mieux que “moi” hum. La modestie n’est pas le fort de vous deux en tout cas

  29. Heureusement pour le Mali qu il reste encore des jeunes honnetes et dignes capables de dire ce qu ils pensent de la gestion calamiteuse du regime actuel.Courage mon frere.

  30. je pense quette interview doit savoir de repère à tous les gens qui ont peur d dire la vérité, non seulement il critique mais il propose,il y a une cohernce dans tout ce qu il dit,il a parlé d’ATT et D’ALPHA et plus tard de IBK, meme si IBK a été premier ministre d’alpha on considérè que c est le pouvoir d’alpha président de l’assemblée c est ATT qui est responsable et un de pouvoir c est IBk qui est responsable donc il y a vraiment de la coherence, courage Nouvelle jeunesse AFRICAINE; hasta victoria
    TAMBADOU

  31. ” IBK doit tout d’abord ensevelir ses désirs, il doit briser l’entourage des contrefacteurs et des passéistes qui ne peuvent jamais amener l’autorité de l’Etat.” ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓
    Parce que IBK pour toi, c’est le present ou l’avenir? ❓ ❓ ❓ ❓
    Qu’est ce que tu vois aujourd’hui d’IBK dont les premices n’existaient pas depuis les annees 90?

  32. laidou vous êtes un idiot tout le monde sait que ousmane a soutenu Ibk IL TONNAIT PARTOUT que IBK était le moins mauvais des autres candidats mais que l’étape supérieure c est une organisation juvénile forte je me rappelle il disait dans une rencontre que soutenir c est pas une lâcheté mais la lacheté c st de continuer à soutenir quelqu’un qui n’a pas respectés ce qu il a diT, la NJA avait fait des teechorts et avec leur propre cotisation a fin de soutenir le candidat sans aucune compromission et il était écrit sur les teechorts NJA Accompagne IBK pas soutenir , IBK était supposé etre dur avec avec les forces retrogrades qui sont au nord et toute la corruption qui sévit dans le pays , IBK semblait etret l’un ds candidats qui incarnat le plus cela, dis moi trouveras tu quelqu un qui est capable de faire ce qu ousmane fait maintenant, vous ne faites rien quand des gens font des choses vous cherchez toujours la petite bete, camarade ousmane nous sommes fier de vous dieu est ta ref

  33. merci mille fois c est la verite que se soit alfa att ibk tous paraiel sait des ignorants et complexee domage pour mon pays

  34. Un peu de cohérence!vous dites que Alpha et ATT sont des destructeurs, admettons.
    Ibk fit pendant 05 ans le PM de l’un et 05 ans le Président de l’assemblée de l’autre, pourquoi alors vous l’avez soutenu candidat à la présidence.
    S’il a pu cheminer avec ces deux gros destructeurs sans chambardements sur les principes, sûrement il est un des leurs.

  35. Bero merci d avoir dit la vérité. Vous êtes noble un vrai toure , a partir d aujourd’hui je te respecte. Tu a tout dit. C est le dieu qui va te payé.

    • Touré,agit au nom de quelle jeunesse malienne?il ne suffit pas de parler dans les journaux pour des ambitions obscures,en voulant dire que tu veille pour la jeunesse.
      Le mali a connu des gens qui ont crée des associations pareilles et qui sont vites transformées en des clans politiques.

      • Camarade continue c est pas propos de crapos qui t emoechent de continuer ta route, la seule façon d’aider c est de continuer a faire ces genre d article , ni les méchancetés , ni les incrédules ni les fantoches commandés et recommandés ne peuvent et ne doivent et ne peuvent t ‘arreter , car tu nous a toujours dit quand on veut , on peut quand on peut on doit
        sORO

Comments are closed.