Parlons-En : Du FDR, l’autre cancer du Mali!

9 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Parler de la situation actuelle que nous vivons sans évoquer le rôle combien important joué et continue de jouer les gars du Front Uni pour la Démocratie et la République (FDR), (disons la plupart qui se disent démocrates, donneurs de leçons), ceux-là même pour la plupart qui ont dirigé ce pays de 1991 à 2012 jusqu’à la chute du régime d’ATT, c’est occulter le vrai mal de notre pays.

Au commencement du drame actuel de l’armée malienne et du peuple malien, il y avait de ceux-là qui pour un oui ou un non, bombaient leur poitrine et exclamaient tout de go: « Nous sommes des démocrates ! C’est nous qui avions fait partir le régime dictatorial du Général Moussa Traoré». En clair, ce sont eux « les vrais bâtisseurs du grand Mali qui gagne !!! ». Vingt et uns ans après, le constat est amer, voir épouvantable : déliquescence de l’appareil d’état gangrené par une corruption de haut voltige, le népotisme, le vol organisé qui a occasionné l’apparition en un laps de temps, de milliardaires aussi farfelus que cyniques face à un vaillant peuple malien qui s’appauvrit davantage dans son ensemble. La misère, le chômage, l’insécurité avec son corollaire de meurtres, de blessés sans compter un appareil judiciaire qui a fini par prendre du plomb dans l’aile.

Ce constat est le fait d’une gestion de plus deux décennies de ceux-là même qui se réclament être des « démocrates », des « experts en démocratie » eux qui aiment le Mali et les maliens. Tutti, quanti! Que dire des pertes énormes qu’ils ont occasionnées pour l’armée et l’économie nationale? Où sont passés les MIG achetés avec l’argent du contribuable malien sous le régime de GMT ? Où sont passés les engins lourds de notre armée ? Quand est-il de la formation des hommes ? Que répondre de ce fameux discours du Président Alpha Oumar Konaré en son temps qui disait que durant des années, l’armée ne s’équipera pas et il n y aura pas formation des hommes ? Une manière de dire que la démocratie n’a pas besoin d’armée. Quelle appréciation gravissime ? « Et avec ATT, la situation de l’armée ne s’est pas améliorée comme cela se dit ça et là », m’expliquent bien d’hommes en uniforme. « Il y a eu du saupoudrage, du gâchis. Les règles de recrutement dans l’armée ont été foulées aux pieds avec l’avènements de la démocratie », explique mon interlocuteur, un militaire qui a requit l’anonymat.

Le constat, c’est que la majorité des animateurs du FDR y compris le Pr Dioncounda Traoré, accidentellement devenu Président de la République par intérim du Mali, ont contribué à ce que je sache, à la désagrégation de l’appareil militaire malien. Et pour cause !

Ne soyez pas étonné qu’ils détestent les militaires surtout ceux qui ne cautionnent pas leur politique de saupoudrage, de mensonges et de diversion du peuple. La preuve est que tous ceux qui au sein de l’armée qui ne cautionnaient pas leur nouvelle politique de recrutement, de formation, ont été anéantis. Les plus chanceux, ont été envoyés à l’extérieur dans des ambassades ou consulats.

Pour un fin connaisseur du paysage politique malien : « le FDR n’est autre qu’un cancer pour le Mali compte tenu de son passé, c’est-à-dire celui des principaux animateurs et non les moindres et de son présent».

Ce n’est pas surprenant que ces gens-là ne demandent pas à la CEDEAO de lever l’embargo sur nos armes  mais préfèrent divertir le peuple à travers des marches, des conférences de presse pour demander à l’armée d’aller libérer les régions du nord. « C’est une manière pour eux de cacher aux maliens la destruction minutieuse de notre appareil militaire dont ils sont auteurs et acteurs», me confie un cadre politique. Beaucoup s’interrogent sur le silence du Président AOK. Selon nos radars, l’homme sait le rôle combien capitale il a joué pour « tuer à petit feu» notre armée en le privant de son matériel avec le quel elle s’est toujours distinguée sur les théâtres des opérations.

Nous ne sommes pas surpris que le Burkina Faso et son chef Compaoré, se permettent de violer impunément notre espace aérien au nom d’un prétendu dialogue alors qu’elle héberge les bourreaux de nos soldats. Le peuple malien dans son ensemble a pris note de cet affront répété et jugera en temps opportun. Ce qui est sûr et certain, si nos voisins immédiats tels que l’Algérie (tête de pont de cet irrédentisme Touareg au Mali et pour le quel, elle est opposée à toute intervention militaire étrangère et même nationale tout pas de poursuite contre les fuyards sur son sol), le Burkina Faso, la Mauritanie pour ne citer que ceux-ci, seront rattrapés par leurs actes et faits posés dans ce conflit intérieur du Mali. Ce grand pays qui a pourtant aidé chacun de ces pays cité plus haut à des moments précis de l’histoire. Comme dit cet adage : « Lorsque la case de ton voisin brûle, tu dois l’aider à éteindre le feu ». Avec notre crise, très bientôt, l’histoire dira si ces pays voisins et certains plus éloignés, ont agi pour notre bien même si nous savions que notre pays demeure la convoitise de tous à cause de nos richesses et diversité. Même des tocards appuyés par leurs mentors d’antan. Le Mali, je veux dire le peuple malien résistera et sortira vainqueur de ce complot national et international qui est mené contre nous. Les faits l’ont démontré avec l’arrivée des militaires le 22 mars dernier. « Et tenez-vous prêt, le réveil sera brutal car tous verront les vrais descendants de Soundiata, de Fhiroun, de Babemba, de Tiéba, d’El hadj Oumar et autres grandes figures de cette belle nation forte. La bravoure et le patriotisme du malien sortira bientôt et le feu sera transporté là où il est venu », averti un fin connaisseur, vieux de son état.

Le constat enfin, est que de jour en jour, les faits et gestes des gars du FDR prouvent leur mépris à l’égard du peuple malien qui consiste à ne protéger que leurs strapontins au lieu de travailler à l’enracinement d’une vraie démocratie digne de ce nom. A-t-on oublié la levée de boucliers menée pour qu’il y ait un gouvernement dit de large ouverture ? Depuis lors, silence radio de ce côté. Cette stratégie  aussi a été comprise cinq sur cinq par nos compatriotes. N’en parlons pas du côté de la grande muette qui continue à encaisser jusqu’à quand les coups de boutoirs ? Les jours à venir prouveront à la face du monde que le peuple malien n‘acceptera plus qu’on le piétine ou touche à son armée. A moins que ces gars-là et leur chef qui a élu domicile à la Base « A », ne revoient leur copie et le plus rapidement possible. « Le mutisme du Président Dioncounda sur l’embargo de nos armes dans les ports ouest-africains, ne s’explique pas. Ceci se comprend, c’est son style, disons celui de Machiavel qu’il applique », me confie un haut cadre administratif.

Il est établi après huit mois d’atermoiements, que ces Mssieurs du FDR après les évènements de 1991 et leur gestion d’il y a vingt et un ans sont là pour le rappeler puisque leur mot d’ordre demeure toujours : atteindre le but vaille que vaille, qu’importe le prix !

« Ils ne reculeront jamais », tentent de m’expliquer Malick Diallo, ingénieur.

En ce moment, je les invite à réfléchir sur cette phrase du regretté  Christopher Hitchens qui dit ceci : « Chacun a un livre au fond de lui-même, l’endroit où je pense que dans la plupart des cas, il devrait demeurer ». Demain, le peuple malien les convoquera devant la barre puisque chacun sait ce qu’il a fait pour ou contre ce pays qui leur a tout donné. Cela ne saurait tarder à en croire le climat lourd qui règne sur notre pays pendant que des démarches sont entreprises pour aller libérer les régions nord.

Bokari Dicko

SOURCE:  du   6 nov 2012.    

9 Réactions à Parlons-En : Du FDR, l’autre cancer du Mali!

  1. tiefary

    bocari l’abruti est de retour!!!quel idiot ce bocari!!!!

  2. ERCOOL

    Sociétas
    C’est tellement aberrant de me demander ce que j’ai mis dans le pays. Et bien j’ai mis ce que ces politicards ont pris et vous le savez bien ainsi que tous les maliens. Ne jouez pas au surpris car même leur propre constat joue en leur défaveur, souvenez-vous de cette phrase balancée par l’ex porte-parole, je cite » Soyons honnêtes dans notre malhonnêteté parce que nous tous gouverné avec l’ex président ATT »
    Merci et à bon malien salut.

  3. ERCOOL

    Chers politicards du FDR, il est temps de vous unir enfin pour le bien du Mali. Vous vous êtes unis pour piller mon pays pendant 20 ans; maintenant ayez la conscience de mettre vos talents à notre profit.

    • sociétas

      ERCOOL
      Tu peux nous dire ce que tu as mis dans ce pays qui a été pié par le FDR.
      Je crois qu’il faut d’abord chercher à savoir ce qui est le FDR avant d’accuser dans un langage destructeur.

  4. MALIEN1979

    VRAIMENT LES MALIENS SONT ANESIQUES. ON A OUBLIE QUE SOUS MOUSSA TRAORE LE KAO AVAIT ATTEIN SON PAROXISME. ON A OUBLIE QUE SOUS MOUSSA NOS PARENTS N’AVAIENT PAS DE SALAIRE, ON A OUBLIE KE MOUSSA A TUE MODIBO KEITA ET CABRAL. ON AOUBLIE QUE SOUS MOUSSA AUCUNE REALISE N’A ETE FAITE. ON A OUBLIE KE SOUS MOUSSA PERSONNE N’AVAIT DROIT A LA PAROLE, ON A OUBLIE DEJA NOS MARTYRS. DES RICHESSES ONT ETE CREEES DEPUIS 1992. C’EST NORMAL KE DES GENS SOIENT RICHES AUJ. AUJ IL Y A EN A QUI OSE COMPARER BKA A ABDJ GRACE A NOTRE DEMOCRATIE. NOTRE ARMEE QUI NOUS A SAUVE NOUS A SAUVE DE KOI. ILS ONT PILLE LE TRESOR EN UNE SEMAINE, VIDER LES CAISSES DE LA DOUANE EN DEUX JOURS. ILS SE SONT ENRICHIS ET ACHETENT DES VIALLAS PARTOUT. ILS ONT ABANDONNE LE PEUPLE A GAO KIDAL ET TOMBOUCTOU. ILS ONT FUITS EN ABANDONNANT DES ARMES. POUR NOUS DIRE ICI KIL N’ONT RIENS. NE SOYONS PAS DUPE

  5. Abdoooooooooo

    Quand l’existence même de la nation est hypothéquée par une classe politique même si elle est démocratique. Les officiers doivent prendre leurs responsabilité et c’est ce devoir qu’ils ont failli et il faut le leur dire aussi

  6. Abdoooooooooo

    Quoique ces éléments du FDR aient au mali cela ne saurait justifier qu’une armée abandonne les équipements militaires entre les mains de l’ennemi. Il faut qu’on dise ça aux forces armées

  7. sociétas

    Je suis épaté par l’envergure de cet écrit Monsieur Diallo, vous regrettez déjà le temps de la dictature; je crois que les maliens n’accepteront jamais de revenir en arrière. Il serait mieux de proposer des solutions pour les choses qui n’ont pas marché avec notre jeune démocratie que de rejeter permanemment la responsabilité sur des personnes qu’on n’apprécie pas. Cette maniéré de procéder ne fait pas avancer un état.

  8. Ibra67

    Merci Dicko pour ces rappels combiens importants aux générations 91 qui ne savent pas ce qui c’était chanté par ces soit disants démocrates. Le peuple malien vous attend au tournant au moment voulu vous le regreterez. Attention ils ils jouent aujourd’hui à la diversion au lieu d’inviter le peuple à l’unisson au tour de notre armée. Vive le Mali un et indivisible débérassé de de ses fils racails.