Parti Fare Anka Wuli : Complot alimentaire contre Modibo Sidibé

1
Modibo Sidibe
Modibo Sidibe

Le regroupement formé autour des ambitions politiques de l’ancien premier ministre Modibo SIDIBE depuis 2011 connait aujourd’hui une vague de dissension proche d’une dérision maladroite d’apprentis politiciens.  Au cœur de cette controverse, le congrès inaugural du parti prévu le week end prochain (15-16 mars 2014) est très certainement la source d’incompréhension entre les leaders du moment. 

 

 

En effet depuis la création du parti et sa participation honorable aux élections présidentielles et législatives, l’organisation d’un congrès répond à une logique de clarification et d’orientation pour le quinquennat qui s’ouvre dans un contexte de sortie de crise où chaque citoyen malien responsable est appelé à jouer sa partition positive. Une démarche qui a emmené le candidat souverainement choisi par les FARE, Modibo SIDIBE, à refaire le tour de plusieurs localités pour remercier les populations pour leur mobilisation en invitant les militants à poursuivre l’élan dans l’intérêt supérieur du pays éprouvé.

 

 

Pour la petite histoire, le congrès dont il est question a été convoqué le 08 et 09 Février  2014 au CICB par le président du parti Alou KEÏTA  aux regards des articles 47 et 48 des statuts du parti, suivant une circulaire, en date du 04Janvier 2014. Chaque section des Forces Alternatives pour le Renouveau et  l’Emergence a été invitée à se faire représenter par cinq délégués.

 

 

Entretemps  le parti fut secoué par des épreuves prévisibles à travers la démission de son Secrétaire Général Farouk Camara  et du désintéressement croissant du premier vice président du parti Zoumana Mory Coulibaly ; des têtes de proue d’une tendance plus alimentaire que politique. D’où leurs vaines tentatives dès l’avènement du second tour des présidentielles à renier la philosophie politique du parti au profit d’une alliance avec le RPM et ses alliés donnés gagnants.

 

 

C’est dans ce contexte que la 2e vice-présidente du parti Madame Traoré Oumou Traoré maintient le congrès dans une circulaire en date du 24 février avec pour nouvelle date les 15 et 16 mars 2014, coupant court aux rumeurs entretenues d’un report de 3 mois fomenté par les rénovateurs du dimanche dans le seul but de renforcer leur camp et enterrer le choix historique du parti de s’inscrire dans une trajectoire républicaine et critique sans renier ses propres fondements de groupement citoyen engagé à accompagner tous les efforts de sortie de crise et de reconstruction de la nation. La philosophie du parti est et demeure la réconciliation des cœurs et des esprits pour tous les membres égarés.

 

Aux FARE la base estime aujourd’hui que le congrès programmé doit être fédérateur de toutes les tendances et de toutes les idées afin de favoriser la construction d’une option politique démocratique solide  pour le parti avec des militants convaincus. D’autre part, il s’agira de placer en toute cohérence le parti sur la rampe de l’affirmation d’un engagement déterminé face aux défis actuels du Mali actuel : réconciliation sociale, resourcement socioculturel, reconstruction nationale, relance économique, sécurité alimentaire, réduction de la pauvreté, du chômage, désenclavement, accès à l’eau, à la santé et à l’éducation entre autres. Et tout cela articulé autour d’une stratégie de consolidation de la république et de la démocratie. Toute autre attitude est compromettante et ne serait qu’une aventure dégressive vis-à-vis du parti et de sa mémoire.

 

 

Le Combat du 13 mars 2014

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.