Parti pour la renaissance nationale : Craint-on le report des élections de 2012?

0
0

Face à la crise qui sans cesse mine le septentrion malien, le Parti pour la renaissance nationale (PARENA) a tenu une conférence de confédérations. C’était le Samedi 11 Février dernier au Centre international de conférence de Bamako (CICB).

 

Il s’agissait au cours de cette rencontre qui avait à l’ordre du jour : la situation du nord, de discuter afin de faire des propositions claires aux autorités maliennes. Et ce avec l’appui d’autres formations politiques à travers une stratégie dite : «Plan d’action de la classe politique». La cérémonie était coiffée par Tiéblé Dramé président du PARENA.

Prenant la parole, Mr Dramé s’est ouvertement montré très préoccupé par la crise au nord. Il a d’abord porté à la connaissance de ses camarades que le Parena a reporté son Conseil national à une date ultérieure compte tenu des difficultés qui secouent le nord du pays, depuis le 17 Janvier 2012. «On ne s’occupe pas de l’écurie quand la maison brûle», a-t-il dit. Au cours de ce conseil, faut-il le souligner au passage, le Parti pour la renaissance nationale (PARENA) devrait étaler son projet de société à travers des cérémonies sur l’ensemble du territoire national.

Tiéblé Dramé a remercié les responsables des pays limitrophes du Mali que sont : l’Algérie, le Niger,la Mauritanieet le Burkina Faso pour avoir ouvert leurs frontières aux Maliens qui apeurés et éprouvés ont fui les conflits au nord. Au nom de son parti, Mr Dramé a rendu hommage aux soldats tombés sur le front et a présenté des condoléances à leurs familles respectives. Précisément, il a fait une mention particulière à la dizaine de soldats froidement abattus à Ménaka.

Le président du PARENA a, par la suite, évoqué le sens profond d’être militaire. C’est-à-dire, se sacrifier pour la cause noble dela Nation, pour l’unité et l’intégrité territoriale. D’où le choix du thème de cette rencontre : «Paix, sécurité sociale et intégrité territoriale du Mali.» Après ces propos, les travaux à huit clos d’échanges et de réflexions entre militants et responsables du Parena ont commencé.

De ces assises étaient bien attendues des propositions concrètes. Quant au fameux plan d’action de la classe politique, il sera publié Mercredi prochain à travers un déjeuner de presse. Mais à en croire Mr Dramé, ce plan consiste dans sa spécificité à sauver la présidentielle de 2012 qui, selon des évidences, risque d’être reportée si la crise du nord n’est pas résolue dans les deux semaines à venir. Est-ce vrai ? «En tout cas, le regard reste fixé sur le président ATT et son Gouvernement qui continuent de faire croire au peuple que la crise du nord n’a rien à voir avec la tenue des élections», dit-on du côté du PARENA.

Lassana Coulibaly

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.