Parti pour le développement économique et la solidarité :Le Comité Directeur National du PDES en conclave cet après-midi

0
0

Le bureau exécutif du PDES

Le nouveau Comité Directeur National du PDES, mis en place à l’issue de la Convention Nationale des 17 et 18 décembre 2011, se réunit pour la première fois cet après-midi à l’hôtel Radisson Blu à 17 heures sous la présidence de son président, Hamed Diané Séméga.

Dix jours après sa mise en place, lors de la Convention Nationale du PDES, la nouvelle direction du parti des amis d’ATT se réunit pour la toute première fois cet après-midi à l’hôtel Radisson Blu, sis à l’ACI 2000.

En effet, il s’agira, lors de cette rencontre de ce nouveau directoire, de faire le bilan de la première Convention Nationale du parti qui a accouché d’un bureau consensuel fort de quelque 295 membres. C’est vrai que n’est pas tout ce beau monde qui répondra présent. Certains étant loin de Bamako à l’intérieur voire à l’extérieur du pays. Comme on le voit, seule la salle de conférence d’un grand hôtel peut contenir ce monde qui se réunira autour du président du parti, Hamed Diané Séméga, cet après-midi à partir de 17 heures.

A l’ouverture des travaux de la Convention Nationale des 17 et 18 décembre 2011, le président du parti, Hamed Diané Séméga ne faisait-il pas le constat suivant : “En jetant un regard rétrospectif sur le chemin parcouru, les défis surmontés, les paris gagnés, les réalisations faites, un seul mot vient à l’esprit : nous avons eu raison d’oser. Il fallait, en effet, oser et croire en cette entreprise qui paraissait alors, à bien des égards, relever de l’impossible. Créer un parti politique dans un pays qui en compte des dizaines, et des plus respectables, en faire une véritable force politique en quelques mois à peine des échéances électorales importantes, cela représentait un véritable challenge. Je peux dire avec fierté que nous l’avons relevé“.

C’est donc un parti qui fait déjà peur, au vu de la composition de son bureau et de son degré d’implantation sur le territoire national, aux grandes et anciennes formations politiques qui va signer son grand retour sur la scène politique à compter de ce jour.

Un PDES fort et uni ne peut que fausser les calculs de l’ADEMA, de l’URD ou du RPM qui pensaient que ce trio allait se partager l’essentiel des voix lors de la présidentielle de 2012. Après la réussite de la Convention Nationale du parti des amis d’ATT, c’est un autre pronostic qu’il va devoir faire maintenant. Désormais, tout calcul devra passer par le PDES qui aura, dans tous les cas de figure, son mot à dire. Déjà, certains observateurs pensent même que son candidat, s’il est le résultat d’un choix juste fait dans l’unité et la cohésion, sera parmi les grands favoris à l’élection présidentielle de 2012.

Certainement que la réunion de cet après-midi va effleurer la question de la candidature à la présidentielle de 2012. Mais elle ne pourra remettre aux calendes grecques le moment où ce choix sera fait.

En tout cas, le PDES joue présentement son va-tout. Uni, il sera fort voire très fort. Désuni, il éclatera en lambeaux et cela pour le plus bonheur de ses adversaires. Qui sont nombreux voire très nombreux.

C’est dire qu’Hamed Diané Séméga et Jeamille Bittar, les deux figures de proue du PDES, se doivent de se donner davantage la main afin de relever ce défi de l’unité et de la cohésion. Gage de victoire et de succès. Et cela dès maintenant et toujours.

 

Mamadou FOFANA

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.