Parti URD à Sikasso : la grande mobilisation des femmes pour célébrer la journée de la panafricaine

1
Parti URD à Sikasso
Les militantes de l'Urd de Sikasso

La ville de Sikasso, la troisième région  du Mali vibrait le samedi 27 août 2016 au rythme de la conférence des femmes du parti de l’union pour la république et la démocratie (URD) à l’occasion du 31 juillet journée de la panafricaine  des femmes.

Cette journée  offre aux africaines un cadre permanent d’échanges sur les contraintes majeures à leur bien-être et au développement du continent.  L’heureux événement s’est déroulé dans la grande salle  Lamissa Bengaly en présence de Mme Cissé Assan Traoré, l’épouse de Soumaila Cissé,  Salikou Sanogo secrétaire de la section de Sikasso, Mme Konaté Nassou Traoré, secrétaire générale de la section des femmes de la cité du Kenedougou, Abdrahamane Diarra président du bureau national des jeunes sans oublier la présence surprise du député RPM de Sikasso Bakary Diarra.

Plus de 300 femmes ont répondu à l’appel de Mme Adiawiakoye Rama Koné, présidente du mouvement national des femmes de l’URD en compagnie de Mme Cissé Assan Traoré, marraine de l’événement.

Le décor a été planté par Salikou Sanogo  pour souhaiter la bienvenue à la délégation. Mais avant à dix km de la ville de Sikasso , les jeunes à moto suivi d’un cortège de véhicule  sous l’œil vigilant de Modibo Cissé, organisateur principal et Mme Koné Nassou Traoré, secrétaire générale de la section des femmes de l’URD . C’est au son du balafon au siège du parti URD à Sikasso le  vendredi 26 août que la délégation a été accueillie dans une liesse populaire.

Le lendemain samedi le jour de la conférence, c’est Salikou Sanogo qui a introduit la conférence  entant que premier responsable du parti à Sikasso : «  votre présence massive ce matin dans cette salle « Lamissa BENGALY » prouve à suffisance l’intérêt indéfectible que vous nourrissez à l’endroit de notre grand parti, l’URD qui, depuis sa création en 2003, ne cesse de grandir. Cette mobilisation montre éloquemment le haut degré d’engagement des militantes et militants de l’URD et des sympathisants du parti », déclare-t-il.  Dans cette même optique Mme Konaté Nassou Traoré, secrétaire générale de la section des femmes   ajoute que: «  nous avons choisi l’URD parce que nous croyons aux valeurs de l’URD, nous avons décidé de construire un parti fort, nous nous sommes engagées à le porter au pouvoir.  L’URD a toujours fait confiance aux femmes.  Le parti de la poignée des mains a toujours milité pour le bon positionnement des femmes sur les listes de candidatures aux différentes élections. Bref, notre parti a soutenu le combat des femmes du Mali pour le vote de la loi qui fera l’objet d’un exposé », déclare –t- elle.  La grande mobilisation des femmes à Sikasso a été bien appréciée par Mme Adiawiakoye Rama Koné, présidente du mouvement national des femmes .  Pour elle,  au-delà des aspects festifs, la journée panafricaine des femmes   doit être aussi l’occasion de rendre hommage à des pionnières de l’organisation panafricaine des femmes (l’OPF). « Cette journée est une date mémorable car elle incarne le courage et la lutte des femmes aux côtés de leurs dirigeants pour la libération du continent et l’émancipation de la femme africaine. Camarade militantes de l’URD et alliés, cette journée est également le lieu de jeter un regard rétrospectif sur l’évolution politique des femmes sur l’échiquier politique en général et singulièrement au sein de notre parti>>, déclare –t-elle.  Au cours de cette conférence  deux thèmes ont été développés.  « L’assainissement est un enjeu  politique majeur au Mali »,  et  « la loi No052 du 18 décembre 2015 instituant des mesures pour promouvoir le genre dans les fonctions nominatives et électives ».  c’est après 03 heures d’échanges avec les  femmes  venues des 46 sous-section et 534 comités de bases et sans compter les autres femmes de l’intérieur que, lors de la clôture, Mme Cissé Assan Traoré, la marraine  a rappelé le combat des femmes pour le développement du pays tout en mettant l’accent sur l’assainissement. « La femme a été toujours à la pointe du combat pour le développement du pays. Depuis l’indépendance, les femmes maliennes se sont illustrées par leur engagement et leur courage »,  rappelle –t- elle. Selon  cette brave dame, l’URD s’est inscrit  dans cette logique de promotion de la femme. « Dans son projet de société notre parti met les femmes au cœur de son en action. La question genre est abordée dans son aspect le plus positif », ajoute –t- elle.

Pour la circonstance, elle a appelé les femmes de l’URD d’être au rendez vous des villes et des quartiers propres. La mission s’est terminée par une remise de dons de matériel hygiénique au directeur de l’hôpital régional de Sikasso pour leur modeste contribution à l’assainissement de la ville. Avant la cérémonie  la délégation avait été reçue par les autorités administratives et traditionnelles.

Coupe URD : 1 ère édition.

En marge de la cérémonie, la délégation a assisté à la finale de la première édition de la coupe URD à Sikasso qui a opposé Sanoubougou  et Kaboila 1. Malgré la pluie, les deux équipes ont gratifié le public d’une belle finale. Zéro but partout au terme du temps réglementaire, les deux équipes se sont départagées à la séance des tirs aux buts. ’Cest l’équipe de Kaboila qui a remporté le trophée d’une valeur de 250.000 FCFA. L’équipe finaliste a reçu 100 000FCFA. Le meilleur joueur, et meilleur gardien se sont tous frottés les mains avec 25.000 Fcfa.  L’équipe Fair -play a bénéficié 50 000 FCFA.

Très ému, Daouda Berthé s’est dit très heureux et satisfait du déroulement de cette première édition de la coupe URD. Pour sa part Abdrahamane Diarra, président du bureau national des jeunes de l’URD s’est réjouit de l’initiative. « Je suis très  fier de nos camarades jeunes de la section de Sikasso pour avoir initié ce tournois. Le football, au-delà de l’aspect festif, c’est une opportunité de rassembler  les populations en particulier les jeunes autour d’un idéal. J’encourage Daouda Berthé d’étendre cette initiative à d’autres régions », a déclaré Abdrhamane Diarra. Il faut également signaler la présence de Befon Cissé membre du bureau national de l’URD .

 

Modibo L Fofana envoyé spécial.

PARTAGER

1 commentaire

  1. S’il s’agit de s’amuser notre opposition est très ACTIVE mais moins VISIBLE sur le terrain sur les vrais problèmes de la population . Le déguerpissement, les tueries de Gao et de Nampala etc , notre opposition ETAIT où ? Si l’opposition est capable de faire sortir 3000 personnes pour faire la fête , pourquoi ne l’a t elle pas faite sortir ses 3000 personnes pour MANIFESTER contre les CONDITIONS du déguerpissement ? Dommage qu’elle ne s’est contentée que d’une SIMPLE CONDAMNATION dans des BUREAUX CLIMATISES . Pourquoi IBK vous a accordé un VRAI STATUT de L’OPPOSITION si vous n’êtes capable d’en JOUIR ? Nous sommes TRES déçus de votre IMMOBILISME plus frappant que celui de IBK . Je suis de l’opposition plus déçu de votre attitude que ceux qui sont déçus d’avoir voter pour IBK .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here