Partis : L’ADM choisit Tombouctou pour son congrès

0
1

La salle de conférence de l’Institut des hautes études et de recherches islamiques, Ahmed Baba de Tombouctou a abrité dimanche, les travaux du 1er congrès du parti Avenir pour le développement du Mali (ADM).

Plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour. Les congressistes ont notamment débattus de sujets d’intérêt national comme l’insécurité au Nord, l’école, les problèmes de la jeunesse, les élections à venir. Les délégués étaient venus d’un peu partout du pays. Le choix porté sur la ville de Tombouctou pour abriter les assises de l’ADM est une façon pour le parti de manifester sa solidarité avec les habitants de la « Cité mystérieuse » durement choqués par la récente prise d’otage et inquiétés par la montée du banditisme, a expliqué le secrétaire général du parti, Aboubacar Makanguilé. Au cours des travaux, les membres du bureau national ont entretenu les militants de la vie du parti, de son projet pour le Mali, de ses ambitions. La représentante de l’ADM à Gossi, Khadijatou Mint Jiddou, a fait une intervention remarquée. Elle a assuré que les femmes du parti sont désormais engagées à combattre la pauvreté, l’injustice sous toutes ses formes. Elles lutteront fermement contre les violences faites aux femmes, l’excision, le mariage forcé, entre autres pratiques néfastes.

Le président du parti, Madani Amadou Tall, a insisté sur les grands problèmes qui préoccupent aujourd’hui nos compatriotes : l’insécurité au Nord, la situation alimentaire, l’emploi des jeune, les questions de développement. Madani Amadou Tall a assuré que l’ADM partageait la démarche du président de la République Amadou Toumani Touré sur la situation au Nord. Il a battu en brèche la thèse qui veut que notre pays soit le maillon faible de la chaine de la lutte contre le terrorisme. Il a condamné l’assassinat du touriste allemand et les récents enlèvements d’Occidentaux à Hombori et Tombouctou. Parlant de la prochaine élection présidentielle, Madani Amadou Tall a annoncé que le bureau national attendait février prochain pour se prononcer. Pour agrémenter ce 1er congrès qui coïncide avec son premier anniversaire, l’ADM avait invité une pléiade d’artistes musiciens.

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.