PDES et AJCR en conférence / A n’y rien comprendre !

0

C’était presqu’une surprise de voir assis côte à côte Ahmed Diané Séméga, Jeamille Bittar, Ahmed Sow et N’Diaye Bâ, face à l’Association jeunesse citoyenne et responsable (Ajcr), dimanche dernier, au centre international de conférences de Bamako. C’était à l’occasion de la conférence-débat conjointement organisée par l’Ajcr et le Parti pour le développement économique et la solidarité, animée par le parrain, Ahmed Sow et dont le thème portait sur : ‘La jeunesse malienne à la croisée des chemins : quelles solutions pour l’avenir.’ Les doubles accolades de Ahmed Diané Séméga, Jeamille Bittar et Ahmed Sow venus avant N’Diaye Bâ, la révélation au public de leur photo prise ensemble à la Mecque, ajoutés aux pleurs du maître de cérémonie, Ibrahim Sangho étaient les signes évidents d’une recherche de sortie de crise. En effet, l’arbitrage tant attendu du président de la République n’a pas eu lieu. Les alliés d’ATT à l’apogée du Mouvement citoyen et des associations, Djibril Tangara, Diané Séméga, Jeamille Bittar, Ahmed Sow, Ousmane Ben Fana Traoré, entre autres, dispersés de leurs repères associatifs, sont rentrés en contradiction politique. Djibril Tangara qui soutient le candidat de l’Urd n’est pas suivi par une partie de ses militants, Ben fana a cherché d’autres horizons à travers le Pcr et les frères ennemis du Pdes ont de la peine à retrouver l’unité.

En effet, en retrouvant, dimanche dernier, des leaders du Pdes autour de l’Ajcr, on s’est demandé pourquoi le parti avait voulu exclure Jeamille Bittar pour avoir créé une association, même si c’est pour soutenir sa candidature.

 L’objet du conflit paraissait d’autant plus contradictoire que la conférence avait pris les allures d’un appel à candidature, compte tenu des images vidéo sur le parcours d’Ahmed Sow et sur le thème de l’univers diffusées dans une salle électrifiée par la musique des groupes de jeunes : général Ballodi, génération RR, applaudis dans une salle comble de jeunes surexcités. En déclarant : ‘’ à notre sens vous êtes l’homme de la situation, ‘’ Mme Béllo Rokia, représentante de l’Ajcr en rajoutait à l’insinuation. En effet, dans son discours, elle avait indiqué ‘’ permettez-moi au nom de la jeunesse rassemblée ici en ce dimanche 27 novembre 2011, de vous rendre un vibrant hommage pour les innombrables actions de développement dont vous avez été l’initiateur ou l’artisan au profit de toutes les populations de notre pays et particulièrement des jeunes du Mali. La confiance et l’estime que vous témoigne son excellence Amadou Toumani Touré constituent, à nos yeux, la preuve tangible de vos grandes qualités d’homme d’Etat nourrissant de nobles ambitions pour son pays, pour le bonheur de ses concitoyens et singulièrement pour assurer un devenir meilleur aux générations actuelles et celles qui prendront la relève demain. ‘’ Elle avait ajouté que l’Ajcr s’engagera désormais aux côtés d’Ahmed Sow pour parachever l’œuvre du président ATT et ouvrir de nouvelles perspectives pour la jeunesse qui s’interroge sur son avenir. Ahmed Diané Séméga a même dû tempérer les éloges à l’endroit du parrain, en intervenant, a-t-il dit pour rectifier que c’est le président ATT qui est le seul auteur du Programme de développement économique et social que l’Ajcr avait attribué à Ahmed Sow. Propos d’Ahmed Diané Séméga qui ont été confirmés par Ahmed Sow, lors de  son interview qu’il a accordée à la presse. En effet, Mme Béllo Rokia avait soutenu : ‘’ Au-delà du Programme de développement économique et social (Pdes) dont vous êtes le principal concepteur, nous pouvons témoigner de votre attachement indéfectible à la jeunesse malienne et votre souci constant de lui offrir de réelles opportunités afin qu’elle prenne en mains son destin. ‘’ Le président du Pdes, Ahmed Diané Séméga, a félicité l’audace et l’humilité d’ATT en appelant la jeunesse à s’unir face à l’adversité et les actes d’agression pour l’unité du Mali. Répondant aux préoccupations des jeunes de l’Ajcr, l’animateur de la conférence a commencé par interpréter les images vidéo en expliquant que nous sommes dans l’infiniment petit de la galaxie et que la fonction travail  est au cœur de la jeunesse. Une jeunesse à la croisée des chemins doit, selon lui, éviter la voie du fatalisme et prendre en charge sa destinée. Après avoir mis en exergue les chiffres clés du Mali, relatifs au Pib (4, 124 milliards de Fcfa), à la croissance (4,5% du Pib en 2009), il a fait remarquer le taux élevé des jeunes, de la croissance démographique et du chômage. A cet effet, il a appelé les jeunes à l’esprit d’initiative et à  l’auto-emploi, à cause de la faible capacité d’absorption de la fonction publique. Il a cité des secteurs clés de création d’emploi : Agriculture, Mines, Ntic, Pme/Pmi. Si Ahmed Diané Séméga a félicité l’appellation : jeunesse citoyenne et responsable, Ahmed Sow a préféré appeler la jeunesse à prendre conscience de son poids électoral, car 62, 81% des jeunes, a-t-il dit, ont entre 18 et 39 ans, ce qui constitue, a-t-il ajouté, 4,6 millions de votants potentiels. Interrogé par la presse sur sa candidature, Ahmed Sow a indiqué que c’est la conférence nationale du Pdes qui en décidera. Toutefois, a-t-il affirmé, ils sont toujours derrière ATT et attendent son signal.

                                       Baba Dembélé

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER