Plateforme de veille des femmes pour les élections apaisées : “La carte NINA a été conçue pour lutter contre la fraude électorale” dixit Oumou Touré

0

FEMMES CAFO

 

 

Les débats se poursuivent chaque jour entre les femmes et les invités du Groupe Pivot Droit et Citoyenneté des Femmes (GP-DCF) et ses partenaires à savoir Onufemmes dans le cadre  de la plateforme de veille des femmes pour des élections apaisées notamment la présidentielle du 28 juillet prochain.

 

Le vendredi 19 juillet dernier, la  présidente de la CAFO,  Mme Traoré Oumou Touré, non moins membre de la CENI et 1ère vice-présidente de la Commission Dialogue et Réconciliation, était face aux femmes pour parler de la cohésion sociale et des élections sans violence. Durant une heure d’horloge, elle a évoqué l’importance de la CENI pour des élections apaisées. Elle a parlé de la corruption le jour  même des élections, des résultats proclamés par la CENI et la composition des bureaux de vote. Elle a invité les femmes à s’approprier la loi électorale pour qu’elles puissent mieux connaître leur droit pour voter. Avant de souligner que ce document doit être traduit en langues nationales.

 

L’occasion était bonne pour Mme Oumou Touré de démentir l’information qui circule depuis un certain temps sur la disparition de milliers de cartes d’électeur. “Je pense que ce sont des rumeurs auxquelles il faut obligatoirement faire attention. Ce que beaucoup de gens ne savent pas, les cartes NINA ont été conçues pour lutter la fraude électorale. Personne ne peut voter avec une autre carte. Elle est personnelle. Cette année, la CENI dispose de sa propre unité informatique pour éviter tout litige”  précise Oumou Touré, qui aura en charge la coordination du District de Bamako au compte de la CENI pour la présidentielle du 28 juillet.

 

Il faut rappeler que la CENI participe aux élections en tant qu’observateur national.  Lors de cette rencontre, la présidente du GP-DCF, Mme Traoré Nana Sissako a précisé que cet espace d’échange entre les personnalités et les femmes est ouvert à tout le monde. Il n’est pas destiné à soutenir un candidat ou une personne.  Et l’espace jusqu’au 28 juillet discutera de thématiques aussi variés comme l’engagement des candidats à la présidentielle par rapport aux questions du genre ; le processus électoral et la prise en compte du genre ; le point de vue des femmes de divers horizons sur le genre et la présidentielle ….   Le président de la Maison de la Presse, Makan Koné était l’invité du samedi dernier sur le rôle des médiats dans la préservation de la paix. e veille  des femmes pour des élections  apaisées

 

Alou Badra HAIDARA

PARTAGER