Plateforme politique  » Ensemble pour le renouveau  » : « L’heure n’est pas à la manifestation des clivages politiques »

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Les responsables du nouveau regroupement politique Ensemble pour le renouveau (ERE) étaient face à la presse le samedi dernier à la Pyramide du souvenir. Daouda Aly Gatta, Bandiougou Diawara et Ibrahima Traoré ont appelé à l’union sacrée pour épauler l’armée sur le théâtre des opérations au Nord du pays. Le regroupement politique ERE est tracté par le parti Convergence africaine pour le renouveau (CARE) et composé de plusieurs associations dont l’APDM de Bandiougou Diawara. Son président est Daouda Aly Gatta qui n’est autre que le 1er vice-président de la CARE.

Dans son intervention, M. Gatta a salué l’intervention militaire internationale, conduite par la France aux côtés des forces armées maliennes. Le leader de ERE s’est dit confiant en les capacités de l’armée nationale, qui saura tirer profit de l’appui dont elle bénéficie actuellement pour récupérer la totalité du territoire national.

Bandiougou Diawara, Ibrahima Traoré et Gaoussou Bathily ont tour à tour expliqué leur foi en l’avenir du Mali. « Ce sont les grandes nations qui font face à de grandesépreuves « , ont-ils souligné.

Pour ces intervenants, il faut que les forces vives de la nation, de quelque bord politique qu’elles soient, parviennent à « constituer une union sacrée autour de la vaillante armée du Mali pour l’aider à poursuivre le travail déjà commencé sur le terrain face aux islamistes radicaux « . Et le leader de l’APDM de souligner que l’heure n’est ni à la division ni à la manifestation des clivages politiques.

Selon les responsables de ERE, pour relever les défis de la crise actuelle et sauvegarder l’unité nationale, la classe politique a l’obligation morale et le devoir patriotique d’élaborer une stratégie commune basée sur des objectifs réellement nationaux. En prenant en considération les espoirs réels de l’ensemble du peuple du Mali.

   Bruno D SEGEBDJI

SOURCE:  du   16 jan 2013.