Politique en commune II : Le PDES affaiblit l’UDD

0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En cette veille des écheances électorales de 2012, les partis politiques concourent inlassablement au renforcement de leur rang. Cela, dans le strict but de se hisser sur la scène politique nationale. Le Parti pour le Développement Economique et la Solidarité- PDES, vient en occurrence d’élargir sa vase le jeudi 23 juin dernier en commune II. Les sections et sous sections des jeunes et femmes de l’Union pour la Démocratie et le Développement-UDD  des 13 quartiers de la localité ont plié bagages pour réjoindre le parti du général ATT. C’était en presence de M. N’Diaye BAH representant le président du parti DES, Abdoulaye DIOP coordinateur de PDES Bamako, Drissa SANGARE et DIAKITE Adia BAH principaux responsables des nouveaux transfuges.

Peine perdue pour les partis politiques qui brillent actuellement par des guerres intestines, seulement pour des intérêts personnels sordides. L’UDD à l’image de ces formations politiques, contribuant à générer trop de mécontents parmi les siens, verront impuissamnent leurs rangs se rétrecir au profit d’autres partis . Ainsi, l’UDD pleurera longtemps suite au départ massif des jeunes et des femmes qui militaient en Commune II. Car, l’essentiel de ses braves ont opté pour le meilleur et le pire pour le PDES. Un coup dur, certes !

Les raisons de l’arrivée de cette forte vague de l’UDD sont multiples. Nous pouvons citer la mauvaise gestion, l’immobilisme, favoritisme… Drissa SANGARE et DIAKITE Adia BAH ne sont plus à présenter en Commune II. Car l’un et l’autre ont marqué de façon indélébile l’espace politique de la zone depuis l’avènement de la démocratie pluraliste dans notre pays.

Le Jardin d’Enfant près du Terrain des 11 créateurs de Niaréla aréfusé du monde ce jour, malgré la persistance de la pluie. Toute chose qui manifeste à des égards l’engagement objectif de Drissa et ses compagnons pour le PDES.

Très touchés de cette arrivée gigantesque et opportune dans la famille de parti DES en commune II, N’Diaye BAH et camarades affirmèrent leur sentiment d’honneur humain, tout en leur souhaitant les bienvenus. A les croire dans leurs différentes interventions, il n’ya pas de nouveaux et d’anciens au PDES. Car, tous demeurent égaux en droits et en devoirs au sein du parti. Toutefois, Ils ont appelé à la mobilisation et la cohésion sociopolitique dans le parti.

Soumana TOURE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER