Pour briguer la magistrature suprême : Les amis de Modibo Sidibé lancent un parti politique ce week-end

27 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Avec l’évolution de la situation militaire sur le terrain à travers la libération des grandes villes du nord et l’annonce par le président par intérim de l’organisation de l’élection présidentielle, les partis politiques s’activent d’ores et déjà. Les amis de l’ancien premier ministre Modibo Sidibé décident de lancer au cours du weekend un parti politique avec pour objectif de l’aider à briguer la présidentielle de 2013.

Modibo Sidibé

Avec l’adoption de la feuille de route à l’unanimité par les élus de la nation, le mardi 29 janvier 2013, on peut dire que la priorité reste la libération des régions occupées, mais aussi la tenue des élections avant le 31 juillet, comme annoncé depuis Addis Abeba par le président par intérim Dioncounda Traoré. C’est dire que les hommes politiques  et d’éventuels candidats à l’élection présidentielle doivent redoubler d’ardeur. C’est pourquoi,  l’ensemble des  clubs, associations, mouvements et fans de Modibo Sidibé étaient en concertation.

Ce qui a permis  la mise en place du FARE, organe fédérateur des  différentes associations. Maintenant, le Fare veut franchir une nouvelle étape celle de sa transformation  en parti politique pour porter la candidature du fils du capitaine Mamadou Sidibé. L’information fait le tour de la ville. Et selon certaines indiscrétions, le samedi prochain,  semble être la date choisie pour lancer discrètement ce parti. Cela compte tenu de l’état d’urgence mais aussi de la situation de guerre que tout le monde connaît. Les amis de Modibo Sidibé veulent sortir la tête de l’eau.  « L’ancien Premier ministre Modibo Sidibé se porte bien. Il est toujours au Mali qu’il n’a jamais quitté. Même quand cela était très difficile pour lui, il a choisi de rester « . Voilà le genre de propos chaque fois tenus par ses amis. Depuis quelques jours, le discours semble avoir changé. Plus décidés que jamais, les amis de Modibo Sidibé œuvrent à mettre sur pied un parti politique afin de fédérer l’ensemble des forces citoyennes qui s’étaient mobilisées autour de sa candidature .

 Si cet élan avait été stoppé net par les évènements du 22 mars 2012, c’est bien parce qu’il n’y avait pas selon eux, assez de ciment entre les différentes composantes du mouvement. Cette faiblesse, ils entendent la corriger rapidement, avant que ne sonne l’heure des prochaines élections. Ce qui ne saurait plus tarder au regard des opérations militaires dans le Nord. De source proche de l’ancien premier ministre, la création du parti serait imminente. On pense que ce sera chose faite dans les prochains jours. Un parti de plus dans le marigot politique malien ? Non, un parti nouveau, conscient de ce que les Maliens attendent désormais de ceux qui aspirent à gérer le pays.

La famille des bleus est à la tâche depuis le début de la crise, ils ont été sur le terrain de l’humanitaire aux côtés des déplacés et des réfugiés maliens au Burkina Faso, Niger. Actuellement  les amis de Modibo Sidibé continuent avec les soldats maliens qui sont au front, ils ont rendu visite aux blessés, fait des dons aux soldats et même des contributions pour les militaires maliens à Konna. Pour eux chaque chose en son temps, avec le temps qui urge, ils doivent se mettre dans une entité plus représentative afin de bien jouer leur rôle dans les jours à venir aux côtés de la population malienne.

Kassim TRAORE

SOURCE:  du   31 jan 2013.    

27 Réactions à Pour briguer la magistrature suprême : Les amis de Modibo Sidibé lancent un parti politique ce week-end

  1. marceille31

    certains prennent leurs reves comme réalité.
    Comme le MNLA qui n’arrete pas de parlé de leur terre AZAWAD bien que tous leurs tournent le dos.

    Alors revé.

  2. alsace

    Pendant que les dignes fils se battent pour libérer le pays avec l’appui de nos amis, les charrognards n’ont aucun scrupule pour se lancer dans la reconquête du pouvoir! Que c’est domage! Ils ne seront jamais heureux ni dans ce monde, ni dans l’audélas. Ils finiront dans l’enfer comme tout charognard digne de ce nom.

  3. Demecin:

    L’HOMME QU’IL FAUT A LA PLACE QU’IL FAUT C’EST A LE PEUPLE MALIEN QUI DEMANDE ET SOUTIEN SA CANDIDATURE

  4. Franchement il ya de gent je pense que meme si ce leur propre papa qui e nomme president il le deteste si je voit de malienne qui ,ritique ATT ET SES COMPAGNOS alore tu pose une quistion a se gent qui on appelle ministre de afaire etranger ils te repondra bien que ce du premier ministre alore svp ferme vos guelle un peut LE COUP D’ETA LE PLUS RIDICULE AU MONDE EST ARRIVEZ LE 22 MARS ALORE VOS ETE OU AVEC VOS GRAND GUELLE LE 21 MARS CE TE PAS ATT ON MEURT POUR TOI ( ATT AN BE SA I NOFE )

  5. anti yihad

    otro mafia :evil:

  6. toure aameed ben hamat

    CHERS FRERES MALIENS METTEZ VOUS SUR VOS GARDES, TOUT SES VIEUX GENS D’ATT QUI ONT DETRUIS LE MALI, OU QUI ON PARTICIPER DANS LES 20 DERNIERES ANNEES DANS LES DEUX GOUVERNEMENT ATT ET KONARE NE DOIVENT PAS ETRE VUS SR LA CENE POLITQUE DU MALI. C’EST EUX QUI SONT DES DESTRUCTEUR DU MALI DES CORRUMPUTS. NOUS VOULONS LA NOUVELLES GENERAION DES JEUNE CADRE AVEC DES DIPLOME VALABLE EN SCIENCES POLITIQUE. NOUS NE VOULONS PLUS DE CADRE IGNORANT DANS NOS ADMINISTRATION. RECONSTRUIRE LE NOUVEAU MALI AVEC LA NOUVELLE GENERATION. TOUT SES VIEUX VOLEURS CORROUMPUS ET ILLETREE NE DOIVES ETRES VUS DANS LA POLITIQUE MERCI. NI AUSSI UN MILITAIRE EN AUCUN POSTE ADMINISTRATIF.

  7. andre samake

    Que deviendra le Mali sous un flic President avec l’influence dominante d’un capt. militaire?

    • Babou45

      Oui Modibo est un ancien général de la police et alors? On va devoir lutter contre le terrorisme pendant les 10 ans qui viennent donc oui à un homme ayant des compétences en matière sécuritaire. Ti seras bien content d’avoir un président fic pour sauver ta peau comme tu as été bien content de voir des alliés du Mali ne arquer à Bamako pour sécuriser notre pays…sans doute tu ne voulais pas qu’il viennent ces soldats non? Tu préfères un président djihadiste? Arrête de critiquer les porteurs d’uniforme qui n’ont jamais déshonorer notre patrie et qui ont respectée à l’étranger. modibo n’a pas fui le Mali et il est resté avec nous. Il sera le futur président, c’est son destin. Sa fonction historique sera de permettre au Mali de redéfinir un cap pendant les 10 ans à venir.