Pour des élections crédibles et apaisées au Mali : Le ROASE retrousse ses manches

0
1

Le Réseau Ouest-Africain pour la Surveillance des Elections (ROASE), à l’issue d’une réunion, tenue à Bamako du 6 au 10 février derniers, a invité les autorités maliennes à œuvrer pour des élections crédibles et apaisées. Mais aussi, à ratifier la charte africaine sur la démocratie, les élections et la bonne gouvernance.

 Le Réseau Ouest  Africain pourla Surveillancedes Elections (ROASE) est une coalition d’observateurs issus de 11 pays Ouest-africains. Il s’agit du Burkina Faso, dela Coted’Ivoire, du Ghana, dela Guinée Conakry, du Liberia, du  Mali, du Nigeria, du Niger, du Sénégal, dela Sierra-Leoneet du Togo.

Cette réunion avait pour objectif de partager leurs expériences sur l’organisation d’élections paisibles et crédibles. Aussi, il s’agissait pour le réseau d’exprimer sa solidarité avec le peuple malien. Mais aussi, de saluer les efforts du gouvernement du Mali,des parties prenantes aux élections et d’autres groupes de la société civile à faire en sorte que les élections générales de 2012 soient couronnées de succès.

Au cours de cette rencontre, un accent particulier a été mis sur l’intégration des technologies de l’information et de la communication dans les habitudes de la société civile malienne pour l’observation des élections.

Aussi, le réseau a rencontréla Commission ElectoraleNationale Indépendante (CENI),la Délégation Généraleaux Elections (DGE), le Ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales et plusieurs autres intervenants dans le processus électoral.

Le ROASE a constaté partout, l’engagement des parties prenantes  pour des élections crédibles et apaisées.

Et, exhorte toutes les parties prenantes à poursuivre le dialogue et à travailler pour résoudre les problèmes électoraux en suspens.

Pour cela, le ROASE invite les institutions concernées à accélérer les travaux sur le fichier électoral, les documents électoraux et la sensibilisation des électeurs.

Actualité oblige, le ROASE a exprimé ses préoccupations par rapport à la situation sécuritaire au nord du Mali. Et a invité le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour la protection des personnes et de leurs biens sur l’ensemble du territoire national.

Par ailleurs, le ROASE a lancé un appel au gouvernement malien pour la ratification et la mise en œuvre de la charte de l’Union Africaine sur la démocratie, les élections et la bonne gouvernance.

Aussi, il a félicité les Etats africains qui ont déjà ratifié cette charte. Notamment,la Sierra-Leone,la Mauritanie, l’Ethiopie, le Burkina Faso, le Ghana,le Lesotho, le Rwanda, l’Afrique du Sud, le Nigeria,la Zambie, le Tchad, le Cameroun, le Niger,la Guinée-Bissau  etla Guinée-Conakry.

Aussi, le réseau a invité les organisations africaines de la société civile à relever le défi de la vulgarisation de cette charte. Et à faire un plaidoyer pour sa signature et sa ratification par les pays africains.

 

En outre, le ROASE accorde une attention particulière à la situation politique au Sénégal, où il condamne les arrestations arbitraires et mauvais traitements infligés à certains citoyens.

Aussi, le réseau réaffirme les droits démocratiques inaliénables des citoyens du Sénégal à la liberté d’expression, de réunion, d’association et le droit de participer à la gouvernance de leur pays.

Le ROASE appelle les institutions internationales comme l’ONU, l’UA  etla CEDEAO  à sauvegarder les droits civils et politiques sur le continent.

Dieudonné Diama

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.